Boutique

Pour avoir accès à la boutique,
clique sur le panier!

Bon shopping!






 

Partagez | .
 

 Brother and sister discuss; do not disturb.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar
■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 268
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Mécanicien

■ Célébrité : Norman Reedus
■ © Avatar : Shiya
■ © Signature : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Hunter Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Brother and sister discuss; do not disturb. Dim 21 Jan - 14:46:31

Hunter avait la tête sous le capot d’une voiture, il adorait travailler dans le moteur d’une de ses bêtes. Il n’avait pas besoin de discuter avec personne, il faisait sa petite affaire et il était bon avec la mécanique. Les relations interpersonnelles lui donnaient plus de fil à retordre. Il adorait ses sœurs, mais il faisait toujours LA gaffe qu’il ne fallait pas avec elles. Il avait peur de tout bousillé aussi avec Willow. Il devait bien se l’avouer, il l’aimait sa princesse. C’était ce qui lui foutait la trouille. C’était cette crainte qui avait fait en sorte qu’il l’avait gardé loin de la famille tout ce temps. Bon, il n’avait pas eu trop le choix de la présenter à la famille après qu’Ayana l’ait vendu sans le vouloir. Il devait avouer que la situation s’était mieux déroulée que ce qu’il aurait cru. Mac n’avait pas semblé trop fâché qu’il leur ait caché la jeune femme, Amy n’était pas en colère, mais elle était visiblement surprise qu’il ne lui ait rien dit. Il avait sans doute agit par égoïsme. Il ne le savait pas. Il chassa ses pensées et se concentra sur son travail. Ce moteur n’allait pas se réparer tout seul. Il continua donc son travail, se vidant la tête de tous ce qui s’était produit à la fête de famille.

Il travaillait en silence depuis plus de vingt minutes, venait de terminer sa réparation, lorsqu’un de ses employés lui donna une petite tape sur l’épaule. C’était Mike. Mike était du genre silencieux, pas par choix, mais de naissance, il était sourd et ne parlait que très rarement. Mike détestait parler, ce qui convenait très bien à Hunter. Lorsque Mike vit Hunter lever les yeux vers lui, il lui fit un signe, un signe facile, Hunter en avant appris quelques uns pour comprendre son employé, celui qu’il lui fit indiquait le mot « sœur ». Hunter se redressa en prenant son chiffon, il se retourna en s’essuyant les mains, s’attendant à voir Amy derrière lui. Mais ce n’était pas Amy. Hunter regarda Mackenzie venir vers lui, il tentait d’analyser subtilement son humeur. Il remarqua quelques tiques qu’elle avait lorsqu’elle était stressée. Il se demanda ce qui pouvait bien y avoir pour qu’elle débarque ici. Sauf lorsque sa voiture avait un problème, elle débarquait rarement pendant les heures d’ouvertures.

Il alla à la rencontre de la jeune femme, lui fit la bise. Avant de la regarder, son expression était neutre. Après quelques secondes de silence, il lança à sa sœur :

-Café?

Il fit un signe de tête l’invitant à le suivre. Il se dirigea vers son bureau.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t250-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready#4358
avatar


■ En ville depuis le : 29/11/2014
■ Messages : 1047
■ J'ai : 27 ans
■ Boulot/Études : j'ai quitté l'armée pour intégrer la police où j'ai le grade de LIEUTENANT ^^

■ Célébrité : Adrianne Palicki
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Trouvé sur le net, j'ai pas le créateur, sorry!

■ Multicomptes : Nope!
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Mackenzie Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Dim 21 Jan - 15:54:29

Depuis qu'elle avait appellé son ex à la rescousse quand sa soeur lui avait lâchement abandonné ses gamins sur les bras, Mackenzie ne pensait qu'à une chose: cette maudite histoire de mariage. Et c'était vachement problématique, car la jeune femme aurait dû se concentrer sur autre chose: mettre la main au collet de Jack l'Éventreur. Cette histoire la mettait sur les nerfs et elle ne savait plus qu'à quel Saint se vouer. Et elle avait la trouille de prendre une décision, peu importe laquelle. Accepter lui faisait peur parce qu'elle se connaissait et craignait de tout gâcher. Refuser, elle redoutait d'avoir des regrets plus tard, de passer à côté de la chance de sa vie. Bref, peu importe de quel angle Mackenzie analysait la situation, elle en demeurait toujours au même point. Perdue.

Généralement, elle en aurait discuté avec Amy, mais cette fois-ci... elle ne le pouvait pas. Mac savait que sa soeur n'en parlerait pas à Kaleb, mais à son mari, c'était moins certain. Et comme son mari se trouvait à être le frère de Kal, bah... la décision était vite prise. Alors ses pas l'avaient conduites vers Hunter. Sans qu'elle ne s'en rende compte réellement, tellement elle était perdue dans ses pensées. Mais c'était logique qu'elle se tourne vers son frère. Malgré tout ce qui s'était passé dans leur famille, s'il y avait quelqu'un à même de comprendre ses hésitations, c'était bien Hunter. Là-dessus, ils se ressemblaient beaucoup plus qu'elle n'était prête à l'avouer. Alors ce n'était pas trop étonnant qu'elle se retrouve au garage d'Hunter. Par-contre, lui sembla surpris de la voir débarquer. Il était vrai que ce n'était pas dans les habitudes de Mac de lui rendre des visites impromptues. Même quand elle avait un soucis avec sa voiture, elle prenait toujours soin de s'annoncer. Mieux, de prendre rendez-vous... même si son frère lui avait clairement fait comprendre des centaines de fois qu'elle débarquait quand elle voulait.

N'empêche, il était entrain de travailler et elle le dérangeait. Il avait beau l'avoir inviter à le suivre dans son bureau, il avait beau lui proposer un café qu'elle était bien tentée d'accepter, elle le dérangeait en plein boulot. Franchement, par moment, elle était une vraie plaie.

– Merci, mais non. Si j'en bois davantage, je risque de finir en désintox. Ou par faire un overdose.

Elle repoussa nerveusement une mèche de cheveux qui lui retombait devant les yeux et se mordilla la lèvre inférieure. Elle n'avait pas manqué de remarquer l'examen minitieux d'Hunter quand il l'avait vue. C'était de sa faute, Mackenzie le savait. Elle lui en avait fait baver et maintenant, son frère se montrait méfiant. Une mégère. Voilà ce qu'elle était.

– Je suis désolée. Tu travailles et moi je débarque sans prévenir. Je vais te laisser retourner au boulot.

C'était ce qu'elle disait, mais en fin de compte, elle ne voulait pas sortir de là. Ou bien, si. Pour aller se cacher dans un trou. Ou une grotte. Mackenzie était prête à se montrer conciliante du moment que la cachette était efficace.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 268
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Mécanicien

■ Célébrité : Norman Reedus
■ © Avatar : Shiya
■ © Signature : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Hunter Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Dim 21 Jan - 16:25:27

Mackenzie refusant un café, ce n’était pas normal. Mackenzie disant qu’elle devrait se retrouver en désintox si elle avalait un café de plus, c’était encore moins normal. Mackenzie fonctionnait au café, s’il se faisait en intraveineuse, elle accepterait volontiers. Ils venaient d’arriver dans son bureau lorsqu’elle joua avec une mèche de ses cheveux et déclara être débarqué sans crier gare et qu’elle le dérangeait. Maintenant, Hunter savait que quelque chose n’allait pas. Il savait aussi que ce devait concerner Kaleb, sinon elle serait allée voir Amy. Il était réaliste, il savait très bien qu’il n’était pas le confident idéal. Il avait une bonne écoute, mais n’était pas un bavard. Il s’avança vers sa petite sœur et fit quelque chose de rare. Il n’était pas du genre « câlineux », mais il fit un spécial pour Mac. Il la prit doucement dans ses bras avant de déposer un baiser sur son front.

-Je vais te préparer un café.

Il l’a poussa doucement vers la chaise devant son bureau et la fit asseoir. Il était inutile qu’il dise qu’elle ne le dérangeait pas. Ce ne serait que de laisser place à l’argumentation. C’était pourtant vrai, il avait terminé sa réparation, elle ne le dérangeait pas du tout. Mais il connaissait assez sa sœur pour qu’elle croit qu’il ne disait ça que pour l’empêcher de culpabilisé d’être venu sans s’annoncer. Il ferma la porte de son bureau afin que ses employés n’aient pas accès à la conversation, puis il se dirigea vers sa machine à café personnelle. Il prit une capsule de café moka dans ses choix, la mise dans la machine. Pendant que le café coulait dans la tasse, il ouvrit le petit réfrigérateur. Il contenait une bombe neuve de la veille de crème fouetté. Lorsque le café fût prêt, il recouvrit le dessus du mélange de crème sucré. Il apporta la boisson à sa sœur avant de se faire un café américano dans lequel il ajouta une touche de crème. Il prit ensuite place devant sa sœur.

-J’ai tout mon temps.

C’était sa façon de dire qu’il était prêt et qu’il avait le temps de l’écouter. Il ne savait pas le sujet de son tourment, mais il serait là pour elle. Elle pouvait compter sur lui pour faire ça. Il l’avait laissé tomber lorsqu’elle était enfant, il ne la laisserait plus jamais tomber. Il s’installa confortablement dans sa chaise et attendit. Il prit une gorgée de son café, il n’allait pas brusquer Mackenzie. Il connaissait assez sa sœur pour savoir qu’elle fuirait si elle se sentait poussée. Il était du genre patient et il savait que si Mac était là, c’était qu’elle avait besoin de parler.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t250-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready#4358
avatar


■ En ville depuis le : 29/11/2014
■ Messages : 1047
■ J'ai : 27 ans
■ Boulot/Études : j'ai quitté l'armée pour intégrer la police où j'ai le grade de LIEUTENANT ^^

■ Célébrité : Adrianne Palicki
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Trouvé sur le net, j'ai pas le créateur, sorry!

■ Multicomptes : Nope!
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Mackenzie Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Dim 21 Jan - 20:16:10

Oh Seigneur! Elle avait droit au câlin! Chose sur laquelle Mac et Hunter n'étaient que très peu portés. Elle devait vraiment faire peur à voir. Surtout qu'il lui avait quand même donné son café préféré avec une tonne de crême alors qu'elle avait refusé. Et voilà qu'il lui disait qu'il avait tout son temps. Un point pour son frère, il avait compris qu'il ne fallait surtout pas lui mettre la pression, qu'elle se braquerait forcément. Hunter devait encore être sous le choc de l'avoir vue débarquer comme ça, voilà sans doute l'explication à tout. Elle devait être vachement transparente pour qu'Hunter comprenne qu'elle avait besoin de parler à quelqu'un. Ou peut-être était-ce tout simplement parce qu'il la connaissait bien mieux qu'elle n'avait pu le croire. Était-elle un livre ouvert pour ses proches? Si oui, il lui faudrait travailler là-dessus et rapidement.

– Tu as déjà pensé à te marier et à avoir des enfants? interrogea-t-elle son frère, peu sûre de savoir comment commencer. Je suis normale ou c'est pour Amy qu'il faut s'inquiéter parce qu'elle perd la tête?

Elle avait été un peu directe, mais elle ne savait pas comment amener le sujet et c'était bien plus facile comme ça que de tourner autour du pot pendant 107 ans comme elle le faisait toujours. Et c'était sa faute aussi à Kaleb! C'était quoi l'idée de lui lancer cette histoire de mariage en pleine figure, hein? Quelle mouche avait bien pu le piquer? Il la connaissait bien pourtant! Il savait pertinemment que ça lui ferait perdre le sommeil une histoire pareille! Et pourquoi était-elle allée l'appeller à la rescousse quand elle faisait du baby-sitting aussi? Ah oui! Parce qu'Hunter ne répondait pas!

- Et t'étais où toi quand je jouais à la poupée avec les gamins? Tu réponds toujours quand j'appelle et là, rien! La seule excuse que je vais accepter c'est si tu étais à moitié mort sur le bord de la route et que tu venais à mon secours. Mais tu vois, j'ai comme un doute, donc... j'ai été obligée d'appeller Kaleb bon sang! C'est à cause de toi qu'il m'a parlé de mariage! C'est ta faute!

Mackenzie avait conscience d'être très injuste envers Hunter. Ce n'était pas sa faute à lui si Kaleb perdait la tête. Mais il était responsable de l'état de Mac! S'il avait répondu à son appel, jamais Kal ne lui aurait parlé de mariage!
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 268
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Mécanicien

■ Célébrité : Norman Reedus
■ © Avatar : Shiya
■ © Signature : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Hunter Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Lun 22 Jan - 15:49:15

Lorsqu’elle ouvrit la bouche, ce fût pour lui demander s’il avait déjà songé avoir des enfants et se marier. C’était une drôle de question venant de Mackenzie. Elle se demandait si ce n’était pas Amy qui avait perdu la tête et se commentaire le fit sourire. Sourire qu’il dissimula en prenant une gorgée de son café. Il ne voulait pas que Mackenzie pense qu’il se moquait d’elle. C’était loin d’être le cas. Il réfléchissait encore à la situation lorsque sa sœur changea complètement d’humeur et s’emporta sur la fois où elle avait dû appeler Kaleb en renfort, tout ceci car lui, n’avait pas répondu. Elle lui lança que c’était sa faut si Kaleb l’avait demandé en mariage. Le chat sortait du sac. Voilà où elle voulait en venir avec la question du mariage et des enfants, c’était aussi la raison de sa présence et surtout de cet éclat contre lui. Il regarda sa sœur, la pauvre, elle semblait tellement perdue. Il posa sa tasse sur son bureau et s’avança posant les avant bras sur le dessus du meuble. Il réfléchissait à la meilleure façon de dire les choses. Est-ce qu’il pensait qu’elle devait revenir avec Kaleb? Oui. Elle était bien avec lui, ils avaient eu un désaccord sur le mariage et les enfants, mais ils étaient faits l’un pour l’autre et Mackenzie ne devait pas passer à côté de ceci selon lui. Il décida d’aborder la réponse d’une façon différente.

-Je ne crois pas qu’Amy soit folle.

Il se frotta le menton de la main, réfléchissant à comment dire les choses. Il savait exactement pourquoi sa sœur ne voulait pas dire oui. C’était la même raison qui avait fait qu’il avait gardé Willow pour lui pendant tout ce temps. Ils avaient la trouille. Elle comme lui. Ils avaient peur de perdre les gens qu’ils aimaient. C’était ça la raison. Maintenant, comment faire comprendre ceci à Mackenzie sans qu’elle ne prenne le mord aux dents? Il n’était pas certains de la façon de faire, mais il allait devoir essayer.

-Toi et moi, ont crève de peur.

Il laissa quelques secondes à sa sœur pour assimiler ce qu’il disait et surtout, il se laissait le temps de bien penser les mots qu’il allait dire. Ce n’était pas le genre de conversation auquel il était habitué. Mais Mac venait de s’ouvrir à lui, il n’allait pas la laisser partir de là sans avoir une réponse complète à sa question. S’il pouvait l’aider un peu, il le ferait.

-Nous avons peur que les gens qui nous aiment nous abandonnent.

C’était vrai, autant pour lui que pour elle. Il était presque sur de ne pas se tromper sur ceci. Ils avaient souffert de ce que leurs parents avaient fait. Ils avaient souffert de se perdre l’un l’autre. Il n’avait pas pu tenir sa promesse, pourtant, il aurait dû être en mesure de le faire. Il savait aujourd’hui qu’il aurait dû se battre plus fort pour les voir, pour qu’elles restent dans sa vie. Amy et Mackenzie n’auraient pas dû grandir sans lui.

-J’aurais dû me battre pour vous récupérer. J’aurais dû faire plus quand j’en ai eu la chance Mackenzie.

Il regarda la jeune femme.

-Ne fais pas la même erreur que moi.

Il se passa la main une deuxième fois sur la bouche avant de continuer.

-Je ne sais pas si je vais me marier un jour. Possible que oui, possible non.

Si ça fonctionnait entre Willow et lui, peut-être qu’un jour il franchirait le pas. En ce moment, il n’avait pas d’intérêt à se marier. Leur relation était jeune encore, peut-être que dans un an, peut-être même que dans quelques mois la situation serait différente, mais à ce moment, ce n’était pas dans ses plans.

-Ce que je sais, c’est que si Willow me demandait d’avoir un enfant, j’hésiterais à cause de mon âge, mais pas pour le reste.

Il pointa la jeune femme.

-Et ce serait grâce à toi que je disais oui.

Il eut un petit sourire, un souvenir bien précis lui revenait en tête.

-Tu étais mon bébé, pas le leur. C’était moi qui veillais sur toi, moi qui te nourrissais, te langeais, te consolais. Je ne regrette rien de tout ceci.

Il eut un soupire.

-Non. Mon seul regret, c’est de ne pas m’être battu assez fort pour la garde de mes deux petites sœurs. D’avoir eu peur de me battre.

Pour regretter, il regrettait. Il espérait que Mackenzie n’aurait jamais ce genre de regret dans sa vie. C’était lourd de vivre avec ce genre de bagage. Il avait été poltron devant tous ses gens qui croyaient que ses sœurs n’avaient pas besoin de lui. Il les avait laissé le convaincre qu’elle serait mieux sans lui. Il aurait dû savoir que Mackenzie était têtue et qu’elle l’attendrait. Il aurait dû savoir que sa petite Macky se sentirait abandonnée et qu’elle traînerait ceci toute sa vie. Il la connaissait mieux que tous ses gens, mieux que leurs propres parents. Il pouvait dire juste par sa façon de pleurer ce dont elle avait besoin lorsqu’elle était bébé. Il ne pourrait jamais effacer ceci. Il s’en voudrait probablement jusqu’à la fin de ses jours d’avoir manqué autant d’année et d’avoir fait en sorte que sa sœur soit aussi méfiante envers les gens qui l’entourent. Elle aurait peut-être déjà été marié, elle aurait peut-être déjà des enfants. Ce n’était que des suppositions bien sur, peut-être que ce ne serait pas le cas. Mais il ne pourrait jamais savoir tous les dommages qu’il avait causés dans la vie de Mackenzie. Heureusement, Amy était trop petite et Mackenzie l’avait aidé à bâtir une belle confiance en elle. Elle avait réussi où lui avait faillit avec elle.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t250-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready#4358
avatar


■ En ville depuis le : 29/11/2014
■ Messages : 1047
■ J'ai : 27 ans
■ Boulot/Études : j'ai quitté l'armée pour intégrer la police où j'ai le grade de LIEUTENANT ^^

■ Célébrité : Adrianne Palicki
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Trouvé sur le net, j'ai pas le créateur, sorry!

■ Multicomptes : Nope!
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Mackenzie Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Lun 22 Jan - 19:08:58

Bon. Selon son frère, Amy avait toute sa tête, c'était eux le problème parce qu'ils avait la trouille. Avoir la trouille. Euphémisme du siècle! Elle était morte de peur, oui! Ce qui la jeta littéralement par-terre, ce fut d'entendre Hunter dire qu'il finirait peut-être par se marier un jour. Peut-être que non, mais l'idée ne lui fouttait pas la trouille si Mac comprenait bien. Concernant les enfants, c'était seulement son âge qui le ferait hésiter. Bref, c'était elle qui avait un sérieux problème. Ce n'était pas ce qu'Hunter disait ou sous-entendait, Mackenzie le réalisait, mais c'était ce qu'elle déduisait de sa propre analyse. Si son propre frère n'avait rien contre le mariage et qu'Amy s'était mariée, il ne fallait pas chercher bien loin pour en déduire que c'était Mac qui avait un problème. Hunter avait mis le doigt sur quelque chose que Mac avait toujours su: la peur de l'abandon. C'était ancré en elle et rien ne pouvait surpasser cette peur. Même si elle essayait d'être rationnelle et de se calmer, la peur finissait toujours pas prendre le dessus.

L'entendre parler de quand elle était bébé lui fit tout drôle. Les personnes ayant eu des parents normaux, c'était sans aucun doute le genre d'histoires qu'elles entendaient inlassablement, mais elle... c'était bien la première fois qu'elle entendait une histoire là-dessus. Alors oui, ça lui semblait bizarre. Si Mackenzie avait quelques souvenirs de sa petite enfance, ils concernaient principalement Hunter. Elle se rappellait vaguement des visages de ses parents - elle se rappellait par-contre des sévices - et n'était pas sûre qu'elle serait capable de les reconnaitre si elle venait qu'à les croiser dans la rue. Quoique... pour ce que Mac en savait, ils pouvaient fort bien être morts et qu'elle l'ignore carrément. D'une manière ou d'une autre, elle s'en fichait et n'avait rien à fouttre d'eux. Ils n'avaient jamais compté dans sa vie, seul Hunter et Amy comptaient. C'était peut-être aussi pour ça que l'abandon d'Hunter l'avait davantage marquée... Bien sûr, la jeune femme avait compris que son frère n'avait pas eu le choix, le juge et les services sociaux n'avaient pas voulut qu'il s'occupe de ses soeurs. Quant à leur famille d'acceuil, elle avait bien fait les choses en empêchant carrément Hunter de voir ses soeurs. Voilà qui avait probablement contribué à faire en sorte qu'elle se sente abandonnée.

– Amy l'ignore, mais... commença-t-elle en regardant le bout de ses chaussures. Je devais avoir 15 ans quand j'ai fini par savoir pourquoi on ne te voyait jamais. Je l'avais souvent demandé, mais on me disait que j'étais trop petite pour comprendre. Mais j'ai fini par le savoir.

De ça, elle n'était pas trop fière. Elle savait, mais quand Hunter avait débarqué dans leurs vies, c'était plus facile pour Mackenzie de lui en vouloir que de reconnaitre que lui aussi avait souffert de cette séparation forcée. Peut-être avait-il un peu raison de dire qu'il aurait dû se battre davantage, mais Mac voulait aussi qu'il comprenne que tous les tords n'étaient pas que pour lui. Leur famille d'accueil y avait pleinement contribué. Ç'aurait été quoi de les laisser passer du temps avec Hunter, sous supervision, le temps de s'assurer que les deux soeurs n'avaient rien à craindre de leur aîné? Comme ça, tout le monde aurait pu être satisfait... et leur famille n'aurait pas été en lambaux comme elle l'avait été durant des années.

– Il dit qu'il est prêt à mettre une croix sur les enfants pour être avec moi. Mais... mais si dans dix ans, il a des regrets? Qu'il me reproche d'avoir gâché sa vie?

Mackenzie avait conscience de sauter du coq à l'âne, mais c'était comme ça que ça se déroulait dans sa tête tellement c'était le chaos.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 268
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Mécanicien

■ Célébrité : Norman Reedus
■ © Avatar : Shiya
■ © Signature : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Hunter Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Lun 22 Jan - 19:51:06

Il avait l’impression que sa sœur avait compris, du moins, qu’elle avait compris une part de ce qu’il avait dit. Elle indiqua ensuite qu’elle savait. Elle avait su à l’adolescence pourquoi elle ne l’avait pas revu. Est-ce que ça pardonnait toutes les années où il l’avait laissé veiller sur Amy sans lui? Non. Ça n’effaçait pas non plus le mal qu’elle avait vécu de voir la promesse de son grand frère trahi. Ça ne réparait rien qu’elle ait su. Il haussa les épaules, la gorge nouée. Il ne pouvait pas lui en vouloir, jamais il ne pourrait lui en vouloir d’avoir été aussi en colère contre lui.

-À quinze ans, le mal était fait depuis trop longtemps pour que tu puisses oublier Mac.

Elle ne pouvait pas effacer l’attente qu’elle avait vécue, le sentiment d’abandon par la seule personne qui avait pris soin d’elle. Non, les traces ne pouvaient pas être effacées à ce moment là. Il était réaliste. Elle lui avait pardonné maintenant, c’était tout ce qui comptait. Ils étaient ensembles, il était là pour elle aujourd’hui. C’était ce moment là qui était important. Le reste ne pouvait être effacé ou corriger. Sa petite sœur ajouta une information supplémentaire, elle mentionna que Kaleb avait dit pouvoir mettre une croix sur les enfants. Elle avait de la difficulté à le croire. Elle se disait que dans dix ans, il pourrait lui en vouloir à elle pour ceci. Qu’il aurait des regrets. Il prit sa tasse de café et prit une gorgée, il réfléchissait à la meilleure façon de dire ce qu’il pensait sincèrement. En même temps, y avait-il une bonne façon de dire ce qu’il avait en tête? Possible, mais il n’en connaissait pas.

-Est-ce que tu t’es demandée si toi, tu aurais des regrets?

Après tout, peut-être que ce serait elle qui changerait d’avis au final. Peut-être qu’un jour elle voudrait des enfants et qu’elle y penserait trop tard. Ou peut-être qu’elle aurait envie de faire comme Amy, adopter. Personne ne pouvait dire l’avenir. Elle avait peur maintenant, peut-être qu’elle aurait moins peur lorsqu’elle comprendrait que Kaleb n’allait pas l’abandonner. Peut-être qu’elle finirait par avoir envie d’avoir un petit bout de chou bien à elle.

-Peut-être aussi que tu n’as pas envie de changer des couches, mais famille d’accueil pour des enfants plus grands? Tu y as pensé? Qui te dit que tu n’auras pas envie de ça un jour?

D’où lui venait l’idée de famille d’accueil? Il n’en avait aucune idée. Peut-être à cause de cette série sur laquelle il était tombé un soir. Deux femmes, une flic et l’autre travaillant dans une école, ils avaient adoptés des enfants qui n’étaient pas des bébés. Bref, possible que c’était cette série et le fait qu’Amy et Raffael aient adoptés les jumeaux qui l’avait conduit à cette idée étrange. Qui sait. Reste que c’était sortit tout seul. Hunter se leva et alla s’asseoir sur le bureau devant sa sœur. Il se frotta les mains avant de continuer.

-Je comprends que tout ça te fasse paniquer Mackenzie, c’est normal. Qui ne serait pas méfiant avec ce que tu as vécu?

Il prit le menton de sa sœur dans sa main pour qu’elle le regarde bien.

-Ne te marie pas si tu ne veux pas Mac, mais laisse sa chance à Kaleb.

Il déposa un baiser sur le front de Mackenzie. C’était la première fois qu’elle le laissait entrer autant dans sa vie, qu’elle le consultait pour quelque chose d’aussi important. Il espérait simplement qu’il serait de bon conseil et qu’elle ne serait pas plus perdue lorsqu’elle sortirait d’ici qu’avant.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t250-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready#4358
avatar


■ En ville depuis le : 29/11/2014
■ Messages : 1047
■ J'ai : 27 ans
■ Boulot/Études : j'ai quitté l'armée pour intégrer la police où j'ai le grade de LIEUTENANT ^^

■ Célébrité : Adrianne Palicki
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Trouvé sur le net, j'ai pas le créateur, sorry!

■ Multicomptes : Nope!
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Mackenzie Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Mar 23 Jan - 18:33:15

Avoir des regrets? A l'idée de ne pas avoir d'enfants? Non. Aucun. Elle avait compris depuis longtemps et là-dessus, elle ne changerait jamais d'avis. C'était coulé dans le béton. Hors de question d'enfanter et de transmettre son ADN. Ah non! De son côté, les branches de l'arbre généalogique étaient coupées. Pas question de donner à un gamin innocent un arbre généalogique pourri jusqu'aux racines. Pas plus que de risquer de briser un enfant en l'adoptant ou en ayant une famille d'acceuil. Amy était taillée pour ça, pas elle. Et même Amy avait préféré l'adoption pour fonder une petite famille, c'était tout dire...

– Non! Je ne veux pas d'enfants, alors pas de regrets! Jamais! Ça fait longtemps que ma décision est prise. J'étais incapable de comprendre ce qu'avaient les bébés à pleurer, je paniquais et j'ai eu besoin de toi. Finalement de Kaleb. C'est clair que je suis pas faite pour être mère. Une tante gaga qui gâte à outrance, qui les amène pour une soirée resto et ciné, pas de problème du moment qu'ils seront ados, mais je refuse de signer pour davantage.

Comme Mackenzie venait de le dire, ça faisait longtemps qu'elle avait pris cette décision et elle y avait longtemps réfléchi... à cause de Kaleb et de leur rupture. Parce que oui, cette rupture lui avait fait mal, oui, elle avait pris le temps de réfléchir à tout ce qui les avait menés là. Plus le temps passait, plus la jeune femme avait compris qu'elle avait fait le bon choix. Elle était trop jeune à l'époque, mais avec le temps qui passait, elle avait fini par réaliser que c'était la chose à faire en ce qui la concernait. Certes, elle regrettait d'avoir perdu Kaleb et le regretterait probablement toujours, mais ils n'attendaient pas la même chose de la vie, alors autant prendre des routes différentes. N'empêche que la vie s'obstinait à les jeter dans les bras de l'autre à chaque occassion qui lui était donnée.

Quant au mariage... C'est vrai que la peur de l'abandon la hantait. Oui, elle s'était efforcée de comprendre le point de vue de Kaleb - après coup - quand il lui avait dit qu'il préférait ne pas avoir d'enfants si c'était pour être avec elle, mais Mac craignait qu'un jour, il ne décide de partir parce qu'elle avait gâché sa vie en lui refusant les enfants dont il avait toujours rêvé. Ce n'était peut-être pas très rationnel, elle connaissait Kaleb et savait que ce n'était pas son genre de reprocher quelque chose à quelqu'un quand il avait lui-même accepté les termes du contrat, mais... la trouille était quand même toujours belle et bien présente. Elle avait bien tenté de fréquenter quelques hommes depuis leur rupture, mais ça ne servait à rien. Elle avait Kaleb dans la peau et ne parvenait pas à l'oublier. Ou ne voulait tout simplement pas l'oublier? Peut-être bien un peu des deux à vrai dire. Ça ne changeait rien au fait qu'il valait mieux que Kaleb trouve quelqu'un d'autre avec qui fonder une famille, parce qu'elle n'était pas celle que ça lui prenait... et il fallait arrêter là avec les rechutes, ça devenait vachement pathétique... Mais des regrets en ce qui concernait Kal? Elle n'en aurait jamais. Elle l'avait toujours dans la peau, elle pouvais s'avouer qu'elle l'aimait toujours et n'avait jamais cessé de l'aimer, mais...

Laisser sa chance à Kaleb... Voilà le conseil de son frère. C'était ça le problème de demander conseil à quelqu'un qui était en amour par-dessus la tête. Il voyait des petits coeurs roses et des confettis partout. Hunter pouvait envisager de se marier. Nah, celle-là, Mac n'en revenait toujours pas. Celui qu'elle avait cru qu'il serait de son côté après leur enfance de merde, voilà qu'il retournait sa veste. C'était à ne rien y comprendre. Au final, sa propre famille la poussait littéralement dans les bras de Kal. Il y avait un problème quelque part. Ou c'était elle qui était bornée ou c'était sa famille qui perdait la tête.

– Lui laisser une chance... je voudrais bien t'y voir, toi! Il est encore plus entêté que moi quand il s'y met! Il ne démord pas de son idée de mariage. Si encore, il oubliait ça et se contentait d'être ensembles. C'est pas un bout de papier qui changerait quelque chose. A supposer qu'on revienne ensembles, hein.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 268
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Mécanicien

■ Célébrité : Norman Reedus
■ © Avatar : Shiya
■ © Signature : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Hunter Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Mar 23 Jan - 18:56:32

Mackenzie lui expliqua qu’elle n’aurait pas de regrets, qu’elle ne voulait pas d’enfants. Il pouvait comprendre qu’elle ait peur. Ils avaient eu des parents terribles. Lui aussi avait eu ce genre de pensées, car oui, il avait déjà pensé à tout ceci. Il y avait pensé pendant des années. Encore plus depuis qu’il avait commencé à fréquenter Willow. Il en était venu à la conclusion que lui-même n’était pas devenu comme ses parents, qu’il n’avait jamais eu envie de lever la main sur un enfant, que les seules fois où il avait eu envie de se servir de ses poings étaient pour défendre un enfant ou pour se défendre si on l’attaquait. Il détestait la violence. Amy était une pure soie, il n’y avait pas plus douce qu’elle. Mackenzie était une âme meurtrie, elle savait se défendre, mais elle ne chercherait jamais à faire du mal à quelqu’un de façon intentionnel. Sauf à elle-même. Se punir de tout et de rien était la spécialité de la jeune femme. Il ne pouvait pas lui en vouloir, ils étaient du même moule elle et lui. Il écouta sa sœur lui dire qu’un bout de papier ne changerait rien à leur relation. Il eut un sourire.

-Si un bout de papier ne change rien, alors pourquoi est-ce que ce même bout de papier te fait si peur?

Il regarda sa sœur, un petit sourire en coin. Il retrouva ensuite son air neutre. Il retourna s’asseoir sur son fauteuil et réfléchit pendant un instant. Il aimait bien taquiner sa sœur, mais ses craintes étaient réelles et il n’y avait rien de drôle dans ceci. Il tentait de voir ce qu’il pouvait dire pour la rassurer. Mais en vérité voulait-elle être rassurée? Elle se pensait folle de ne pas désirer se marier, Kaleb insistait sur ce point. Pourquoi était-ce si important pour lui? Il savait que le légiste aimait Mackenzie de tout son être, alors pourquoi autant insister sur quelque chose qu’elle allait refuser? Elle était là, la question.

-Est-ce que tu lui as déjà demandé pourquoi c’était si important pour lui?

Il regarda sa sœur. Il était presque sur qu’elle avait, demandé mais la panique qu’elle ressentait l’avait peut-être empêché d’entendre réellement. Il voulait être sur que sa sœur ne se méprenne pas sur la raison de sa question, alors il sentit le besoin d’expliquer son point.

-Je ne dis pas qu’il a raison de te demander en mariage, mais tu as des raisons précises de ne pas vouloir te marier. Il est possible de Kaleb est de raisons précises de vouloir se marier. Ensuite, tu pourras décider si ses raisons sont bonnes, si elles arrivent à te faire voir la situation d’une façon différente.

Il haussa les épaules.

-Je ne pense pas que le fait que ses parents aient été un couple heureux en mariage soit la seule raison. Il n’insisterait pas à ce point, pas au risque de te perdre.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t250-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready#4358
avatar


■ En ville depuis le : 29/11/2014
■ Messages : 1047
■ J'ai : 27 ans
■ Boulot/Études : j'ai quitté l'armée pour intégrer la police où j'ai le grade de LIEUTENANT ^^

■ Célébrité : Adrianne Palicki
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Trouvé sur le net, j'ai pas le créateur, sorry!

■ Multicomptes : Nope!
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Mackenzie Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Mar 23 Jan - 21:13:41

Ok. Hunter marquait un point. Elle ne tenait pas à se marier, mais pourquoi est-ce que Kaleb y tenait tant, lui? Pourquoi est-ce que ça semblait si important pour lui? Voilà ce que lui demandait Hunter. Qu'est-ce qu'elle en savait, hein? De toute évidence, il l'aimait toujours, mais elle n'en savait pas davantage. Le savoir, Mackenzie ne serait pas là entrain de vider son sac en compagnie de son frère. Il fallait vraiment qu'elle soit au bout du rouleau pour jacasser comme ça. Et ce n'était pas parce qu'il s'agissait d'Hunter. Non, même avec Amy, elle avait du mal à se confier, ça ne lui ressemblait pas trop. Si Amy parvenait à la faire parler, c'était parce qu'elle savait comment s'y prendre depuis le temps. Sinon, Mackenzie n'était pas du style à s'épancher comme elle était entrain de le faire.

– Je sais pas, Hunter. Je ne le comprends plus. Ça fait plus de quatre ans que je n'arrive plus à le suivre.

La jeune femme se retint de dire que ce bout de papier semblait obséder son ex. Pourquoi? Parce qu'elle craignait que son frère ne lui réponde que ça l'obsédait, elle aussi. Ce qui ne serait pas totalement faux. Ce qui était sûr, c'est que Mackenzie aimait Kaleb. Ça, elle n'avait pas besoin d'y réfléchir, ça c'était clair dans sa petite tête. C'est tout le reste qui lui donnait des vertiges. Des boutons. Envie de vomir. Pourquoi est-ce que ça ne pouvait pas être simple? A la limite, être avec lui, vivre avec lui. Mais pourquoi vouloir autant se passer la corde autour du cou? Parce que les parents de Kal avaient eu une belle vie et qu'il avait envie de le reproduire à son tour? C'était normal dans un sens, c'était tout ce qu'il avait toujours connu. Elle, c'était le chaos. Les promesses brisées, la violence.

L'abandon.

– Ses parents ont été heureux en ménage et il a probablement envie de vivre ça lui aussi. Ils ont été chanceux d'être tombés sur la bonne personne. Mais qui dit que je suis la bonne personne pour Kal, hein? Et puis, pourquoi insister autant sur ça si c'est pour risquer de me perdre et que je fiche le camps? Ç'a pas de sens.

A vrai dire, plus grand chose n'avait de sens aux yeux de Mac. Ou peut-être se prenait-elle trop la tête? Ça aussi c'était possible après tout. N'empêche, c'était quand même une bonne question. Pourquoi est-ce que Kaleb insistait autant, sachant que s'il la poussait trop dans ses retranchements, c'était tout le contraire qui risquait de se produire? Ça n'avait pas de sens. Il la connaissait bien pourtant. S'il poussait un peu trop, elle était capable de plier bagages et de fouttre le camp, le temps qu'il retrouve ses esprits. Quoique... nah. Elle ne partirait pas sans Amy et Hunter. Et Mackenzie doutait qu'ils apprécient de se faire mettre dans ses bagages pour disparaitre comme ça avec elle.

– Tu... tu ferais quoi à ma place? chuchotta Mackenzie en posant sa tasse sur le bureau devant elle pour ensuite remonter ses genoux contre sa poitrine.

Parce que pour finir, si elle était incapable de prendre une décision éclairée, pourquoi ne pas demander son avis à quelqu'un d'autre? Bon, elle se doutait un peu de la réponse, mais tant qu'à être là...
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 268
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Mécanicien

■ Célébrité : Norman Reedus
■ © Avatar : Shiya
■ © Signature : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Hunter Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb. Sam 27 Jan - 14:10:15

Quatre ans. Il y avait déjà quatre ans qu’elle n’était plus avec Kaleb et que, pourtant, ils se tournaient toujours autour et ne pouvaient s’oublier. Elle indiquait qu’il y avait quatre ans qu’elle ne le comprenait plus. Elle enchaîna avec l’histoire des parents de Kaleb, qu’ils avaient eu la chance de trouver la bonne personne dans leur vie. Elle se demandait pourquoi il insistait autant alors qu’il savait très bien que ça risquait de la faire fuir, que tout ceci risquait de tout gâcher entre eux. Hunter écoutait les propos de sa sœur, il réfléchissait en même temps. Sa sœur avait un point, pourquoi Kaleb insistait alors qu’il savait qu’il risquait de perdre Mackenzie? Ce n’était pas à cause de ses parents et de leur exemple. Hunter avait cette certitude. Il n’insisterait pas autant. Sa sœur lui demanda ce qu’il ferait à sa place. Puis, elle prit une position qu’il l’avait déjà vu prendre quand elle était petite. Une position lorsqu’elle était triste, perdue ou qu’elle avait peur. Il eut un soupire. La voir ainsi lui brisait le cœur. Il se leva à nouveau, pris la chaise à côté de sa sœur et posa une de ses mains sur le genou de Mackenzie. Il avait l’impression de la revoir dans ce bureau de la protection de la jeunesse. Elle avait la même vulnérabilité que ce jour-là. La même fragilité. Probablement que c’est ce souvenir qui lui donna un semblant de réponse. La jeune femme lui avait demandé ce qu’il ferait à sa place, mais la réponse à sa première question venait d’arriver dans la tête de l’homme. Il souffla une expression qu’il connaissait depuis quelques temps.

-Les paroles s’envolent, les écrits restent.

Il regarda sa sœur.

-Tu connais cette expression Mac?

Il n’attendit pas la réponse de sa sœur avant de continuer.

-Une promesse dite, comme moi je l’ai par exemple, ça s’envole… c’est dans les airs. Un papier … une promesse écrite de ne jamais t’abandonner. Une preuve tangible que tu peux garder.

Il secoua la tête et eut un petit sourire.

-Je te dirais bien de foncer, mais tu me dirais sans doute que moi je ne foncerais pas tête baisser, sans savoir ce qui m’attend.

Elle aurait raison, mais en même temps, avait-il eu déjà quelqu’un qui l’aimait autant que Kaleb l’aimait elle? Non. Willow l’aimait, mais la relation était encore trop jeune pour que ce soit à ce point. Kaleb était toujours là, après quatre ans.

-Tu ne peux pas lui reprocher d’être tenace. Après quatre ans, je ne sais pas si ce serait encore aussi patient.

Il savait que sa sœur pouvait mal prendre ce commentaire. Après tout, il était revenu auprès d’elle après plusieurs années et n’avait pas abandonné malgré qu’elle l’ait repoussé de toutes ses forces.


-Je veux dire, avec toi je n’ai pas abandonné, mais tu es ma sœur. Lui, il n’a pas abandonné la femme qu’il aime, alors que ça fait quatre ans que vous n’êtes plus en couple.

Il haussa les épaules.

- Donnes-lui sa chance.

Il secoua le genou de la jeune femme.

-Et s'il te fait du mal, il aura affaire à moi.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Brother and sister discuss; do not disturb.

Revenir en haut Aller en bas
Brother and sister discuss; do not disturb.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (F/RESERVE) Ebba Zingmark - Like brother and sister
» [Matt D/David/Angie] Brother and sister
» Brother & Sister, Father & Mother • LUKAS
» (f) MAIA MITCHELL ∞ we used to say that we were brother and sister.
» The brother, the sister, and the other guy
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Houston :: Uptown Houston

-