Boutique

Pour avoir accès à la boutique,
clique sur le panier!

Bon shopping!






 

Partagez | .
 

 Troubles ~Mac & Leonard~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar
■ En ville depuis le : 27/06/2015
■ Messages : 174
■ J'ai : 18 ans
■ Boulot/Études : Étudiante et femme d'entretien au garage de Hunter

■ Célébrité : Maisie William
■ © Avatar : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Ayana Masson

Message(#) Sujet: Troubles ~Mac & Leonard~ Sam 23 Juil - 22:12:47

Depuis les deux dernières années, j’avais appris à reconnaître mes « comparses », si je pouvais dire ainsi. Cet homme en était un, je ne le connaissais ni d’Adam, ni d’Eve, mais je savais exactement ce qu’il était. Le genre de personne que j’évitais. Un loup. Voilà ce qu’il était. Rien ne sentait plus le chien qu’un loup. Je croisai les bras sur la poitrine attendant. Que voulait-il celui-là? Il croyait peut-être que j’étais aveugle et que je ne le voyais dans mon champ de vision? Je voyais très bien qu’il me regardait et je voyais aussi qu’il voulait parler à celle qui m’avait conduit ici. Elle avait gardé mon sac, je la maudissais pour ça. Toute ma vie était dans ce sac. Tout ce que je voulais c’était me laver, rien de plus. Je soupirai à fendre l’âme et bailler à m’en décrocher les mâchoires. J’en avais marre d’être ici, je ne voulais pas qu’ils appellent les services sociaux. Ces maudites familles étaient nulles et je ne voulais pas encore me retrouver dans ces foutus centre pour jeunes délinquants non plus. Je n’étais pas délinquantes, seulement une adolescente qui voulait vivre sa vie sans que personne ne s’en mêle. Ce n’était quand même pas ma faute si on ne donnait pas de boulot à une jeune fille qui n’avait pas d’adresse. Puis, étant mineure ça compliquait les choses. Les flics pouvaient débarquer et m’emmener. Je détestais avoir quinze ans. J’avais hâte d’être en âge de faire ce que je voulais.

Je décidai de profiter de mon temps pour regarder ce qui ce trouvait autour de moi. J’étais assise dans un bureau, on m’avait stationnée là et j’attendais depuis des heures. Heureusement que la pleine lune était passée. Je regardai les photos sur le bureau. C’était une jeune femme blonde et il y avait un homme aussi. Je le connaissais lui. Il sentait le chat lui aussi, mais pas comme moi. Il était mécanicien, il ne disait jamais un mot. Je me souviens qu’un jour, il m’a offert un sandwich. Enfin, je crois que c’est lui. Le sandwich était là à mon réveil. J’avais dormi dans une boîte dans la ruelle attenante à son garage. J’avais aussi réalisé à ce moment que j’avais une couverture sur les épaules. Ce que je n’avais pas la veille. Mais étrangement, ce jour-là, j’ai senti plusieurs animaux autour de moi, enfin, je dis animaux, mais c’étaient des humains comme moi en fait. J’ai fui et je ne suis jamais retourné près de chez lui. Je me suis toujours demandé si c’était lui qui m’avait vendu après m’avoir offert chaleur et nourriture. Si oui, pourquoi? Que me voulaient ses gens? Je ne le sais pas, je ne le saurai peut-être jamais. Ah moins que… à bien y penser, j’avais senti une odeur de chien ce jour-là. Il y en avait d’autre aussi, mais l’odeur du chien avait été présente. Je m’étais sauvée, leur avait filé entre les pattes. Si j’avais raison, le chien m’avait retrouvé. Qu’allait-il faire de moi?
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t250-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready#4358
avatar


■ En ville depuis le : 29/11/2014
■ Messages : 1055
■ J'ai : 27 ans
■ Boulot/Études : j'ai quitté l'armée pour intégrer la police où j'ai le grade de LIEUTENANT ^^

■ Célébrité : Adrianne Palicki
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Trouvé sur le net, j'ai pas le créateur, sorry!

■ Multicomptes : Nope!
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Mackenzie Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~ Lun 25 Juil - 21:33:57

Deux semaines de vacances, voilà ce qu'elle s'était imposée. En vérité, Mackenzie avait eu besoin de s'éloigner de tout le monde pour réfléchir tranquillement à tout ce qu'elle avait appris. A faire le point sur tout ça. Ce qui l'avait sortie de sa retraite, c'était l'appel de son ancien Sergent instructeur. Il avait trouvée une gamine dans sa piscine et plutôt que d’appeler les flics, il l'avait appelée, elle. Mac n'avait pas pu refuser, alors elle avait ramassé ses affaires, rangé rapidement le chalet et était partie sans se retourner. A l'exception de Kaleb, personne n'était venu lui rendre visite, lui faire comprendre qu'elle agissait en gamine. Hunter et Amy l'avaient laissée tranquille, même s'ils savaient très bien où elle était allée se réfugier. Et voilà qu'à son retour, on l'attendait au commissariat. Un homme qu'elle ne connaissait même pas. Déjà méfiante de nature, en plus de tout ce qui s'était déroulé cette fameuse nuit, la présence de cet homme ne lui disait rien de bon. Même s'il lui avait dit qu'il connaissait Hunter et qu'il était là pour sa protection, Mac ne baissait pas la garde pour autant. S'il avait envie de la suivre comme son ombre, il devrait s'armer de patience parce qu'elle ne se laisserait pas faire pour autant. Ce n'était pas parce que Kaleb s'était tué à essayer de lui faire entendre raison sur une prétendue protection qu'elle allait se laisser mener par le bout du nez pour autant. On avait un sale caractère ou pas! Et Mac avait un putain de sale caractère de cochon!

- Vous êtes peut-être un copain de mon frère, mais certainement pas le mien. Je suis prise avec vous et il semble que je n'aie rien à dire là-dessus alors faites-moi plaisir... ne vous mettez pas dans mon chemin. dit-elle à l'homme... qui semblait renifler l'air.

Ok! Elle avait peut-être passé deux semaines au chalet, mais elle avait religieusement sauté sous la douche tous les jours! Ce n'était donc pas elle qui puait! Ohh! C'est à ce moment-là qu'elle se traita mentalement de gourde. Il était comme Hunter. En quoi se transformait-il? Mac l'ignorait et préférait que les choses restent telles qu'elles l'étaient. Mais ce qu'il... reniflait l'intriguait malgré tout. Le pire, c'était de le voir essayer de voir dans son bureau, comme si l'adolescente qui y était l'intéressait particulièrement. Un homme qui s'intéressait à une gamine, ça ne lui disait jamais rien de bon. La jeune femme secoua la tête et décida de s'occuper de ce type plus tard. Pour le moment, elle avait une autre casserole sur le feu. Mac se détourna de Sheppard et s'éloigna de lui. Elle avait un boulot à faire et elle s'y appliquerait du mieux qu'elle le pouvait, sans se laisser déconcentrer par toutes les conneries qui se passaient autour d'elle.

- Alors, à nous deux, jeune fille! lança Mackenzie en entrant dans son minuscule bureau. Le propriétaire de la piscine dans laquelle tu te baignais n'a pas envie de porter plainte, tu as de la chance. Par-contre, je suis curieuse d'entendre ton explication là-dessus. ajouta-t-elle en tentant vainement de claquer la porte derrière elle, comme à l'habitude.

En vain, car elle se rendit compte que ce Sheppard était sur ses talons et la suivait comme son ombre. En fait, il avait poussé la porte et l'avait, en quelque sorte, écartée de son chemin. Comme s'il tenait absolument à être présent dans le bureau, avec elle. Parce qu'il y avait une tierce personne dans la pièce, Mac se retint de justesse de lui demander en quoi une gamine d'environ 15 ans pouvait représenter un danger pour elle. Après tout, n'était-il pas là pour ça, la protéger?

- Eh! On ne se gêne pas, à ce que je peux voir. Dire que je croyais vous avoir dit que je ne voulais pas vous avoir dans les jambes. Ou bien j'ai eu cette conversation-là toute seule?

Elle avait bien compris que ce type ne se laisserait pas impressionner par son mauvais caractère et ça l'agaçait encore plus. Sans compter qu'elle n'appréciait pas sa manière d'entrer quasi de force dans son bureau. En quoi une histoire d'ado qui utilisait une piscine sans y avoir été invitée l'intéressait à ce point? Ça faisait deux semaines que Mackenzie était au courant de l'existence des vampires et des métamorphes et jamais, jamais elle n'avait eu aussi mal au crâne de toute sa vie!
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 30/08/2015
■ Messages : 114
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Propriétaire du Moonlight Circle et fait de l'import/export

■ Célébrité : Josh Holloway
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Leonard Sheppard

Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~ Mar 26 Juil - 20:20:25

Hunter, qui avait veillé sur sa sœur pendant qu’elle était dans le chalet familial, avait prévenu Leonard du retour de Mackenzie en ville. Il lui avait dit que quelqu’un l’avait appelé pour un problème et qu’il pourrait la trouver au poste de police. Parfait, il avait cru qu’il pourrait se présenter et lui faire voir ses états de service, lui donner ses empreintes s’il le fallait, pour qu’elle puisse voir qu’il montrait patte blanche. Mais la jeune femme ne l’entendait pas ainsi, elle lui fit comprendre qu’elle ne le connaissait pas et démontra un certain mécontentement à sa présence forcée. Elle lui suggéra fortement de ne pas se mettre en travers de son chemin. Pendant qu’elle parlait, une odeur qui lui semblait familière lui était parvenu au nez. Un félin, il n’y avait aucun doute et il était assez près pour que Lenny le sente, donc le félin en question devait l’avoir senti lui aussi. Il suivit la jeune femme, l’odeur devenait plus forte. La jeune femme parla à une adolescente, mais il l’empêcha de fermer la porte et déboula plutôt dans le bureau. C’était elle, l’adolescente, c’était elle le félin. Il ne pouvait pas laisser Mackenzie seule avec cette fillette. Peut-être qu’elle n’était pas un danger, mais en tant que métamorphe elle restait un danger potentiel pour l’humaine. Il referma la porte du bureau, ne faisant pas attention à ce que la policière lui disait. L’adolescente avait l’air normal à ses yeux, mais lui savait qu’elle ne l’était pas. Il avait entendu Mackenzie dire que le propriétaire de la piscine où elle s’était baignée n’allait pas porter plainte.

-On dit partout que les chats n’aiment pas l’eau. Presque tous les félins que je connais adorent.

Il prit la chaise dans le coin et fit face à l’adolescente avant de regarder Mackenzie.

-Vous ne savez pas détecter les métamorphes. Moi si. Donc non, vous n’avez pas parlé toute seule et je resterai hors de votre chemin quand il le faudra, mais à ce moment, je dois savoir si elle est là pour vous faire du tord ou non. Aujourd’hui, on ne sait plus qui est avec nous et qui ne l’est pas.

Il retourna son attention vers la jeune fille, il garda une expression neutre et détendue, il ne voulait pas effrayer l’adolescente.

-Je ne te connais pas. Pourtant, étant du conseil, je devrais te connaître fillette. Alors, dis-moi qui tu es et pourquoi tu ne t’es pas présenté comme métamorphe. C’est une règle connue que tous doivent le faire.

Il était curieux d’entendre sa raison. Il se montrait calme et ne voulait pas qu’elle voit ceci comme une accusation mais comme de la curiosité de sa part. Il voulait comprendre pourquoi elle était passée sous le radar ainsi. Il laissa le temps à Mackenzie d’assimiler les informations, elle savait maintenant ce qu’il reniflait depuis tout à l’heure et elle savait que la petite n’était pas une simple humaine. Elle pourrait déjà se protéger mieux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 27/06/2015
■ Messages : 174
■ J'ai : 18 ans
■ Boulot/Études : Étudiante et femme d'entretien au garage de Hunter

■ Célébrité : Maisie William
■ © Avatar : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Ayana Masson

Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~ Mer 27 Juil - 19:55:39

Il la suivit, je le voyais bien, il reniflait l’air. Il savait que j’étais là c’était évident. La policière ne semblait pas l’apprécier cependant. Elle le devança et allait claquer la porte quand il entra. Elle semblait contrariée selon ce que j’observais. Il ne se laissa pas impressionné cependant. Je gardais les bras croisés sur la poitrine en l’écoutant parlé. Il avait bien sur entendu le fait que j’avais eu envie de faire trempette. Il y alla donc d’un commentaire ennuyant sur les chats qui aimaient l’eau. Et alors? Qu’est-ce que ça pouvait bien lui faire, ou à moi? L’homme ne porterait pas plainte, c’était tout ce que j’avais besoin de savoir. Pourquoi la femme ne m’avait pas simplement laissé partir s’il ne portait pas plainte? Et maintenant? Pourquoi cet homme voulait savoir si j’étais un danger pour la policière? A part le fait que je n’aimais pas les flics en général, je ne lui voulais aucun mal. Ensuite, il me fit un discours indiquant qu’il aurait dû me connaître parce qu’il était membre du conseil. Tous les métamorphes devaient s’y rapporter apparemment. Et comment j’aurais pu savoir moi? Je ne savais même pas avant ma première transformation que je n’étais pas humaine. Métamorphe. Ça aussi c’était la première fois que je l’entendais. Il ne semblait pas méchant, la femme non plus, mais dans la rue, on vous apprend que même un serpent peu se trouver dans la meilleure couverture. Je n’avais pas envie de parler. Je devais me sortir de là, mais comment? Gagner du temps, voilà ce qu’il me fallait. Je pointai la photo sur le bureau de la policière avant de dire.

-Apporte-moi le chat.

C’est parce que j’étais observatrice et qu’une personne qui me prêtait attention m’avait appris que je savais comment fonctionnait internet, c’est aussi parce que je savais écrire un mot simple comme « chat » que j’avais pu trouver ce que j’étais. Mais je n’avais pas besoin de lui dire. Et pourquoi je devrais me rapporter en tant que métamorphe? Qu’est-ce qu’ils en avaient à faire de moi? Ils me croisaient tous, tous les jours dans la rue, qu’en avaient-ils à faire que je ne sois pas « présenté » à leur conseil. Pourquoi était-ce si important. Je n’en savais rien. Je levai les yeux vers la policière qui m’avait emmené ici.

-Je voulais seulement prendre un bain.

Ce bain me coûtait cher maintenant. J’étais repérée autant par les flics que par ses barges de métamorphe. Et ça voulait dire quoi ça d’abord métamorphe? Je n’en étais même pas certaine. En plus de me sentir prise au piège, je me sentais stupide de ne pas comprendre certains mots.

-Je peux récupérer mon sac?
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t250-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready#4358
avatar


■ En ville depuis le : 29/11/2014
■ Messages : 1055
■ J'ai : 27 ans
■ Boulot/Études : j'ai quitté l'armée pour intégrer la police où j'ai le grade de LIEUTENANT ^^

■ Célébrité : Adrianne Palicki
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Trouvé sur le net, j'ai pas le créateur, sorry!

■ Multicomptes : Nope!
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Mackenzie Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~ Sam 30 Juil - 16:55:59

- Il faudrait qu'elle soit vraiment stupide pour m'agresser au Commissariat. Avec autant de monde autour. Je la crois plus maligne que ça. lança Mackenzie après que Leonard eut expliqué pourquoi il ne pouvait pas la laisser toute seule avec l'adolescente, ne sachant pas si elle était là pour lui faire du tort ou non.

Cette maudite histoire de protection allait finir par avoir sa peau. Plus que les vampires ou les hommes à poils! Toutes ces histoires allaient finir par lui faire perdre la tête. Ça la rendait folle de devoir avoir quelqu'un constamment sur les talons et ça ne faisait que commencer. A ce moment précis, Mac regrettait de ne plus être au chalet. Hormis la visite de Kaleb, elle avait eu la paix, personne sur ses talons. Libre. Indépendante. Ouais, ça, ça lui manquerait! Elle savait qu'elle ferait la forte tête et qu'elle voudrait qu'on lui foutte la paix. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle n'essaie de semer la garde rapprochée parce qu'elle en avait marre.

Ça faisait peut-être deux semaines qu'elle était enfin au courant de tout, mais elle avait encore du mal à faire la part des choses. Désormais, chaque fois qu'elle croisait quelqu'un, elle ne pouvait pas s'empêcher de se poser la fameuse question: poils ou crocs? Et selon ce que comprenait Mackenzie, il y avait des règles dans leur monde et cette petite semblait en avoir enfreint une. Finalement, peut-être que Mac aurait dû demander à Hunter une leçon accélérée sur les bêtes à poils. De quoi finir la nuit avec une belle migraine. Enfin, là n'était pas son problème. Métamorphe ou non, cette gamine ne pouvait pas quitter le Commissariat comme ça, toute seule et à la nuit tombée. C'est la tête de Mac qui tomberait si elle faisait sortir une mineure sans un parent ou un tuteur!

- Même s'il ne porte pas plainte contre toi, je ne peux pas te laisser partir comme ça. Il me faut prévenir tes parents pour qu'ils viennent te chercher. Ou l'adulte qui est responsable de toi.

Mais Mackenzie avait l'impression que cette gamine n'avait personne pour prendre soin d'elle, qu'elle était livrée à elle-même... et ce constat lui donna la nausée. Pauvre petite. Et voir qu'elle semblait être inconnue chez les semblables de son frère n'était pas des plus réjouissants. Mackenzie ne pourrait pas la laisser partir ainsi, toute seule, presque en pleine nuit. Ce qu'il faudrait qu'elle fasse, c'est passer un coup de fil aux services sociaux qui s'occuperaient de la petite... mais Mac ne se faisait pas d'idées sur le sujet, ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne prenne la fuite de nouveau. Quant à la nuit à venir, elle serait placée dans un foyer pour filles, le temps qu'on lui trouve une famille d’accueil. A supposé qu'elle aie cette chance, vu son âge. Les jeunes enfants et les bébés étaient toujours plus faciles à placer et à adopter. Plus vieux, c'était une toute autre histoire. Mackenzie savait qu'elle avait eu de la chance, que leur travailleuse sociale à Amy et elle avait tout faire pour que les deux soeurs ne soient pas séparées. Dans leur malheur, elles avaient eu une chance que beaucoup ne pouvait pas espérer avoir. En fait, c'était Mac qui avait eu de la chance. Amy étant un bébé à l'époque, on se serait battus pour l'adopter. Mackenzie, c'était moins sûr.

- Le chat? Mais... de quoi tu parles? interrogea la policière en regardant autour d'elle, cherchant la fameuse photo dont venait de parler la gamine.

Certes, elle aimait bien les chats, aurait bien voulu en adopter un, mais quand même pas au point d'avoir une photo de l'animal sur son bureau. Les seules photos qu'elle avait étaient d'Amy et Hunter. Ainsi qu'une d'eux trois, sa préférée. Attendez! Est-ce que c'était d'Hunter dont la gamine parlait? Connaissait-elle son frère? Comment? Si certaines personnes se seraient déjà demandé quel genre de relations pouvaient entretenir un homme mûr et une adolescente, Mac n'en faisait pas partie. Elle ignorait comment son frère avait pu faire la connaissance de cette petite, mais elle savait déjà que ce n'était rien de malsain. Elle avait peut-être de sérieux griefs à l'encontre de son frère, mais jamais il ne lui viendrait à l'esprit qu'il puisse profiter d'une enfant. De qui que ce soit.

- Tu connais mon frère? D'où est-ce que tu connais Hunter?
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 30/08/2015
■ Messages : 114
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Propriétaire du Moonlight Circle et fait de l'import/export

■ Célébrité : Josh Holloway
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Leonard Sheppard

Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~ Sam 6 Aoû - 15:06:07

Apporte-moi le chat. C’était ses propos, l’adolescente savait qu’il connaissait « le chat » sur le bureau de Mackenzie. Si la policière avait mis du temps à comprendre et avait finalement saisit qu’elle parlait de Hunter, lui avait tout de suite compris l’allusion. Il avait aussi compris autre chose, mais il laissa Mackenzie poser sa question et demander comment elle connaissait son frère. Le lieutenant avait aussi fait mention qu’elle ne pourrait laisser partir l’adolescente avant qu’un adulte ne vienne la prendre ou qu’un adulte responsable d’elle ne vienne la chercher. Il doutait que personne ne vienne pour elle, sauf si on appelait les services sociaux. Il eut un soupire et se releva de la chaise. Elle n’avait pas besoin d’être intimidé, elle ne représentait pas un danger. Elle voulait qu’on lui rende son sac, ce semblait être important pour elle, mais il ne pensait pas que ce soit une ruse pour récupérer quelque chose de dangereux pour la policière. Elle avait voulu prendre un bain dans une piscine, probablement car elle n’avait pas d’autre endroit pour se laver. La pleine lune était hier, l’odeur de l’animal devenait prononcer pour les métamorphes les jours de transformation. Du moins, au début. On avait l’impression de ne sentir que ça, il s’en souvenait. Il replaça la chaise à sa place et s’assit plutôt sur le bureau.

-Alors c’était toi le chaton perdu derrière le garage.

Il se tourna vers Mackenzie.

-Si j’ai raison, cette jeune fille vit dans la rue et elle a squatté derrière le garage de ton frère. Nous avons voulu l’aider, mais elle a dû se sentir cerné parce que nous étions tous là, Willow, Damian, Hunter et moi, elle s’est enfuie avant que nous puissions l’approcher.

Il reporta son attention sur la jeune fille.

-C’est bien ça pas vrai? C’était toi.

Il était sur de ne pas se tromper. Ils n’avaient pas voulu l’effrayé, ils avaient compris trop tard qu’elle était un chat sauvage depuis longtemps et qu’elle savait fuir mieux qu’eux. Ils avaient beau être des métamorphes de naissance Willow, Damn et lui, ils ne l’avaient pas rattrapé. Il regarda l’adolescente.

-Nous ne te voulons aucun mal. En tant que conseil, nous ne voulions que faire ta connaissance. Je suis désolé si nous t’avons fait peur ce jour-là. Maintenant, le lieutenant et moi, nous aimerons pouvoir t’aider d’accord. Mais tu dois nous aider pour ça. Il est hors de question que tu retournes dans la rue seule, elles ne sont plus sur ces derniers temps. Il se passe trop de choses.

Il avait peur qu’elle ne survive pas ou alors qu’elle soit enrôlée dans les méchants. Elle était jeune, elle ne devait pouvoir se transformer que depuis un ou deux ans maximum selon ce qu’il constatait.

-Alors? Panthère? Tigre? Lion? Quel félin es-tu? Personnellement, je donne ma langue au chat.

Il eut un petit sourire en coin en disant sa blague. D’accord, elle était nulle, mais tant pis, il pourrait peut-être tirer un sourire de l’adolescente.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 27/06/2015
■ Messages : 174
■ J'ai : 18 ans
■ Boulot/Études : Étudiante et femme d'entretien au garage de Hunter

■ Célébrité : Maisie William
■ © Avatar : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Ayana Masson

Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~ Sam 6 Aoû - 17:46:06

-Chaton? Je ne suis pas un chaton et encore moins perdu.

Non mais pour qui il se prenait lui. Je n’aimais pas du tout sa façon de « m’aborder ». La policière semblait plus sympathique, un peu comme son frère l’avait été. Je ne savais pas que le chat était son frère bien entendu. L’autre expliqua comment j’avais connu Hunter, il semblait que c’était le nom du gars. Il me demanda de confirmer, je haussai les épaules avec un air d’agacement. Que me voulait-il? Il s’excusait de m’avoir fait peur. Pfff, comme si j’avais eu peur d’eux. Je m’en fichais de leur « conseil », moi tout ce que je voulais, c’était déguerpir pour ne pas être remis aux services sociaux. La femme semblait maintenant me dire que c’était ce qui allait arriver, enfin, elle disait seulement qu’elle ne pouvait me laisser sortir sans un adulte qui s’occupait de moi. Je n’en avais pas sous la main et je n’avais aucune envie d’aller en foyer ou dans une famille qui m’accueillerait que pour l’argent qui venait dans mon sillage par le gouvernement. L’autre disait qu’il ne voulait pas que je retourne dans la rue, c’était trop dangereux semblait-il. J’étais exaspéré, comment j’allais pouvoir me sortir de tout ça. Il me demanda ensuite quel sort de chat j’étais en lançant une blague vraiment moche. Il donnait sa langue au chat. Je levai les yeux au ciel. Comment il pouvait être aussi crétin. Je regardai la policière.

-Et il se trouve drôle en plus.

Je n’avais aucune envie de me sortir d’ici avec lui, aucune envie qu’il veuille « prendre soin » de moi, je ne voulais pas de son aide. De toute façon, je m’étais toujours débrouiller seule et ce n’était pas aujourd’hui que j’allais compter sur quelqu’un. Cet homme m’énervait. Au moins, l’autre, Hunter, il se taisait et ne disait rien. En fait, je ne crois pas que nous ayons échangé un seul mot lui et moi. Il laissait simplement de la nourriture près de moi sans même que je ne l’entende. Soit je dormais comme une souche, soit c’était l’homme le plus discret au monde. Peu importe, le fait est que lui ne me gavait pas de propos tous plus nul les un que les autres. Je soupirai et regardai l’homme qui me faisait toujours face même s’il s’était éloigné.

-Serval.

Puisque ça l’intéressait tant de savoir ce que j’étais, je le lui dis. Mais il n’aurait rien d’autre de ma part. Surtout, je ne sortirais pas d’ici avec lui. Jamais. C’était hors de question. Il ne me faisait pas confiance, moi non plus. C’était logique non? De plus, pourquoi je lui ferais confiance? Seulement parce qu’il était dans ce conseil? Je ne connaissais même pas l’existence de ce conseil. Personne n’avait tenu bon de me prévenir. Oh, mais attendez! Probablement que c’est parce qu’on avait aussi oublié de me prévenir que j’étais un métamorphe et qu’un jour, j’allais me transformer à la pleine lune. D’accord, j’avais sans doute un million de questions qui se bousculait dans ma tête et qui aurait mérité que je m’y intéresse en ce moment avec ce « représentant », mais il ne me donnait aucune envie de poser mes questions, non, tout ce dont j’avais envie c’était de partir. Fuir en courant sans me retourner, voilà ce dont j’avais envie en ce moment. Je secouai la tête, un début de migraine me frappait. Je me tournai ensuite vers la femme.

-Vous fatiguez pas, je n’ai personne. Et je retourne pas dans ces familles.

C’était hors de question. La rue était plus sur que certains de ces gens chez qui ont me laissait. S’ils savaient au moins à quel point certains pouvaient se montrer pire… oui, certains de mes « clients » étaient plus gentil que ceux qui disait vouloir « s’occuper » de moi.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t250-mac-being-in-a-relationship-is-a-full-time-job-so-don-t-apply-if-you-re-not-ready#4358
avatar


■ En ville depuis le : 29/11/2014
■ Messages : 1055
■ J'ai : 27 ans
■ Boulot/Études : j'ai quitté l'armée pour intégrer la police où j'ai le grade de LIEUTENANT ^^

■ Célébrité : Adrianne Palicki
■ © Avatar : Athéna
■ © Photo identité : Trouvé sur le net, j'ai pas le créateur, sorry!

■ Multicomptes : Nope!
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Mackenzie Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~ Lun 29 Aoû - 21:46:16

Plus le temps passait, plus Mackenzie sentait la migraine venir. Alors elle opta pour la solution la plus facile: elle ouvrit brusquement le premier tiroir de son bureau et en sortit un tube d'aspirine et en avala deux à l'aide d'une gorgée d'eau de la bouteille qui était devant elle. Eurk. Elle était à la température de la pièce. Depuis combien de temps l'avait-elle ouverte? Elle l'avait quand elle avait quitté le chalet après l'appel du Sergent instructeur. Ce qui remontait à un peu plus de deux heures. Pas étonnant que l'eau ne soit plus froide. Pendant qu'elle rebouchait la bouteille, la reposait sur son bureau et lançait le tube d'aspirine dans le tiroir, Mac avait écouté Leonard parler et tristement, elle dû admettre qu'elle avait eu raison au sujet de cette gamine. Elle pouvait également comprendre pourquoi cette petite s'était sauvée quand ils étaient tous débarqués au garage d'Hunter. Le but était louable, mais une bande d'adultes face à une enfant d'environ 15 ans... ça n'avait peut-être pas été l'idée du siècle. Étonnamment, Hunter aurait dû s'en rendre compte de lui-même et penser qu'ils ficheraient la trouille à la petite plutôt que l'effet inverse. Peut-être se trompait-elle, mais si elle avait dû être à la place de cette gamine, Mac savait qu'elle aurait mis les voiles. Rapidement. Elle ne serait jamais restée là. Pas en ne sachant pas quel était le but des adultes qui venaient vers elle. Malheureusement, les enfants molestés, c'était assez commun. Et cette petite devait en avoir vu des vertes et des pas mûres en vivant dans la rue. Une raison supplémentaire pour se pousser, si elle avait besoin de plus de raisons pour le faire.

La tentative d'humour de son gardien de prison n'avait pas fait de miracles auprès de la gamine. Pas même un rictus, mais fallait bien admettre que comme tentative pour réchauffer l'atmosphère, ce n'était pas glorieux. La petite se braquait et avec raison. Elle savait que Mackenzie avait le pouvoir de lui pourrir la vie en faisant intervenir la Protection de l'enfance. Ce qu'elle devrait faire éventuellement, Mac en était plus que consciente. La simple idée que ça ne soit qu'une question de temps avant qu'elle ne se décide à ficher le camps de nouveau n'était pas des plus encourageants. Et il était parfaitement inutile de lui dire qu'elle n'avait personne et qu'elle ne voulait pas retourner dans des familles d’accueil, Mackenzie l'avait bien compris. Cependant, un problème demeurait: cette petite ne pouvait pas repartir comme ça, toute seule. Mac avait bien une idée, mais elle ignorait comment la gamine pourrait le prendre. Elle avait déjà un dossier auprès de la Protection de l'enfance pour avoir été la tutrice d'Amy avant que celle-ci ne se fasse émanciper. Aucun problème de ce côté-là, normalement. Ses états de service en tant que flic et ancienne militaire pourrait faire pencher la balance auprès d'eux pour un placement temporaire. C'était quelque chose qui se produisait assez régulièrement en cas d'urgence. Et si tout se passait bien, pourquoi la gamine ne pourrait pas rester avec elle si l'expérience se passait bien et qu'on la jugeait apte à prendre soin de cette petite? Ça pouvait être une solution viable. Dans la mesure où cette petite était d'accord avec l'idée et était prête à accepter quelques règles élémentaires. Mais bon, avant de tirer des plans, il fallait encore lui en glisser un mot.

- Pour cette nuit et les jours à venir, j'ai peut-être une solution, mais tu dois être d'accord. J'ai un passé avec le Protection de l'enfance, alors on pourrait faire une demande de placement temporaire et tu pourrais vivre chez moi.

Bon, voilà, c'était lancé. Restait qu'à continuer sur sa lancée.

- Je sais que tu ne me connais pas et que tu n'as aucune raison de me faire confiance... mais je crois que si tu as pu faire un peu confiance à mon frère, tu peux me faire confiance à moi aussi.

Comment Leonard allait-il prendre son idée? Elle l'ignorait et s'en fichait bien. Il était là pour la protéger, pas pour lui dicter sa conduite. Sans compter qu'on avait sûrement dû le prévenir de son sale caractère pour qu'il sache où il allait mettre les pieds. Connaissant Hunter, il devait s'être chargé de leur dire que leur "cliente" ne serait pas facile à vivre.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 30/08/2015
■ Messages : 114
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Propriétaire du Moonlight Circle et fait de l'import/export

■ Célébrité : Josh Holloway
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Leonard Sheppard

Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~ Sam 17 Sep - 11:17:48

Bon d’accord, elle ne l’avait pas trouvé drôle. Tant pis, il avait essayé. Elle était une dure de dure, il n’en doutait plus maintenant. Elle devait avoir vécu l’enfer. Si elle était seule lors de sa première transformation, elle ne devait même pas savoir ce qui lui arrivait. Il se souvenait à quel point ça avait été douloureux. Sa mère l’avait encouragé, rassuré. Elle lui avait dit que tout allait bien et qu’il n’allait pas mourir alors que lui, le répétait en boucle. Comment avait-elle pu s’en sortir toute seule? Elle indiqua, malgré sa mauvaise blague, qu’elle était un serval. Leonard garda un air neutre, mais il allait faire ses recherches. Il avait connu un ou deux servals dans le temps, il n’y en avait plus depuis près de dix ans sur leur territoire, du moins, jusqu’à aujourd’hui. Il verrait. Il laissa Mackenzie offrir son idée, elle avait un passé avec l’assistance sociale, elle s’était occupée de sa sœur. Probablement pendant que Hunter tentait de contrôler sa bête. Il ne connaissait pas toute l’histoire du tigre. En partie, mais pas totalement. Il laissa donc la policière exposé son idée jusqu’au bout et indiquer à l’adolescente que si elle avait fait confiance à Hunter, elle pouvait lui faire confiance. Il avait envie de lui dire la même chose, mais elle avait rejeté Hunter. Selon ce qu’il savait, c’était le mensonge plus que la bête qui l’avait fait rejeté son frère. C’était possible. Sinon, elle n’aurait pas proposé ceci à l’adolescente sachant qu’elle était métamorphe.

Il préféra se taire. Il avait fait assez de dégâts avec la petite, il ne voulait pas qu’elle soit distraite de la proposition de la policière. Mackenzie pouvait prendre soin d’elle, il fallait seulement que la gamine accepte. C’était difficile pour elle comme décision. Il pouvait voir le serval tergiversé de là où il était. Cette enfant avait manifestement l’habitude de s’arranger par elle-même. Vivre avec quelqu’un devait lui paraître insupportable. Avoir des règles, avoir ne serait-ce que des effets personnels devaient être difficile. Elle était anxieuse pour son sac à dos, probablement que tout ce qu’elle possédait devait s’y trouver. Il se réinstalla face à elle. Il chercha la meilleure façon de l’aborder, il avait merdé depuis le début avec elle. Il lui avait parlé comme s’il parlait à un enfant, il était temps de la prendre telle qu’elle se sentait, une adulte. Probablement qu’elle avait plus de maturité dans son petit doigt que la plupart des adultes.

-Je me trompe peut-être, mais je sens que ça fait longtemps que tu ne comptes que sur toi-même, je me doute que la proposition te fait peur.

Il leva la main comme pour se protéger de la réplique qu’elle lui servirait.

- Je ne dis pas que tu es une trouillarde, j’ai suis probablement plus froussard que toi dans la vie. Ce que je veux dire, c’est que tu as sans doute peur de perdre ta liberté en acceptant, tu vis sans que personne ne te dise quoi faire depuis longtemps.

Il espérait qu’elle comprenait ce qu’il voulait dire et qu’il n’était pas en train de causer plus de dommage. Mais il pensait avoir raison, du moins, en partie. Il continua donc.

- Mais n’es-tu pas fatiguée de fuir tout le temps? De vivre dans la peur de te faire chasser? Ce qu’elle t’offre, c’est de ne plus fuir, de vivre pour toi, non pas de survivre. Tu n’auras plus besoin de chercher de piscine pour te laver après ta transformation, tu pourras prendre une douche, une vraie pour t’enlever cette odeur que, pour le moment, tu tentes de chasser le plus possible. Tu verras, plus tard l’odeur s’amoindrit et tu t’y habitueras.

Il regarda Mackenzie.

-De toute façon, nous ne te laisserons pas retourner dans la rue, ni dans ses familles. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour t’aider à partir de maintenant. Hunter a tenté de t’aider et nous avons fait échouer son projet. Nous allons continuer ce qu’il a commencé.

Il l’avait dit sur un ton doux, ce n’était pas une obligation, c’était une promesse. Il avait choisi de se taire au début, mais au final il n’avait pas pu. Elle venait d’entrer dans la famille des métamorphes, comme il le ferait avec chacun d’entre eux, il l’aiderait. Coûte que coûte. Que ce soit pour la nourrir si elle choisissait de retourner dans la rue, ou pour lui apprendre comment était la vie d’un métamorphe. Ils seraient là pour elle. Il connaissait son odeur, il la retrouverait, ce ne serait pas un problème. Il s’en imprégnait le plus possible pendant cette rencontre, il ne la laisserait pas tomber comme tous les autres adultes autour d’elle l’avait fait.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 27/06/2015
■ Messages : 174
■ J'ai : 18 ans
■ Boulot/Études : Étudiante et femme d'entretien au garage de Hunter

■ Célébrité : Maisie William
■ © Avatar : Athena
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Ayana Masson

Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~ Dim 18 Sep - 20:32:14

Je faillis tomber en bas de ma chaise quand la policière offrit de me prendre chez elle. Elle avait un passé avec la protection de la jeunesse, je ne savais pas quoi et je ne la connaissais pas assez pour m’y intéresser. Ce que je me demandais cependant, c’était pourquoi? Pourquoi elle voulait m’aider en me prenant chez elle? Elle n’avait pas besoin d’argent, elle était flic. Alors quel intérêt avait-elle à faire ça? La question devait avoir changé mon expression car elle enchaîna en parlant de confiance et disant même que si j’avais pu faire un peu confiance au tigre, je pouvais lui faire confiance à elle aussi. Je ne connaissais pas plus les motivations de l’homme sur la photo. Pourquoi il m’avait aidé? Pourquoi m’avoir donné à manger comme il l’avait fait? Je n’avais pas compris à ce moment, je ne comprenais pas maintenant. La seule chose que je savais, c’était qu’il n’avait jamais rien tenté sur moi. Il me faisait un peu pensé à mon ami Z. Lui non plus ne m’avait jamais rien demandé en retour. Bien sur, on se rendait service mutuellement lui et moi, mais il n’avait jamais tenté d’en abuser. Je me demandais où il était lui d’ailleurs en ce moment. Ce qu’il était advenu de lui depuis la dernière fois. Il s’était enfui. Il avait découvert mon secret et s’était enfui. J’aurais sans doute fait pareil. Il devait me détester maintenant. Je n’avais pas osé affronter son regard, je n’étais pas retournée à mon repère depuis qu’il m’avait vu en serval. Je reviens au moment présent quand l’homme se décida à parler à nouveau. Étrangement, son ton avait changé. Lorsqu’il dit que j’avais peur, j’eus envie de l’arrêter tout de suite, mais il prévu le coup et me stoppa dans mon élan d’un geste de la main. Il continua en expliquant son point de vue. Je croisai les bras sur la poitrine, bon d’accord, je devais admettre que ce qu’il disait avait du sens. Me retrouver chez cette femme me donnerait des limitations dans mes actions. Je n’aimais pas beaucoup cette idée de ne plus être libre de mes faits et gestes.

Il me parla de la possibilité de ne plus fuir, de pouvoir au lieu de survivre. Des images de certains jours où j’avais faim à en avoir mal à l’estomac firent surfaces. En effet, certains jours étaient plus difficile que d’autre. L’attrait de pouvoir me laver après ma transformation était aussi un bon argument. J’étais presque soulagé d’entendre que l’odeur finirait par être moins présente. J’avais toujours l’impression d’empester à des kilomètres à la ronde. Il parla ensuite de continuer le « projet » d’Hunter, qui était de m’aider. Je ne comprenais toujours pas ce besoin qu’il avait eu de m’aider. Pourquoi, eux, voulaient m’aider maintenant. Je ne comptais que sur moi, et quelques fois sur Z, depuis si longtemps. Pourquoi maintenant? Est-ce que le fait que je sois un animal les soirs de pleines lunes y faisait quelque chose? Je ne savais pas. J’étais indécise, je ne savais pas quoi répondre. Elle voulait mon approbation, on ne m’avait jamais demandé mon opinion avant. Enfin, dans le choix de mes « familles ». Je levai les yeux vers la femme tout d’abord, puis je fixai mon regard dans celui de l’homme. Mon expression ne laissa transparaître aucune émotion.

-Sept ans.

J’eus un petit sourire ironique en voyant son expression changer.

-Ça fait sept ans que je vis dans la rue et ne fait que ce qui me plaît.

C’était long sept ans à n’avoir aucunes règles à respecter. Bon d’accord, j’avais quand même un certain « code » de vie. Je ne tuais pas, à moins d’avoir à sauver ma vie. Je ne volais que ce qui était nécessaire à ma survie, pas de supplément et je me vendais que lorsque j’étais vraiment obligé et jamais contre de l’argent. Seulement de nourriture. Je plaçai mon regard sur la jeune femme à nouveau.

–D’accord.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Troubles ~Mac & Leonard~

Revenir en haut Aller en bas
Troubles ~Mac & Leonard~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Terrain de Jeux :: Archives des RP

-