Boutique

Pour avoir accès à la boutique,
clique sur le panier!

Bon shopping!






 

Partagez | .
 

 Fear cuts deeper than swords. - Amy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t269-will-ashby-how-much-more-can-they-take-from-me-they-got-my-blood-now-it-s-my-carhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t289-will-ashby-of-anger-fury-heartache-and-pain-baby#4673
avatar


■ En ville depuis le : 28/06/2015
■ Messages : 324
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : Pilote de rallye automobile / Mécano

■ Célébrité : Richard Madden
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Will Ashby

Message(#) Sujet: Fear cuts deeper than swords. - Amy Mer 15 Juin - 0:03:12

    3 jours après l’incident j’étais encore à l’hôpital. Le docteur m’avait dit que je ne pourrais sortir que demain. Ma blessure s’était légèrement infectée au lendemain de l’incident, ce qui avait retardé ma sortie. J’avais reçu différents vaccins au cas où la bestiole avait une maladie quelconque (nous avions mentit aux autorités, leur disant que nous avions été attaqués par un loup). Les policiers doivent encore aujourd’hui rechercher la bête qui m’a attaqué. Dommage pour eux, ils ne pourront jamais mettre la main sur un humain à tête de loup. Bref, alité jusqu’au lendemain matin, je n’avais qu’un livre de mots croisés que ma mère m’avait apporté et un magazine de rallye qu’elle m’avait également refilé. Et comme j’étais droitier, j’imagine que j’aurais eu de la difficulté à remplir les cases à l’aide de ma main gauche. J’avais essayé, mais le manque de pratique et la douleur à ma blessure m’empêchait de me concentrer.

    Vers 13hrs, un infirmer m’apporta ma médication que je m’empressais de prendre. La douleur était beaucoup moins intense depuis que l’infection s’en était allé mais j’avais encore des points de sutures que je devrais endurer encore quelques jours même à la maison. C’était une vrai plaie, pas que je veule faire un mauvais jeu de mot mais c’était réellement problématique pour moi d’être coincé ici. Et même lorsque je serais sortit je n’aurais même pas la liberté de vaquer à mes activités habituelles. Un ami me ramènerait à la maison demain et ma sœur m’aiderait pour refaire mon pansement. J’avais réussi à l’appeler pour qu’elle ne se présente pas à l’hôpital malgré la gravité de la situation et je lui avais promis de tout lui dire lorsque je reviendrais à la maison. J’avais eu peur qu’elle se présente ici malgré mon interdiction formel mais elle n’était pas venue. Je me demandais encore si mon agression était liée à elle. Avais-je été attaqué par un de ceux qui en voulait à sa vie ? Je ne savais plus vraiment comment réagir ou même quoi faire. Si ça arrivait encore, est-ce que j’aurais autant de chance que j’en avais eu la première fois ? Bon, dire que j’avais eu de la chance était un bien grand mot. J’étais quand même à l’hôpital depuis 3 jours avec une balafre qui remontait tout mon bras droit jusqu’à mon épaule. J’aurais probablement quelques exercices de physiothérapie à réaliser par la suite vu la position de la blessure et le peu de mouvement que j’avais fait depuis le jour de l’attaque et pour les jours à venir.

    Mes médicaments commençaient à faire effet et la douleur s’était atténuée, mais d’un autre côté je commençais à somnoler. Les paupières lourdes, je fermais les yeux et m’endormais. Je n’étais pas un gros dormeur en temps normal, mais les médicaments me faisaient dormir plus que jamais auparavant. Malgré tout le brouhaha de l’hôpital, je ne me réveillais qu’en entendant un cognement à la porte de ma chambre. Ma mère était-elle déjà revenue ? Pourtant elle n’était pas sensé revenir, elle savait que je sortais demain de l’hôpital. Je regardais rapidement l’horloge accroché au mur à ma droite, il était déjà 15hrs. J’avais dormit un peu et c’était tant mieux, je détestais être couché dans ce lit à attendre que le temps passe.

    « Entrez. » Dis-je simplement en observant la personne qui entra dans ma chambre. Amy si je me souvenais bien du prénom que j’avais entendu alors que j’étais dans l’ambulance. Je fus surpris de sa présence, mais je me souvins lui avoir dit que nous aurions une conversation sur ce qui nous était arrivé. Avait-elle quelque chose à me dire ou croyait-elle que je savais quelque chose sur l’incident ?

    « Ma sauveuse qui vient me rendre visite. Alors comment vous allez ? »

    Je me redressais légèrement dans mon lit et grimaçais en ressentant la douleur dans mon bras. J’allais sortir d’ici demain alors il fallait que je m’y fasse, je n’allais certainement pas passer la semaine ici.

__________________________________

Mon Image

We'll never drink your medicine and we'll never think your way
You're tied to an ideology from a book that's out of date
No room for your daft intolerance left in this day and age
We're not gonna go down quietly, we're not gonna be afraid
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Ven 17 Juin - 20:27:32

La veille, elle se trouvait chez son frère et il lui avouait qu’il était un « tigre-garou ». Seigneur Dieu. Un tigre, son frère était un tigre. Il pouvait se transformer complètement en un tigre blanc, très gros et effrayant. Elle avait confiance en Hunter, mais tout de même. Cette histoire était à perdre la tête. Elle avait décidé d’aller voir Will, il devait aller mieux maintenant, il aurait les idées plus claires surement. Il avait dit qu’il avait des choses à lui dire par rapport à ce qu’ils avaient vu. Il savait. Il ne pouvait faire autrement que de savoir. Peut-être lui apporterait-il d’autre réponse, les réponses aux questions qu’elle n’avait pas osé poser à son frère. Elle n’en était pas sur. De toute façon, elle allait attendre de voir ce qu’il avait à dire. Elle ne pouvait « vendre » son frère en disant des choses pour finalement réaliser que l’homme ne savait rien de l’existence de ses bêtes. « Bêtes ». Elle eut presque un haut le cœur en pensant à ces gens dans ses termes. Son frère faisait parti de ces gens. Non. Hunter n’était pas une bête, il était son frère et elle refusait de le voir ainsi. Elle frappa à la porte de la chambre d’hôpital. Après avoir entendu Will dire d’entrez, elle poussa la porte et entra dans la pièce. Elle détestait cette odeur aseptisée. Elle eut un sourire triste lorsqu’il la qualifia de « sauveuse ». Il la vouvoya en lui demandant comme elle allait. Elle haussa les épaules.

-Mieux que vous physiquement à ce que je vois.

Elle secoua la tête.

-Si ça ne te dérange pas, je préférerai que nous, nous tutoyions. J’ai besoin de savoir quelque chose, et pour ce faire, j’ai besoin de retirer cette distance polie. Si ça vous va bien sur.

Elle approcha le seul « fauteuil » de la pièce du lit de Will et s’y installa attendant la réponse de l’homme. Seigneur, elle avait peur qu’il ne la prenne pour une folle, ou bien qu’il ne se souvienne plus de sa promesse de lui dire des choses sur l’incident, après tout, sa promesse avait été faite alors qu’il était en état de grande douleur et détresse. Son cœur battait la chamade, elle ne pouvait s’empêcher de réfléchir à ce que Hunter, son grand frère, lui avait avoué la veille. Il avait tout de suite compris que son agresseur n’était pas un simple loup. Elle ne savait pas trop ce qu’il ferait, elle ne savait même pas s’il savait ce qu’il pouvait faire. Elle ne l’avait pas compris avant d’entrer dans la chambre, mais elle attendait beaucoup de l’homme face à elle. Elle s’attendait à ce qu’il confirme ce que son frère avait mis en lumière la veille. Elle pouvait presque sentir sa veine dans son cou battre comme si elle voulait sortir de sa gorge, tout comme son cœur de sa poitrine. Elle avait l’impression que même Will pouvait voir battre sa veine et son cœur.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t269-will-ashby-how-much-more-can-they-take-from-me-they-got-my-blood-now-it-s-my-carhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t289-will-ashby-of-anger-fury-heartache-and-pain-baby#4673
avatar


■ En ville depuis le : 28/06/2015
■ Messages : 324
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : Pilote de rallye automobile / Mécano

■ Célébrité : Richard Madden
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Will Ashby

Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Lun 20 Juin - 14:23:39

    Je regardais ma blessure en l’entendant dire qu’elle allait mieux que moi physiquement. Elle avait bien raison sur ce point. Je ne savais pas si c’était moi qui étais visé par cette attaque, mais si ce n’était pas le cas, la créature avait raté sa cible. Et puis elle me proposa qu’on se tutoie et j’hochais la tête.

    « Bien sûr. J’ai juste prit l’habitude de vouvoyer la clientèle mais maintenant je ne crois plus avoir besoin de le faire. »

    Elle avait besoin de savoir quelque chose ? Je me demandais ce que ça pouvait être. Que voulait-elle savoir ? C’était sûrement concernant l’homme loup qui nous avait attaqués sur le bord de la route. Mais je n’avais pas vraiment de réponse. Probablement que ce qu’elle avait l’intention de me demander, c’était aussi ce que je voulais savoir. J’avais aussi des questionnements mais à voir comment elle semblait vouloir me poser des questions, j’avais l’impression que je n’aurai pas de réponse d’elle. Je connaissais l’existence des métamorphes mais jamais je n’en avais vu un auparavant. Ma sœur en était un mais je ne l’avais jamais vu se transformer devant moi. Et je dois dire que ça ne m’intéressait pas vraiment non plus. Mais de là à me faire attaquer de la sorte par un humanoïde à tête de loup ? J’avais presque l’impression que ce moment avait été un rêve. Sauf que lorsque je regardais ma blessure et ressentais la douleur qu’un mouvement de mon bras provoquait, je savais que tout cela avait été bien réel. Encore plus maintenant qu’Amy était assise sur le fauteuil à côté de mon lit, me regardant comme si je détenais la clé aux questions existentielles de notre existence.

    « Moi aussi j’aimerais avoir des réponses à mes questions. Mais je ne sais pas ce que tu sais sur le sujet… Je crois qu’on sait tous les deux ce qu’on a vu là dehors. Ce n’était pas un humain ni un loup. J’ai entendu parler d’eux. On les appelle des métamorphes. Des humains qui peuvent se changer en animal. Je ne croyais pas que s’était réel… »

    J’espérais qu’elle ne me prendrait pas pour un fou mais rendu où nous étions… Soit-elle me prendrait pour un débile, soit elle possédait elle aussi des informations pour m’éclairer sur le sujet. Elle n’était tout de même pas revenue pour me traiter de menteur lorsque j’ouvrirais la bouche sur ce que je connaissais du phénomène. Elle connaissait une part de la vérité, mais probablement avait-elle voulu que j’en parle avant. Ou bien je me gourais complètement et elle me ferait interner dans un asile psychiatrique jusqu’à la fin de mes jours. Même si je crois qu’on n’interne pas les gens aussi facilement… Bref. Je la regardais dans les yeux, le regard légèrement froncé, me demandant si d’avoir fait les premiers pas avait été une bonne chose ou pas. Restait à savoir si elle avait son mot à dire sur le sujet.

__________________________________

Mon Image

We'll never drink your medicine and we'll never think your way
You're tied to an ideology from a book that's out of date
No room for your daft intolerance left in this day and age
We're not gonna go down quietly, we're not gonna be afraid
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Ven 24 Juin - 19:36:42

Il accepta qu’ils se tutoient et il lui indiqua ce que lui savait. Les métamorphes, il les connaissait donc, mais n’avait pas cru qu’ils étaient réels. D’accord, alors d’où les connaissaient-ils s’il n’y croyait pas? Elle savait qu’elle aurait à parlé elle aussi, mais elle ne voulait pas mettre son frère en danger. Elle ferma les yeux un instant tentant, tant bien que mal, de trouver les mots, la façon de donner un peu d’information sans trop en dire pour le moment. Elle avait la réponse à au moins une question qu’il n’avait pas posée, elle pouvait lui donner cette information sans rien dévoiler.

-Je peux te dire que tu n’étais pas la cible. Je ne peux pas t’en dire plus sur ce sujet pour le moment.


Si elle disait qu’il avait fait éclater son pneu pour attirer quelqu’un d’autre, il saurait qu’elle parlait de son frère, alors que là, elle pouvait tout aussi bien être la cible et ne pas vouloir dire pourquoi. Elle se releva, incapable de rester assise plus longtemps. Il y avait tellement de chose qu’elle ne comprenait pas encore, tellement de danger les guettaient maintenant. Ils étaient là aussi, elle l’avait bien compris. Raffael avait près de ou plus de quatre cent ans, les métamorphes pouvaient vivre beaucoup plus longtemps qu’un humain normal, donc ils étaient là bien avant eux. Elle se passa la main au visage.

-Je ne connaissais pas leur existence jusqu’à l’attaque. En fait, j’ai su hier soir ce qu’était celui qui nous a agressés. J’ai cru devenir folle après cette journée, je ne pouvais pas croire ce que j’avais vu, je ne voulais pas y croire.

Elle faisait les cents pas devant le lit du pauvre homme, il avait bien faillit y laisser sa peau. Tout ça parce que métamorphe de naissance ne voulait pas qu’un métamorphe mordu soit dans le conseil. C’était si ridicule. Elle en aurait presque rit si la situation n’avait pas été aussi grave. C’était un peu comme « C’est moi qui ait la plus grosse que la tienne », enfantin et tellement déplacé. À quoi jouait-il? Hunter lui avait promis de faire en sorte que ce genre de situation ne se reproduise plus. Mais comment allait-il pouvoir faire ça? Elle s’arrêta, tout comme avec Mackenzie la veille, elle devait mettre un point au clair. Son frère n’était pas méchant, n’était pas le genre d’homme qu’était celui qui les avait attaqués. Il fallait que Will le sache, il fallait qu’il comprenne qu’ils n’étaient pas tous ainsi.

-Ils… ils ne sont pas tous méchants Will. Nous sommes tombés sur un méchant, mais ils ne sont pas tous comme ça.

Elle secoua la tête avant de poursuivre, elle avait l’impression de dire quelque chose de trop fou pour que l’on puisse simplement la croire. Elle regarda Will encore une fois.

-Je me suis informée, comme il ne ta pas mordu, mais griffé, tu n’as aucune chance de te transformer.

Elle espérait que ce serait rassurant pour l’homme. Peut-être le savait-il déjà, mais tant pis. Elle lui donnait l’information au cas où il ne l’aurait pas. Selon Hunter, l’autre aurait probablement fait exprès de ne pas utiliser ses dents. Il n’aimait pas les métamorphes mordus, il n’allait pas en créer un lui-même.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t269-will-ashby-how-much-more-can-they-take-from-me-they-got-my-blood-now-it-s-my-carhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t289-will-ashby-of-anger-fury-heartache-and-pain-baby#4673
avatar


■ En ville depuis le : 28/06/2015
■ Messages : 324
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : Pilote de rallye automobile / Mécano

■ Célébrité : Richard Madden
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Will Ashby

Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Sam 25 Juin - 21:11:46

    Je n’étais pas la cible ? C’était… comment dire. Une bonne nouvelle j’imagine ? Qu’est-ce qui me serait arrivé si j’avais été la cible de cette attaque ? J’aurais peut être été retrouvé mort, déchiqueté sur le bord de la route. Cette pensée me fit frissonner et je pianotais nerveusement des doigts (de la main gauche bien sûr) contre le matelas. Il n’y avait rien à faire contre une telle créature. Je n’aurais même pas pu négocier. Il nous avait simplement attaqué sans nous adresser la parole. C’était un geste extrêmement gratuit et c’était moi qui en payais le prix. C’était presque plus frustrant de m’être retrouvé ici alors que je n’avais aucun rapport avec cette histoire. Mais d’un autre côté, si je n’étais pas la cible, c’était donc à elle que voulait s’attaquer la créature. Elle ne semblait pourtant pas vouloir me donner plus d’informations. Je savais que je me ferais toutes sortes d’idées si je ne connaissais pas la vérité mais je me devais de garder un esprit neutre sur toute cette situation.

    Et puis elle avoua n’avoir apprit qu’hier soir l’existence de ces créatures. Je haussais les sourcils, surpris par cette réponse. J’aurais aimé savoir dans quelle circonstance elle avait obtenu ses informations mais je gardais le silence, l’observant se déplacer de gauche à droite dans ma minuscule chambre. Elle semblait encore fébrile suite à l’événement. Pour ma part, j’avais eu le temps de me calmer et j’étais déjà au courant de l’existence de ce mythe. Je dois avouer que si je l’avais apprit la veille, moi aussi j’aurais eu l’air nerveux aujourd’hui. Je ne savais pas vraiment quoi lui dire. Je ne connaissais rien de plus qu’elle et je ne pouvais pas parler de ma sœur. Je n’en avais pas parlé à mes parents, il était hors de question que je mette une presque inconnue au courant. Elle dit qu’ils n’étaient pas tous méchants. Ils ne sont peut être pas tous méchants, mais j’avais une bonne raison de rester méfiant. Mais elle avait raison, elle n’avait pas vraiment besoin de me convaincre. Jusqu’à maintenant, ma sœur ne m’avait pas attaqué, mais d’un autre sens, j’avais été charcuté par un autre. Il fallait que je garde l’esprit clair malgré ce qui m’était personnellement arrivé.

    « Je me doute bien qu’ils ne sont pas tous méchants, comme les humains ne le sont pas tous. Mais il faut avouer qu’un humain méchant ayant le pouvoir de se transformer en animal est beaucoup plus dangereux qu’un humain normal. J’essaie de rester neutre dans tout ça, mais c’est assez difficile quand je viens de passer les derniers jours sur médication avec une blessure faisant la longueur de mon bras. »

    Garder l’esprit clair, oui bravo. Mais d’un autre côté j’avais la promesse d’une cicatrice qui me rappellerait tous les jours de ma vie que j’avais été attaqué par une créature surnaturelle. Si nous étions dans un film, probablement que je changerais de carrière pour devenir chasseur de monstre. Et puis elle me dit que je ne me transformerais pas. Attendez quoi ? Je la dévisageais du regard, ayant peut être perdu un peu de couleur au visage après avoir entendu sa dernière phrase. Elle s’était informée ? À qui ? Je ne me transformerais pas ? Mais quelle bonne nouvelle.

    « Attend. » Je prenais une grande respiration, fronçais les sourcils et la fixais quelques secondes, essayant de rassembler mes pensées. « Si cette créature m’avait mordu, je me serais transformé ?! Donc si on se fait mordre on peut se transformer en bestiole ?! » Je jetais un rapide regard à ma blessure et fut presque soulagé d’avoir été touché par des griffes acérés plutôt que des crocs tranchants. Finalement je n’étais pas soulagé du tout. « Il est fort possible que je ne sorte plus le soir et que je me balade avec une arme ou quelque chose dans le genre sur moi en tout temps. Combien sont-ils seulement à Houston ? Comment ça se fait que ce genre de créature puisse exister sans que le commun des mortels ne soit au courant ? » C’était une question légitime. Qu’est-ce qui se passait dans cette ville ?

__________________________________

Mon Image

We'll never drink your medicine and we'll never think your way
You're tied to an ideology from a book that's out of date
No room for your daft intolerance left in this day and age
We're not gonna go down quietly, we're not gonna be afraid
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Sam 25 Juin - 23:11:21

Elle hocha la tête, bien sur qu’il ne pouvait pas être neutre dans cette histoire. Elle avait les nerfs à vif. Will semblait sur le point de paniquer et c’était sa faute à elle. Sa nervosité devait être communicative, mais en même temps, savoir que des humains avec la faculté de se changer en bêtes féroces existaient avait quelque chose d’inquiétant. Il était normal de s’en faire non? Après tout, ils avaient été attaqués. Elle passa sa main sur sa bouche, elle avait l’impression de vivre un cauchemar. Un de plus dans sa vie. En ce moment, tout partait en sucette. Elle n’aimait pas ça. Elle n’aimait pas ça du tout. Tous les gens qui l’entouraient se retrouvaient en danger. D’abord sa sœur, ensuite son frère, Will à cause de son frère. Raffael et Kaleb étaient déjà en danger avant de la rencontrer mais tout de même.

-Je suis sincèrement désolée.

C’était tout ce qu’elle pouvait dire. Son frère était la cible, si son téléphone portable n’avait pas été mort, c’est lui qu’elle aurait appelé, Will n’aurait jamais été impliqué dans cette affaire, mais son frère aurait pu être salement blessé et même tué lui aussi. Elle n’était pas contente que Will soit blessé, mais elle était contente que son frère n’ait rien. Elle comprit qu’elle avait fait une erreur en parlant de transformation lorsqu’elle vu l’horreur dans les yeux de l’homme. Il ne savait pas. Il connaissait les métamorphes mais ne savait pas, ou n’avait pas compris qu’une morsure pouvait faire en sorte que vous en deveniez un. Elle hocha la tête pour confirmer lorsqu’il affirma plus qu’il demanda que si l’on se faisait mordre l’on pouvait devenir une bestiole. Oui, ils pouvaient être transformés. C’était le cas pour Hunter. C’était ce qui lui était arrivé.

-C’est ce qui est arrivé à la personne qui m’a renseignée. Elle a été attaquée et mordue. Je … cette personne était visée par l’attaque.

Elle baissa les yeux au sol, honteuse de la situation. Will parla ensuite de ne plus vouloir sortir le soir, qu’il se ballade avec une arme… il demandait combien il y en avait à Houston et pourquoi le commun des mortels ne savaient pas. Elle haussa les épaules, elle ne savait pas combien ils étaient, ce qu’elle savait, c’était pourquoi ils ne se faisaient pas connaître.

-Les humains les chasseraient s’ils se faisaient connaître. Je sais que ça n’a sans doute aucun sens pour toi, mais les bons paieraient pour les mauvais si tout le monde savait.

Elle eut un soupire de dépit.

-Des balles en argent. Si tu veux te balader avec une arme, tu dois avoir des balles en argent. Les autres ne leur feront rien d’assez grave pour que tu puisses t’en sortir.

Ses jambes tremblaient. Elle ne pouvait s’empêcher de trembler pour Hunter dans cette histoire. Elle marcha difficilement jusqu’au fauteuil et s’y recroquevilla, elle aurait aimé simplement partir et le laisser avec sa colère contre les métamorphes, mais elle ne pouvait pas. De un, il avait besoin de savoir et de pouvoir se protéger contre ceux qui était méchants, de deux, il était là à cause d’elle, elle lui était redevable et de trois, elle se devait de lui dire qu’il ne pouvait tirer à vue.

-Je ne te demande qu’une seule chose. Tire seulement s’il attaque. Si tu ne respectes pas cette règle, tu pourrais bien tuer quelqu’un qui m’est cher seulement par peur.

Elle remonta ses genoux sous son menton et ferma les yeux tentant de contrôler les tremblements qui secouaient son corps. Elle aussi avait peur, elle avait eu très peur lorsque cette chose les avaient attaqués. Mais elle avait confiance en Hunter, il ne leur ferait pas de mal et elle ne voulait pas qu’il soit tué parce qu’on le prendrait pour le méchant dans l’histoire. Il ne l’était pas. Personne n’arriverait à lui faire croire que son frère était méchant. Personne.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t269-will-ashby-how-much-more-can-they-take-from-me-they-got-my-blood-now-it-s-my-carhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t289-will-ashby-of-anger-fury-heartache-and-pain-baby#4673
avatar


■ En ville depuis le : 28/06/2015
■ Messages : 324
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : Pilote de rallye automobile / Mécano

■ Célébrité : Richard Madden
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Will Ashby

Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Lun 27 Juin - 23:26:55

    Je ne savais pas ce qu’elle avait vécu par rapport à cette situation en particulier, mais elle semblait très affectée. Je l’écoutais me parler de balles en argent et de ne tirer que si je me faisais attaquer. Je n’avais jamais eu l’intention de m’attaquer à tout ce qui bougeait, mais je prenais une note mentale sur les renseignements qu’elle venait de me donner. Ça pourrait me sauver la vie un de ces jours. Une phrase qu’elle venait de dire me revint à l’esprit, tu pourrais bien tuer quelqu’un qui m’est cher seulement par peur. Alors je n’étais pas le seul à côtoyer l’un d’entre eux. Pour elle, ce devait être cette personne dont elle m’avait parlé qui était visé par l’attaque. J’en avais reçu les contres coups mais qu’est-ce que je pouvais faire maintenant, j’avais été à la mauvaise place au mauvais moment. Ça n’expliquait pas plus le comportement de cette créature mais il n’y avait absolument rien que je pouvais y faire. Même si je retrouvais l’humain-loup qui m’avait fait ça, il y avait de bonne chance que je n’en ressorte pas vivant cette fois.

    Je savais qu’elle me cachait l’identité de celui qui lui avait donné toutes ces informations pour le protéger et j’étais le mieux placé pour comprendre. Je n’allais pas la pousser à parler ni essayer de lui soutirer de l’information. Elle m’en avait déjà suffisamment dit. De toute manière, les questions qui me restaient, je pourrais tout aussi bien les poser à ma sœur. Elle pourrait très bien me répondre et je savais qu’elle aurait des questions pour moi aussi. J’avais quand même été attaqué par un de ses semblables en plein jour pour aucune raison particulière. Maintenant que je savais que je n’étais pas la cible principale, je pourrais au moins lui dire que ce n’était pas dirigé contre elle. J’espérais seulement qu’elle ne tente rien de dangereux. J’observais la jeune femme recroquevillée sur le fauteuil et ne pu m’empêcher de ressentir une vague de ressentiment envers moi-même. J’avais été plus cru que je ne le pensais dans mes propos. Elle me connaissait à peine et penserait probablement que je détestais toute espèce différente. En fait, je ne m’étais pas tout à fait remit de l’attaque. Ça avait été plutôt brutal et c’était plus facile d’être en colère que d’essayer de comprendre.

    Je me redressais dans mon lit et pivotais vers Amy, déposant mes pieds au sol. Je grommelais une injure en ressentant de la douleur dans mon bras blessé mais je ne pouvais pas rester allongé ici jusqu’à la fin de mes jours. Et comme on m’avait recommandé de me lever de temps à autre, je ne voyais pas en quoi s’était mal de m’assoir dans mon lit. La jeune femme semblait bouleversée et je me voyais mal ne pas tenter de lui remonter le moral. Elle était venue me rendre visite et je la rembarrais en lui criant presque dessus. Mon regard se fixa sur le sol gris blanc de la chambre et je dis d’une voix plus calme :

    « Désolé d’avoir réagit comme ça. C’est juste que les derniers jours ont été difficile et que la nourriture de l’hôpital est tout simplement horrible. » Elle était dégoutante en faite. Des pommes de terre en purée en poudre ? Qui pouvait bien avoir une idée aussi stupide ? Je relevais les yeux pour la regarder. « Et je n’utiliserai jamais une arme sauf si ma vie est en danger. J’ai aussi quelqu’un que j’aimerais protéger de cette situation étrange. Disons qu’on se retrouve d’égal à égal sur ce plan. » Je soupirais bruyamment et ajoutais : « Je ne sais pas trop ce qui est en train de se tramer, mais j’ai l’impression qu’il n’y a absolument rien que nous puissions faire pour changer quoi que ce soit. »

__________________________________

Mon Image

We'll never drink your medicine and we'll never think your way
You're tied to an ideology from a book that's out of date
No room for your daft intolerance left in this day and age
We're not gonna go down quietly, we're not gonna be afraid
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Mar 28 Juin - 20:16:50


La jeune femme se sentait complètement vulnérable. Elle avait toujours été forte, du moins, elle s’était toujours montrée ainsi. Elle faisait bonne figure aux côtés de Mackenzie, elle avait fait face à tellement d’épreuve. Mais l’attaque semblait avoir brisé quelque chose en elle, ou alors c’était tout ce qui se passait autour d’elle qui avait brisé quelque chose. Il y avait un risque, le risque de perdre sa sœur à cause d’un vampire qui faisait courir la police et le risque de perdre son frère dû à ce loup qui ne l’aimait pas parce qu’il était un « mordu ». Elle releva la tête lorsqu’elle entendit Will parler. Il s’était assis sur son lit et elle ne s’en était même pas rendu compte. Elle devait être sacrément traumatisée pour ne pas l’avoir entendu. Ou alors la crainte de perdre sa fratrie lui faisait peur au point de ne plus rien saisir autour d’elle. L’homme lui indiqua que les derniers jours avaient été difficiles, elle voulait bien le croire. Il resterait marqué à vie par cette expérience. Il indiqua que la nourriture n’était pas terrible. Elle eut presque un sourire, en effet, ce ne devait pas être très bon. Jusque là, il avait fixé le plancher, mais il releva les yeux pour lui annoncer qu’il ne tirait que s’il était en danger. Il mentionna qu’il avait aussi quelqu’un a protéger dans cette histoire. Elle n’était pas sur s’il était en train de lui dire qu’il connaissait personnellement un métamorphe. Le fait qu’il indique qu’ils étaient d’égal à égal lui fit croire que oui. Il connaissait quelqu’un qui était métamorphe. Mais alors comment se faisait-il qu’il ne savait pas pour la morsure? Peu importe. L’important étant qu’il ne tire pas à vu. Le reste, elle s’en fichait bien. Amy ne put qu’hausser les épaules à son prochain commentaire. Il se tramait quelque chose, c’était clair. Elle ramena le sac en bandoulière qui lui servait de sac à main vers l’avant, elle farfouilla dedans et mis enfin la main sur ce qu’elle cherchait. Elle tendit une barre protéinée et la tendit à l’homme.

-Tu as sans aucun doute raison, il se trame quelque chose. Mais pour ce qui nous ait arrivées, ce n’est qu’une question de jalousie. Du moins, selon ce que ma dit ma source.

Hunter ne lui en avait pas dit autant qu’elle le voulait. Il voulait la protéger de certains détails. Une histoire de mordu et de métamorphe né, bref, il était ciblé parce qu’il n’était pas tigre de naissance. Encore heureuse, s’il avait fallu que sa sœur soit un tigre à proprement dit, elle aurait été une bête au caractère terrible qui aurait sortie les griffes assez aisément.

-J’ai pu lui toucher. Je veux dire… il … il s’est transformé partiellement. Je ne sais pas comment ça fonctionne, mais il a pu transformer sa tête et ses bras. C’était impressionnant, effrayant à la fois. Mais je ne me suis pas sentie menacée. Pas comme le jour où tu t’es récolté cette cicatrice. Ça c’était violent, gratuit et horrifiant.

Elle se souvenait de la sensation de la fourrure de son frère sous ses doigts, elle se souvenait aussi de son regard. De l’âme qu’elle avait vue derrière ce masque de fourrure. Non, son frère n’avait rien à voir avec ce loup. Pourtant, elle en avait parlé à Will et son cœur s’était emballé comme si elle reparlait de l’attaque. Elle garderait sans aucun doute une crainte, sa première rencontre avec un être mi-humain, mi-bête était tout de même d’une intense agressivité. Elle redressa la tête et regarda Will.

-On va s’en sortir.

Elle le croyait, elle devait le croire. Elle ne pouvait pas se laisser abattre. Elle devrait redoubler de vigilance et faire en sorte de contre ceux qui pouvaient se présenter comme un ennemi. Pour les métamorphes, c’était difficile, les vampires aussi, mais il y avait certains signes plus distinctifs. Oui, ils allaient s’en sortir.

-Tu as envie que j’aille te chercher quelque chose de comestible? Et de plus plaisant à manger qu’une barre protéinée?

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t269-will-ashby-how-much-more-can-they-take-from-me-they-got-my-blood-now-it-s-my-carhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t289-will-ashby-of-anger-fury-heartache-and-pain-baby#4673
avatar


■ En ville depuis le : 28/06/2015
■ Messages : 324
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : Pilote de rallye automobile / Mécano

■ Célébrité : Richard Madden
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Will Ashby

Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Mer 29 Juin - 1:11:32

    Elle me tendit une barre protéinée sans même dire pourquoi et sans demander d’explication, je m’emparais de l’objet. J’aurais été idiot de refuser à manger alors que depuis 3 jours on ne me servait que de la nourriture médiocre. Disons que je n’étais pas vraiment un amateur de purée et de soupe refroidie. Je l’écoutais parler tout en déballant la barre et en prit une bouchée. Une question de jalousie hein ? Je ne comprenais pas plus mais il devait y avoir une bonne explication derrière cela. Pourquoi un métamorphe aurait-il voulu en attaquer un autre pour une question de jalousie ? Peut être qu’il était son copain ? Non, ça ne faisait aucun sens. Il ne l’aurait pas été attaqué si ça avait été une histoire de cœur. Je pris une autre bouchée et haussais les sourcils tout en mâchant. C’était surprenant ce qu’elle venait de dire. Transformer sa tête et ses bras ? J’avalais ce que j’avais dans la bouche et dis :

    « Il a fait comme la créature de l’autre jour. Il n’avait que la tête et les… pattes de transformé. Je ne sais pas si ça veut dire quelque chose. Pourquoi seulement la tête et les pattes ? Ne peuvent-ils pas se transformer complètement ou c’est seulement par morceaux ? »

    J’étais extrêmement ignorant sur le sujet mais j’avais bien l’intention d’en apprendre le plus possible. Disons que le danger me semblait plus grand maintenant que j’avais été victime d’une attaque. Et la douleur reliée à ma mésaventure était une chose que je préférais ne jamais revivre. Comme ma sœur était l’une des leurs, j’imaginais que ce ne serait pas la dernière fois que j’en rencontrerais. Je terminais la barre qu’elle m’avait offerte et la remerciait, posant la paume de ma main gauche sur le lit pour mieux me soutenir. Mon épaule droite se fatiguait vite et je préférais ne pas trop mettre de pression sur ma blessure.

    « Si on ne se fait pas embusquer de la sorte à tout bout de champ, oui, on devrait s’en sortir. J’espère bien que ce loup se fera remettre à sa place. »

    J’aurais bien aimé le faire moi-même, mais je n’avais aucun super pouvoir. Je savais qu’un coup de marteau derrière le crâne était extrêmement douloureux, mais je me doutais que je n’arriverais pas à blesser une de ces créatures avec une telle méthode. Je n’aurais qu’à me balader avec un flingue armé de balles en argent j’imagine. J’étais loin d’être rassuré par cette idée. Et puis Amy proposa d’aller me chercher de quoi manger. Je la regardais droit dans les yeux, n’ayant jamais espéré une telle proposition.

    « C’est vrai ? Tu me proposes d’aller me chercher à manger ? Tu sais que si tu fais ça je te serai redevable. J’imagine que je pourrais faire l’inspection de ta voiture gratuitement, changer tes pneus et l’huile de ton moteur aussi… Ou un tour de voiture sur la piste d’entrainement, si tu as le cœur solide. » C’était peut être un peu exagéré mais j’avais l’habitude de manger de plus grosse portion normalement et je restais toujours sur ma faim. Bon oui, je sortais demain, mais devoir supporter une autre journée de nourriture froide et sans gout… « Si tu me rapportes un cheeseburger, je te fais faire un tour de piste. » C’était un peu stupide comme proposition, probablement qu’elle ne voudrait jamais embarquer dans la voiture d’un fou du volant. Conduire une remorqueuse c’était complètement différent d’une voiture de rallye. Les deux ne se comparaient même pas.

__________________________________

Mon Image

We'll never drink your medicine and we'll never think your way
You're tied to an ideology from a book that's out of date
No room for your daft intolerance left in this day and age
We're not gonna go down quietly, we're not gonna be afraid
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Dim 3 Juil - 19:05:21

Elle écouta Will lui parler de la transformation de moitié. Hunter lui avait expliqué pourquoi. Elle réfléchit, est-ce que ce serait mal de donner ses informations à Will? Elle était tiraillée, mais en même temps ne disait-il pas qu’il avait quelqu’un à protéger et qu’ils étaient égaux à ce niveau? Puis, il avait pris pour Hunter, elle avait le sentiment de lui devoir ses informations, après il avait passé à deux doigts de se faire tuer. Sa décision était prise. Puis, elle en avait assez de toujours cacher les informations. Will savait déjà, qu’il connaisse les détails ne changerait rien à la situation.

-Ce que je sais, c’est que ça va selon, l’expérience, s’ils sont métamorphes depuis longtemps où non. Les jeunes ne peuvent se transformés qu’à la pleine lune, ensuite plus ils vieillissent plus ils peuvent se transformer, d’abord les membres supérieurs, en commençant par les bras, ensuite les bras ou la tête, les bras et la tête et lorsqu’ils ont atteint l’étape ultime, ils peuvent se transformer à volonté sans restrictions. La personne que je connais en est à la mi-transformation.

Vingt ans que Hunter était un tigre-garou. Les étapes prenaient vraiment du temps à franchir. Elle regarda Will.

-Il a mis vingt ans à atteindre cette étape. Je ne sais pas si c’est aussi long pour les métamorphes nés. Je crois que ça diffère aussi selon certaines espèces, mais je n’ai pas tout demandé. Je me surprends même d’avoir retenu tout ça tellement j’étais sous le choc.

La jeune femme eut un sourire en voyant Will la regarder comme si elle venait de lui proposer d’aller décrocher la lune juste pour lui, alors qu’elle ne lui avait offert que d’aller lui chercher de la bouffe potable. Elle ne put s’empêcher de rire franchement lorsqu’il lui indiqua qu’il était près à lui faire faire un tour de piste. C’était si elle avait le cœur solide bien sur. Elle hocha la tête.

-Je te rappelle que j’ai contrôlé ma voiture toute seule quand le pneu à éclaté et que j’ai frappé un semi-loup avec une barre de fer pendant qu’il s’en prenait à toi. Donc je crois que j’ai le cœur assez solide pour un tour de piste.

Elle se leva et s’approcha du jeune homme. Ils avaient traversé l’enfer cette journée là et s’en étaient sortis. Elle était contente. Heureuse aussi de voir qu’il allait s’en sortir. Elle déposa un baiser sur sa joue avant de se redresser.

-Alors, un ou deux cheese burger? Avec ou sans frites? Breuvage et dessert. Je te propose la totale quoi.

Elle ouvrit son sac à main et en sortie une carte d’affaire.

-Je te laisse aussi ma carte, tu as mon numéro au boulot et mon téléphone portable. Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu n’hésites pas. Mais on pourra en reparler tout à l’heure quand je reviendrai avec ta commande.

C’était fou ce qu’un petit geste simple de la vie comme aller chercher de la nourriture à quelqu’un pouvait changer toute la donne. Mais le regard de Will lorsqu’elle lui avait fait cette proposition avait chassé tout le noir de leur conversation. Elle avait presque l’impression d’être bipolaire ces derniers temps. Il se passait tellement de chose dans sa vie et tout arrivait si vite. Elle n’avait pas le temps de digérer une information qu’une autre arrivait, alors un peu de « normalité » lui faisait du bien.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t269-will-ashby-how-much-more-can-they-take-from-me-they-got-my-blood-now-it-s-my-carhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t289-will-ashby-of-anger-fury-heartache-and-pain-baby#4673
avatar


■ En ville depuis le : 28/06/2015
■ Messages : 324
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : Pilote de rallye automobile / Mécano

■ Célébrité : Richard Madden
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Will Ashby

Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Mer 6 Juil - 0:45:39

    Selon l’expérience ? C’était le genre d’information qui ne me sauverait pas la vie en cas d’attaque, mais qui me permettait de mieux comprendre le phénomène. Plus j’apprenais d’informations plus je me disais que j’étais en train de m’enfoncer dans quelque chose que j’aurais peut être préféré ne pas connaitre. Mais tant qu’à jouer dans le surnaturel, valait mieux en connaitre le plus possible. L’ignorance pouvait me couter la vie après tout. Donc celui qui m’avait attaqué devait être moyennement âgé vu le fait qu’il avait transformé sa tête et ses bras. Et ma sœur ne devait se transformer qu’à la pleine lune. Je savais qu’elle s’était transformée pour la première fois à 17 ans, donc ça lui donnait 6 ans. 20 ans pour atteindre la mi transformation ? C’était raisonnable j’imagine. Le pouvoir vient avec l’expérience. Ce devait être mieux comme ça. Si un nouveau métamorphe arrivait à se transformer dès le début, on pouvait risquer de sérieux dégâts.

    « Merci de l’info. Même si j’ai l’impression que j’en aurai oublié la moitié dans les prochaines heures. » Je fronçais les sourcils et continuais : « Je n’imagine même pas le nombre de choses que je ne sais pas encore. Je devrais peut-être écrire tout ça dans un cahier de notes. » Je n’avais pas l’intention d’écrire un guide sur les créatures surnaturelles, mais je devais avouer que ce n’était pas une si mauvaise idée.

    Je ricanais lorsqu’elle me rappela les événements qui étaient survenu quelques jours plus tôt pour me prouver qu’elle avait le cœur solide. Je ne pouvais pas nier qu’elle s’en sortait très bien. « D’accord la dure à cuir, je ne te ménagerai pas. » Elle allait peut être déchantée lorsqu’elle serait solidement attaché dans la voiture, regardant le paysage défiler à tout allure par le pare brise de la voiture. J’avais l’étrange impression qu’elle s’en sortirait mieux que je croyais.

    Mon visage reprit de ses couleurs lorsqu’elle m’embrassa sur la joue et je lui souriais. « Je ne ferai pas mon difficile et je vais accepter tout ce que tu me proposes. Oh et avec extra cornichons ça serait plus que parfait ! » Je poussais peut être ma chance mais qui ne tente rien n’a rien.

    Et puis elle me refila une carte d’affaire, qui était en fait la sienne. Je lisais rapidement les informations qui y étaient inscrites et m’arrêtais sur le mot éditrice. Je levais la tête pour lui poser une question mais elle était déjà sortit. Ça irait à tout à l’heure. Je retrouvais ma position initiale dans le lit, c’est-à-dire étendu de tout mon long, essayant de ne pas trop bouger mon bras droit. Je m’adossais contre l’oreiller qui me servait de dossier et observais la carte d’affaire. Amy Wright, éditrice. Son nom de famille ne me disait rien. Éditrice. Elle s’entendrait bien avec Elena. Celle-ci avait toujours rêvé de publier un roman et elle écrivait depuis je ne sais même plus combien de temps. Je regardais encore un moment la carte et gardais cette information en tête. Peut être Elena serait heureuse d’apprendre que je connaissais maintenant une éditrice. Je déposais la carte à côté de moi sur le lit et fermais les yeux. Autant profiter de ce moment de solitude pour me reposer un peu.

__________________________________

Mon Image

We'll never drink your medicine and we'll never think your way
You're tied to an ideology from a book that's out of date
No room for your daft intolerance left in this day and age
We're not gonna go down quietly, we're not gonna be afraid
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Mar 19 Juil - 22:00:05

La jeune femme était sortie de l’hôpital presque soulagée. Elle avait enfin pu parler un peu de sa nouvelle vie avec quelqu’un qui comprenait. Enfin, bien sur Will était apeuré et inquiet, il y avait de quoi, mais il ne tirerait pas à vu et ferait attention aux signes. Il saurait se défendre et quand le faire. En conduisant vers le restaurant le plus près, elle eu une idée. Elle s’arrêta au magasin grande surface, celui du genre où l’on vend de tout ou presque. Elle acheta un panier d’osier et plein de denrée non-périssable. Biscuits de toutes sortes, tablettes de chocolat variés, bonbons … tout ce qui était comestible et susceptible de plaire à Will. Elle paya ses achats avant de se rendre au restaurant, prendre les deux cheese burger extra cornichons, avec grand format de frite, boisson gazeuse et chaussons aux pommes comme dessert. Armé de son panier et son sac en papier plein à craquer, elle revient à l’hôpital sourire aux lèvres. Oui, ce petit interlude lui avait fait du bien après la conversation lourde qu’ils avaient eu. Cette histoire d’attaque n’avait rien de drôle, elle s’inquiétait déjà de sa sœur, maintenant elle devait s’inquiéter de son frère et des dommages collatéraux comme Will que pouvait causer la position de son frère. C’était injuste. Elle détestait que son frère soit à l’origine des blessures de Will. Il n’avait aucun lien avec cette histoire. Ce loup n’était rien d’autre qu’un monstre. Lorsqu’elle entra dans la chambre, Will semblait dormir à point fermé. Le pauvre, il devait souffrir le martyr. Elle aurait aimé pouvoir faire plus pour lui, faire en sorte qu’il n’ait pas à subir tout ceci. Elle déposa le panier sur la table de chevet à côté du lit de l’homme et tendit au dessus de lui le sac avec sa commande. L’odeur ne tarderait pas à le réveiller, elle en était sur. Elle parla quand même tout bas pour ne pas l’importuner.

-Ta commande est arrivée.

Elle passa sa main sous le sac pour lui faire parvenir l’odeur aux narines. Les jours suivants ne seraient sans doute pas très amusant pour lui, mais il avait sa carte et elle avait bien l’intention d’insister encore plus pour qu’il lui fasse savoir s’il avait besoin de quoi que ce soit. Il avait dit peut-être avoir besoin d’un carnet de note, elle préférait lui servir de rappel. Un carnet pouvait se perdre et tomber entre de mauvaises mains. Elle ne voulait pas ça. Elle avait l’impression de devenir paranoïaque à vouloir protéger tous les gens qui l’entouraient.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t269-will-ashby-how-much-more-can-they-take-from-me-they-got-my-blood-now-it-s-my-carhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t289-will-ashby-of-anger-fury-heartache-and-pain-baby#4673
avatar


■ En ville depuis le : 28/06/2015
■ Messages : 324
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : Pilote de rallye automobile / Mécano

■ Célébrité : Richard Madden
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Will Ashby

Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Mer 20 Juil - 22:23:01

    Et je m’étais endormi. Je n’avais voulu que fermer les yeux quelques minutes pour relaxer mais je m’étais endormi. Il faut croire que j’étais plus fatigué que je le croyais pour ne pas avoir réussi à rester éveiller. Même la douleur à mon bras ne m’avait pas empêché de piquer un roupillon. J’étais en train de rêver que je participais à une course automobile quand une odeur de cheeseburger m’assailla les narines et qu’ils se mirent à apparaitre dans mon rêve. Des cheeseburgers percutaient mon pare brise et il y avait explosion de cornichons, fromages et steaks. Et puis quand le parfum de la nourriture se fit plus fort, je me réveillais et ouvris les yeux. Ce n’avait pas été qu’un rêve, je vis le sac qu’on avait placé exprès sous mon nez. Je souris, un air encore endormi sur le visage et levais ma main gauche vers le sac, me souvenant que mon bras droit était inutilisable pour l’instant.

    « Tu es plus efficace que mon réveil matin. » Je m’emparais du sac et me relevais sur le lit. En sortant un cheeseburger, j’entendis mon ventre gronder et je ne pu m’empêcher de rire. « Je ne suis définitivement pas fait pour le régime alimentaire de l’hôpital. Et il va falloir que tu me dises où tu as acheté ces cheeseburgers. Ils sentent divinement bons. » Je sortis le contenu du sac et l’éparpillais un peu sur le lit, ne me préoccupant pas du dégât que cela causerait. Je n’avais qu’un bras okay, j’avais le droit de faire ce que je voulais… J’avais placé les frites afin qu’elle puisse s’en servir également. Je n’allais quand même pas tout dévorer tout seul, c’aurait été manquer de politesse. Et je prenais une première bouchée du burger. Je ne pris le temps de déguster que la première bouchée car le reste fut mangé en 5 minutes top chrono. Il fallait définitivement que je sache où elle avait acheté ces cheeseburgers. J’allais lui reposer la question quand je vis un panier en osier sur la table de chevet à côté de mon lit. Je l’observais quelques secondes, prenant note de ce qu’il contenait et tournais mon regard vers Amy.

    « Mon régime est foutu. » Dis-je d’un ton sérieux à connotation sarcastique. Puis je me massais le ventre, regrettant d’avoir mangé aussi rapidement. « Merci pour tout ça. C’est plus que généreux de ta part. Et j’insiste pour le tour de piste, tu connais l’adresse du garage et je crois que tu n’oublieras jamais le chemin pour t’y rendre. » Continuais-je en faisant allusion à son trajet à pied de l’autre jour alors qu’il faisait si chaud dehors que les semelles des chaussures devaient fondre en touchant le bitume. Elle n’était vraiment pas obligé d’acheter tout ça et encore moins le panier rempli de confiserie, mais elle l’avait tout de même fait. Le seul fait qu’elle m’ait aidé lors de l’attaque en appelant une ambulance et en restant à mes côtés aurait été suffisant. Mais il faut croire qu’il y a encore des gens généreux dans ce monde, ce qu’il m’arrivait d’oublier.

__________________________________

Mon Image

We'll never drink your medicine and we'll never think your way
You're tied to an ideology from a book that's out of date
No room for your daft intolerance left in this day and age
We're not gonna go down quietly, we're not gonna be afraid
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Mar 26 Juil - 20:39:57

La jeune femme fût heureuse de le voir manger avec appétit. Bon, elle aurait peut-être dû lui dire d’y aller plus lentement, mais il semblait tellement affamé, qu’elle n’avait pas eu le cœur de le lui dire. Le plus drôle fût de le voir regarder le panier en disant que son régime était foutu. Un régime. Lui, amateur de cheeseburger serait au régime? Elle n’y croyait pas. Il était loin du surpoids en plus. C’était injuste, les hommes pouvaient manger comme des porcs, manger ce qu’il voulait et il ne prenait pas un gramme. Simplement à le regarder, Amy devait avoir pris 2 kg. Mais bon, elle ne n’enviait pas d’être dans l’état où il était à ce moment, de plus, il allait garder une belle cicatrice de leur mésaventure, elle n’avait pas donc pas à se plaindre de prendre du poids en le regardant manger avec plaisir toute cette malbouffe. Elle était contente aussi de lui avoir fait plaisir. Elle ne le connaissait pas vraiment, mais il fallait croire que tous les hommes se gagnaient par l’estomac. Du moins, la plupart des hommes. Le siens, elle ne l’avait pas gagné ainsi. Loin de là. Elle n’avait jamais cuisiné pour Raffael. S’il mangeait avec elle lorsqu’ils sortaient au restaurant, il ne mangeait pas de nourriture lorsqu’il était seul avec elle. Elle l’avait vu boire son verre de sang une ou deux fois, mais il s’arrangeait presque toujours pour le faire avant qu’elle n’arrive ou après qu’elle soit partie. Pourtant, c’était sa façon de se nourrir, il n’y avait rien de honteux. D’accord, l’odeur du sang chaud qu’il buvait n’était pas la chose qu’elle préférait, mais tout de même. Et s’ils venaient qu’à vivre ensemble? Que ferait-il? Elle devait cesser de penser à ça. Ce n’était ni le lieu, ni le moment. Elle eut un sourire lorsqu’il réitéra son offre de tour de piste et qu’elle connaissait le chemin pour se rendre au garage. En effet, l’ayant fait à pieds, pieds nus en plus, elle s’en souvenait clairement.

-Mes pauvres pieds n’oublieront jamais en effet.

Elle se frotta machinalement un pied de l’autre. Un effet secondaire de se souvenir douloureux. Pas autant que l’attaque de Will bien sur, mais elle avait encore des ampoules à vifs pour prouver le chemin qu’ils avaient fait.

-J’irai pour se tour de piste, c’est sur. Mon frère sera vert de jalousie.

En effet, Hunter serait assurément vert de jalousie de savoir qu’elle allait faire un tour de piste avec un conducteur de rallye professionnel. Elle se réjouissait à l’avance de voir sa tête. Penser à son frère mena sans conteste à penser à sa sœur. Mackenzie était tellement en colère lorsqu’elle avait quitté l’appartement hier. Pour elle, son frère les avait trahis, encore une fois. Amy le voyait différemment. Mais comme Mackenzie souffrait du syndrome de l’abandon, elle ne pouvait lui en vouloir d’avoir réagit ainsi. Elle trouvait la situation triste, mais elle ne pouvait en vouloir à sa sœur.

-Et pour ce qui est du restaurant, je te l’indiquerai, c’est un petit fast-food qui est tout sauf une grande chaîne commercial et où tous les plats bien gras qu’on l’on aime son délicieux. Ça te fera un endroit à essayer quand tu sortiras d’ici. Tu en as encore pour longtemps dans cet endroit?

Amy n’avait jamais séjourné à l’hôpital, du moins, pas dans son souvenir, mais elle savait que l’établissement n’était pas un « cinq étoiles » et elle était presque sur que Will se remettre plus vite en étant dans ses effets personnels que dans ce lieu qui n’avait rien de tranquille ou de personnel. Elle avait l’impression que les couloirs sentaient la mort, si la mort avait une odeur à proprement dit.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t269-will-ashby-how-much-more-can-they-take-from-me-they-got-my-blood-now-it-s-my-carhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t289-will-ashby-of-anger-fury-heartache-and-pain-baby#4673
avatar


■ En ville depuis le : 28/06/2015
■ Messages : 324
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : Pilote de rallye automobile / Mécano

■ Célébrité : Richard Madden
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Will Ashby

Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Jeu 28 Juil - 23:33:36

    Je lui souriais lorsqu’elle me confirma qu’elle viendrait faire un tour de piste et que son frère serait jaloux. Rares étaient ceux à qui je faisais une telle offre, mais après qu’elle m’ait aidé lorsque je m’étais fait attaqué et toute la nourriture qu’elle m’avait apporté, c’était la moindre des choses. J’en avais un peu rajouté tout à l’heure en disant que je ne la ménagerais pas, mais lorsque j’emmenais des gens faire un tour, j’allais beaucoup plus lentement que ma vitesse habituelle. Disons qu’en rallye, on ne faisait pas les choses à moitié et on faisait tout notre possible pour avoir le meilleur temps. En tout cas, c’était ce que moi je voulais. Je ne participais pas seulement pour participer, mais pour gagner. J’ai l’esprit très compétitif, surtout lors d’une course.

    Elle me parla ensuite du resto et j’écoutais attentivement. Selon mes critères, plus c’était gras, mieux c’était. Je n’étais pas du genre à manger sainement. Et l’idée d’avoir un nouveau resto dans mon répertoire me faisait déjà saliver. Je commandais plus souvent au restaurant que je cuisinais. Et quand je dis cuisiner, je parle de nourriture qui se prépare en 5 minutes top chrono ou des repas surgelés. Bonjour la gastronomie. La nourriture de l’hôpital n’était peut être pas très bonne, mais je devais avouer que celle que je me faisais à la maison était loin d’être bien mieux, mais le gout y était franchement meilleur. Et puis elle me demanda quand je sortais de l’hôpital.

    « Normalement je devrais sortir demain. Si tout se passe bien. Il y a eu un début d’infection dans ma plaie au début mais ça semble s’être stabilisé, donc oui demain si tout est sous contrôle. » Je jetais un coup d’œil à mon bras blessé, observant plus attentivement ma blessure. En espérant qu’elle ne fasse pas des siennes, me clouant dans ce lit pour plus longtemps que prévu. « J’ai hâte de retourner chez moi, juste pour ne plus entendre les bruits de cet hôpital. On dirait que personne ne dort ici la nuit et lorsque j’arrive à dormir, on me réveille pour me faire prendre des médicaments ou manger des cheeseburgers. » Dis-je, un sourire au coin des lèvres. Être réveillé par l’odeur de nourriture était parfaitement raisonnable, ce qui l’était moins c’était un infirmier qui entrait dans votre chambre pour nettoyer votre plaie et vous faire avaler des cachets d’antidouleur. Un peu comme présentement.

    « Oh non, déjà de retour ? » Dis-je d’un ton faussement déçu en voyant l’infirmier au pas de la porte. Je ne refusais jamais les antidouleurs, ça faisait tout de même un mal de chien. Puis je tournais la tête vers Amy. « Tu n’es pas obligé de rester pour admirer le spectacle. Cet homme nettoie très bien les plaies, mais je n’aime pas avoir des spectateurs lors de ma séance de torture. » Qu’on me regarde grimacer et couiner de douleur, ce n’était pas vraiment l’image que je voulais qu’on garde de moi… J’avais tout de même une réputation à maintenir (ou pas).

__________________________________

Mon Image

We'll never drink your medicine and we'll never think your way
You're tied to an ideology from a book that's out of date
No room for your daft intolerance left in this day and age
We're not gonna go down quietly, we're not gonna be afraid
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Lun 1 Aoû - 19:49:07

Amy fût Presque soulagée de l’entendre dire qu’il devait sortir demain. Elle espérait sincèrement pour lui que ce serait le cas. Elle détestait vraiment cet endroit, elle en avait froid dans le dos. Il expliqua que sa plaie avait eu un début d’infection, elle grimaça pour lui imaginant à quel point ce avait dû être souffrant. Elle se demandait aussi ou le métamorphe qui les avait attaqués avait bien pu laisser traîner les griffes. Son frère avait raconté qu’il lui arrivait de chasser et manger sa proie sur place. Elle était donc cru et bien saignante. Elle dû blêmir, du moins, elle sentit un peu le sang quitter ses joues, une image peu ragoûtante de son frère mangeant une biche à même le cadavre lui donnait des frissons. Elle remarqua la chair de poule sur ses bras et frotta ses derniers comme si elle avait froid. Son frère avait une bonne hygiène, mais si l’autre n’était pas aussi … propre? S’il avait mis ses griffes sales dans le bras de Will et que c’était les saletés qui avaient donné cette infection? Encore là, elle préférait ne pas imaginer.

-Je te souhaite sincèrement que tout aille bien. À ta place, je suis sur que j’aurais signé mon papier et que je serais partie. Je ne sais pas pourquoi, peut-être un traumatisme dû à l’enfance, mais je hais cet endroit. Je ne pourrais pas y rester plusieurs jours.

Elle se demandait même si elle pourrait restée là plusieurs heures. En tant que visiteur, il n’y avait pas trop de problème, elle pouvait quitter quand elle le voulait, donc ça ne causait pas trop d’anxiété ou de sensation d’être prise au piège. Pourquoi cette comparaison s’imposait à son esprit? Elle ne le savait pas trop en fait. Elle n’avait aucune idée de pourquoi elle voyait l’hôpital comme un piège se refermant sur elle. Probablement trop d’émotion en même temps. Ces derniers jours n’avaient pas été de tout repos. Elle écouta Will lui dire que personne ici ne semblait dormir, cette remarque lui donna un petit sourire en coin. Il avait sans aucun doute raison, l’activité, même moindre, était constante même la nuit. Il indiqua qu’il y avait toujours quelqu’un pour le réveiller que ce soit avec une médication à prendre, un examen à passer ou des cheeseburger, elle ne put s’empêcher de sourire franchement.

-Oui, mais les cheeseburgers étaient une commande du souffrant, je ne pouvais pas te laisser manger froid quand même.

Amy vit les traits du visage de Will s’affaisser alors qu’un infirmier entrait dans la chambre. Ce dernier arrivait avec tout un équipement, probablement pour refaire les pansements de Will. Elle sentit le regard de Will, elle se tourna donc vers lui pour le regarder pendant qu’il disait qu’elle n’était pas obliger de rester. Elle comprit que c’était lui qui avait besoin d’intimité pour cette séance. Elle pouvait le comprendre. Un homme n’aimait pas paraître faible aux yeux des autres. Elle se leva et attrapa son sac à main.

-Tu as ma carte, si tu as besoin de quoi que ce soit, tu m’entends, peu importe quoi, tu m’appelles. Même si c’est pour me faire lire ton histoire qui traîne dans un fond de tiroir. Je serai critique cependant, sache-le. Mais sérieusement, prend soin de toi et n’hésite pas une seule seconde à m’appeler, pour n’importe quoi.

Elle sourit au jeune homme et s’approcha du lit. Elle lui fit une bise amicale avant de se diriger vers la porte de la chambre.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t269-will-ashby-how-much-more-can-they-take-from-me-they-got-my-blood-now-it-s-my-carhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t289-will-ashby-of-anger-fury-heartache-and-pain-baby#4673
avatar


■ En ville depuis le : 28/06/2015
■ Messages : 324
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : Pilote de rallye automobile / Mécano

■ Célébrité : Richard Madden
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Will Ashby

Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy Jeu 4 Aoû - 19:21:22

    Mes moments préférés à l’hôpital étaient clairement quand l’infirmier(ère) entrait dans ma chambre pour nettoyer ma plaie. Ils pouvaient le voir à mon visage. Un mélange de peur, d’appréhension et de ressentiment. Je pouvais bien me répéter que j’étais un adulte et que j’avais la capacité d’endurer ce genre de douleur car c’était pour mon bien, mais difficile à faire dans le feu de l’action. La meilleure technique s’était de serrer les dents et de jurer dans sa tête. Mais souvent, les injures sortaient de ma bouche et on me lançait des regards de pitié dont je n’avais absolument pas besoin.

    Je souris à Amy du mieux que je le pouvais sans trop penser à ce qui m’attendais. Lui faire lire mon histoire qui trainait au fond d’un tiroir ? Je ricanais, préférant ne pas lui dire que la seule chose qu’elle pourrait lire de moi serait une facture du garage ou mes notes que moi et mon copilote laissions dans le cahier de bord pour nous préparer à un rallye. Je n’étais pas un auteur et je n’avais nullement l’intention de me lancer dans cette carrière, mais je retenais tout de même l’information pour ma sœur. Ça pourrait lui être utile à elle un de ces jours si elle décidait de publier.

    « Ne t’inquiète pas pour moi. Je ne devrais pas me faire attaquer dans l’hôpital et je vais faire bien attention de me méfier de tout animal possédant des griffes assez acérés pour me déchiqueter un bras. » Un chien, un loup, un ours. De toute façon je n’étais pas un grand adepte des animaux donc il y avait peu de chance pour que je fasse mumuse avec un chien. En espérant que le loup qui m’avait attaqué ne décide pas de revenir à la charge pour je ne sais quel raison même si je n’étais pas sa cible. Mais je ne savais pas trop à quoi m’attendre de la part des métamorphe donc je resterais aux aguets.

    « Et toi, si jamais tu as un pépin mécanique et que ton frère n’est pas disponible, je suis souvent au garage ou un de mes employés pourra t’aider sans problème. » L’infirmer était en train d’installer son matériel et je me dépêchais de terminer avant qu’elle ne quitte : « Et n’oublie pas le tour de piste que je t’ai promis ! »

    Lorsqu’elle quitta, je lançais un sourire ironique à l’infirmer qui me demanda de me relever et lui présenter mon bras. Une vrai partie de plaisir ce séjour à l’hôpital. Assez pénible pour que je m’en souvienne pendant longtemps. Si un animal essayait de s’en prendre à moi, il y avait maintenant plus de chance pour que je me défende. Pas que j’étais maltraité à l’hôpital, mais je préférais amplement être en parfaite forme physique (ou presque).

__________________________________

Mon Image

We'll never drink your medicine and we'll never think your way
You're tied to an ideology from a book that's out of date
No room for your daft intolerance left in this day and age
We're not gonna go down quietly, we're not gonna be afraid
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Fear cuts deeper than swords. - Amy

Revenir en haut Aller en bas
Fear cuts deeper than swords. - Amy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» fear cuts deeper than swords | Rey Tara
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]
» The Walking Dead (Saison 6) + Fear The Walking Dead (Saison 1)
» Haiti and the Dilemma of Afrikan Sovereignty in the Americas
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Terrain de Jeux :: Archives des RP

-