Boutique

Pour avoir accès à la boutique,
clique sur le panier!

Bon shopping!






 

Partagez | .
 

 [Willow] Things change. And friends leave. Life doesn't stop for anybody.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://dontfeartheripper.forum-canada.com/t367-willow-things-change-and-friends-leave-life-doesn-t-stop-for-anybody#5865
avatar


■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 210
■ J'ai : 30 ans
■ Boulot/Études : vétérinaire

■ Célébrité : Jenna Dewan-Tatum
■ © Avatar : hershelves
■ © Signature : Moi!
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Willow Ainsworth


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: [Willow] Things change. And friends leave. Life doesn't stop for anybody. Ven 18 Aoû - 20:43:04





Willow Joy Ainsworth


Carte d'identité
Nom: Ainsworth. Prénom: Willow Joy. Diminutif: Will.
Date de naissance: 11 octobre. Age: 30 ans. Nationalité: Britannique.
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle. État civil: En couple avec Hunter. Emploi/Études: Vétérinaire.
Groupe: Girl on fire.

Avatar: Jenna Dewan-Tatum. Crédits: Athéna.
Personnage: Personnage Inventé Scénario

«Book lovers never go to bed alone.»



Questions en vrac
Plat préféré: Poulet sous toutes ses formes. Parfum de glace préféré: Praline et crème.
Couleur préférée Rose. Chanson préférée: When Love & Hate Collide.
Film préféré: Autant en emporte le vent. Série préférée: Blue Bloods.
Jour ou nuit? Nuit. Semaine ou  week-end? Week-end.




Derrière l'écran, il y a...
Pseudo: Tourmaline. Prénom: Annie. Age: Ce n'est pas bien de demander son âge à une dame.
Fréquence de connexion: Deux ou trois fois par semaine, souvent plus.
Code du Règlement:

__________________________________

I'm not a princess, this ain't a fairy tale
I'm not the one you'll sweep off her feet,
Lead her up the stairwell
This ain't Hollywood, this is a small town,
I was a dreamer before you went and let me down
Now it's too late for you
And your white horse, to come around
Revenir en haut Aller en bas




http://dontfeartheripper.forum-canada.com/t367-willow-things-change-and-friends-leave-life-doesn-t-stop-for-anybody#5865
avatar


■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 210
■ J'ai : 30 ans
■ Boulot/Études : vétérinaire

■ Célébrité : Jenna Dewan-Tatum
■ © Avatar : hershelves
■ © Signature : Moi!
■ © Photo identité : Athéna

■ Multicomptes : Non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Willow Ainsworth


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: [Willow] Things change. And friends leave. Life doesn't stop for anybody. Ven 18 Aoû - 20:43:21


Parce que tout le monde a son histoire...
- Non! Je refuse de quitter Londres et mes amis pour m'exiler à Houston! Surtout pas à la fin de l'année scolaire! s'exclama Willow, furieuse de voir que ses parents ne lui demandaient pas son avis.
- Tu n'auras pas le choix, Willow. Tu ferais mieux de te faire à l'idée tout de suite. répondit sa mère sur un ton qui montrait bien à la jeune fille qu'elle avait plutôt intérêt à se calmer et qu'elle n'était pas très encline à supporter que sa fille réplique. Comme si Willow en avait quelque chose à faire!
- Pourquoi je ne resterais pas avec Grand-mère jusqu'à la fin de l'année scolaire? suggéra l'adolescente même si elle savait fort bien qu'elle n'aurait jamais gain de cause. Ce n'est que deux mois. Je suis sûre qu'elle sera d'accord si on le lui demande.
- Non Will. Ta grand-mère serait heureuse de te garder chez elle, mais il n'en est pas question. Nous quittons Londres à la fin du mois et que ça te plaise ou non, tu seras du voyage. Tu savais depuis quelques semaines déjà que je songeais à accepter l'offre qu'on me faisait d'aller aux États-Unis. Tu viens avec nous, un point c'est tout.

Furieuse de voir qu'on ne lui demandait même pas son avis, Willow grommela que la vie était injuste et se leva d'un bond pour quitter le salon et gagner sa chambre... en faisant bien résonner le bruit de ses pas sur le parquet fraîchement ciré de sa mère. Ses parents n'en faisaient vraiment qu'à leurs têtes! Pourquoi ne pas la laisser terminer son année scolaire avant de la forcer à s'exiler? Houston par-dessus le marché! Pourquoi ce n'était pas Los Angeles ou New York? Pourquoi ce n'était pas à la fin de l'année scolaire? Il ne restait plus que deux petits mois...

Autant dire que Willow n'avait guère eu le choix et que ce n'était pas en tenant tête à ses parents qu'elle avait gagné le droit de faire ce qu'elle voulait. Non, à presque 15 ans, on ne la jugeait pas suffisamment mature pour qu'on perde son temps à la laisser être la seule aux commandes de sa petite vie. Un peu plus de 15 ans plus tard, Willow réalisait qu'en fin de compte, ils avaient eu raison de ne pas céder à ses caprices. Oui, les rares amis qu'elle avait en Angleterre lui avaient longuement manqués, mais au final, la vie à Houston n'avait pas été aussi nulle qu'elle ne l'avait craint, de prime abord. Ils vivaient dans un beau quartier - ils avaient une piscine! - son école n'était pas trop mal - il y avait de beaux garçons - et les profs n'étaient pas tous ennuyants. Et son prof de littérature était génial. Elle s'était fait de quelques nouveaux amis et ses parents lui avaient laissé de la marge pour qu'elle puisse rester en contact avec ses copains londoniens. Il y avait ce décalage horaire à prendre en considération, mais c'était un moindre mal. De nos jours, ç'aurait été franchement plus facile. A l'époque, tout le monde n'avait pas internet à la maison, tout le monde ne savait pas se servir d'un ordinateur. Avec ce truc de Facebook, Skype et compagnie, c'était facile de maintenir le contact. Enfin, Willow ne regrettait pas Londres et la pluie qu'ils avaient souvent sur la tête. Pas plus qu'elle ne regrettait leur petit appartement dans lequel ils pouvaient difficilement circuler dans la cuisine sans se marcher constamment sur les pieds.

Willow était entrain de faire ses courses. C’était véritablement la corvée qu’elle détestait le plus. Pouvoir payer quelqu’un pour le faire à sa place, la jeune femme n’hésiterait pas une seule seconde. Cependant, il fallait bien qu’elle le fasse et comme elle voulait finir rapidement, elle ne perdait pas de temps. Elle ne parcourrait pas les allés en courant, mais elle était multitâches, vérifiant sur l’écran de son portable qu’elle n’oubliait rien de sa fichue liste d’épicerie… Et c’était parce qu’elle était absorbée dans sa tâche qu’elle tourna dans l’allée suivante sans regarder devant elle. Willow était sur le point de s’excuser et de dire que tout était de sa faute quand l’homme l’apostropha vertement en la fusillant du regard.

- Hey, non mais ça va pas? Regarde un peu où tu vas bon sens!

Adieu les plates excuses. Ce goujat n’en méritait pas!

- Et toi, déboule pas comme un fou furieux! C'est une allée d'épicerie, pas une piste de course! A se demander où tu as eu ton permis de conduire! rétorqua aussitôt Willow.

En temps normal, elle se serait contentée de s’excuser et de poursuivre son chemin, mais cet homme qu’elle ne connaissait avait réussi à la faire grimper dans les rideaux en l’espace de trois secondes.

- Tu sauras minette que je ne «déboulais» pas comme tu dis. Je conduisais mon chariot pénard, c'est toi qui est débarquée comme une folle furieuse de cette allée sans même regarder.

«Minette»? Non, mais pour qui se prenait-il celui-là? S’il y avait une chose que Willow ne supportait pas, c’était bien ceux qui la regardaient de haut. Et les sales machos. Et celui-là, il faisait inévitablement parti de la seconde catégorie.

- Pardon? Minette! J'espère que c'est pas ton approche préférée quand tu veux aborder une femme! Quoique... mal engueulé comme tu l'es, elles ne doivent pas faire la queue!

Bon… Will n’était pas fière d’elle sur ce coup-là. Sa réplique était bien sentie, bien envoyée, mais elle avait perdu son sacro-saint contrôle d’elle-même et s’était laissée emporter. Certes, il méritait bien ce qui lui pendait au bout du nez, mais la jolie brunette aurait dû l’ignorer et poursuivre son chemin. C’était ce qu’elle aurait dû faire plutôt que de croiser le fer avec cet homme de cro-magnon.

- Oh quoi, j'ai heurté ta sensibilité? Désolé, Princesse si tu préfères, de toute façon à l'âge que tu as, c'est tout ce que tu peux être, une petite princesse prétentieuse et gâtée.

De toute évidence, ce type ne se prenait pas pour de la merde! Il se permettait de la juger, de dire qu’elle était une petite princesse, prétentieuse et gâtée… Gâtée, elle était bien prête à l’admettre. Enfant unique, ses parents n’avaient eu qu’elle à choyer, Will n’avait jamais eu à se partager leur attention. Était-ce sa faute? Non. Prétentieuse? Ça, non. Ce n’était pas elle. On pouvait la croire prétentieuse aux premiers abords, mais Willow était loin de correspondre à cette image. Elle avait peut-être mérité qu’il réponde comme il le faisait, mais il y allait quand même un peu fort!

- Avoir le choix entre être une princesse ou être une pauvre cruche comme tu l'es, le choix est vite fait.

Celle-là, Willow n’avait pas pu la retenir… et voir ce type relever un sourcil et la regarder comme si elle était risible lui fit monter le rouge aux joues. Vive les cosmétiques et le blush sur ses joues!

- Une cruche hein? C'est tout ce que tu as trouvé princesse pour m'insulter? Ce serait plutôt un compliment. Retourne jouer avec tes poupées, tu ne peux pas être dans la cours des grands ma jolie.

Jouer à la poupée? Il ne lui manquait qu’un «Bébé» pour que Willow se croit presque dans « Dirty Dancing»! Elle devrait presque le traîter de vieillard s’il s’entêtait à la traîner en gamine. A bien y penser, ça valait peut-être bien la peine de le faire… mais elle se devait de soigner sa sortie! Pas question de lui laisser avoir le dernier mot. Non, elle allait lui balancer ce qu’elle avait à dire et elle passerait son chemin.

- Ohhh... tu vas me faire pleurer, papy. Je veux bien retourner jouer à la poupée, mais toi, tes lego doivent t'attendre aussi! Maintenant, si ça ne te dérange pas trop, j'ai autre chose à faire de mon temps que de le perdre avec un crétin dans ton genre. Je plains ta femme si tu en as une!

Elle leva les yeux au ciel – digne des Olympiques – et poussa son chariot pour ne plus voir le type. Willow espérait ne pas le croiser de nouveau au détour d’une autre allée. Heureusement pour lui – ou pour elle – Will ne le vit pas secouer la tête, pas davantage qu’elle ne fit un sourire flotter sur ses lèvres.

N'allez surtout pas croire que Willow est du genre à s'emporter facilement et qu'elle est toujours en colère! Rien ne serait plus faux. A vrai dire, Will est une jeune femme qui aime s'amuser et fait partie de ces gens pour qui la vie est trop courte pour ne pas être vécue à fond. Toujours enjouée et presque toujours de bonne humeur, Willow est le type même de la personne dont la joie est contagieuse. Si vous vous trouvez à ses côtés, vous ne pouvez pas faire autrement que d'être touchés par sa joie de vivre. Ce qui ne veut pas dire que la petite pile électrique qu'elle est n'en a pas marre parfois! Comme tout le monde, il lui arrive d'être exaspérée et de piquer sa crise. Ce qui, généralement, lui fait beaucoup de bien. Après sa crise, Will passe à autre chose. Si elle est en colère contre vous, le seul truc qui peut vous sauver la mise, c'est de ne pas revenir sur le sujet, vous risqueriez de rallumer les braises de sa colère. Et de vous y brûler au troisième degré, il va sans dire!

Mais s’il y a une personne sur cette terre à la faire sortir de ses gonds, c’est bien Hunter Wright. Il la rend complètement folle! Il a la sale manie de la considérer comme une petite princesse, de croire qu’elle était gâtée pourrie et ne savait rien faire de ses dix doigts. Et ça, ç’avait tendance à agacer Willow. Dire qu’il fait ça depuis leur première rencontre! Non, elle n’était pas un bibelot et oui, elle avait été gâtée. Elle ne s’en cachait pas… mais ça ne faisait pas d’elle une petite chose fragile qu’il fallait protéger à tout prix. Ça et cette habitude qu'il avait de la draguer sans en avoir l'air. Elle l'agaçait probablement autant que lui pouvait l'agacer. Il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre. Cet homme avait le don de la rendre folle. Will avait parfois l'impression que ça l'amusait énormément. S'il l'avait laissée indifférente, peut-être que les choses ne seraient pas si pénibles. Mais ce n'était pas le cas. Ses yeux bleus, son côté un peu rugueux, un peu je-m'en-foutiste, son sourire en coin lui plaisaient. Mais son caractère de cochon, lui... un peu moins! N'empêche, elle n'avait pas le temps pour avoir un homme dans sa vie. Et l'eut-elle eu que Willow n'aurait sans doute pas franchi le pas. Les hommes n'étaient en général pas contre une histoire d'un soir, sans attaches. Ce qui ne semblait pas être le cas d'Hunter Wright. Si Will ne voulait pas se brûler, il ne fallait pas qu'elle joue avec le feu. C'était élémentaire.

Enfin... Ça c'était vrai avant qu'ils ne commencent à se fréquenter. Parce qu'il avait fini par venir à bout de sa résistance. Il s'était présenté avec son chien blessé dans une bagarre, elle avait fini par lui amener sa voiture à son garage et de fil en aiguille, ils avaient fini par devenir amis autour d'un café auquel Hunter l'avait invitée. Étonnant malgré tout quand on songe à comment ça s'est déroulé entre eux à leur première rencontre. Willow avait fini par craquer pour lui et ça faisait maintenant deux mois qu'ils étaient ensembles... et ma foi, elle était heureuse! Contrairement à ce qu'elle avait toujours cru, ils en passaient pas leur temps à se crêper le chignon ou en joutes verbales inutiles. Il n'y avait qu'une seule ombre au tableau: Hunter ne se sentait pas encore prêt à la présenter à sa famille..!


__________________________________

I'm not a princess, this ain't a fairy tale
I'm not the one you'll sweep off her feet,
Lead her up the stairwell
This ain't Hollywood, this is a small town,
I was a dreamer before you went and let me down
Now it's too late for you
And your white horse, to come around
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 30/11/2014
■ Messages : 766
■ J'ai : 35 ans
■ Boulot/Études : Médecin légiste

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Kaleb Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: [Willow] Things change. And friends leave. Life doesn't stop for anybody. Ven 18 Aoû - 20:54:41

J'ai été un peu sauvage avec les premiers, donc je vais rectifier avec toi!

Re-Bienvenue encore une moi, merci d'être de retour!!! Nous sommes très contents.


Bottin d'avatarsDemandes de liensLiens en vracScénariosDemande de lieuxSujets utilesAnnexesImage HTML map generator
En supplément...
→ Penses à compléter le carnet d'adresses pour avoir un endroit où vivre. C'est ici.
→ Et pour terminer, consulte la boutique, afin de comprendre comment elle fonctionne et à quoi elle sert!

Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 262
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Mécanicien

■ Célébrité : Norman Reedus
■ © Avatar : Shiya
■ © Signature : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Hunter Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: [Willow] Things change. And friends leave. Life doesn't stop for anybody. Dim 20 Aoû - 3:15:40

Beauty! Très content que tu es accepté de reprendre notre bon vieux lien!!

J'espère que tu apprécieras mon ouverture.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: [Willow] Things change. And friends leave. Life doesn't stop for anybody.

Revenir en haut Aller en bas
[Willow] Things change. And friends leave. Life doesn't stop for anybody.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The more things change...
» Game's rules
» Life doesn't stop for anybody ~ Varg & Rox
» Lukas Carter - Two years in a lifetime can change your life
» the life may leave my lungs but my heart will stay with you (azazel)
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Veuillez vous identifier :: Présentations :: Fiches acceptées

-