Boutique

Pour avoir accès à la boutique,
clique sur le panier!

Bon shopping!






 

Partagez | .
 

 I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité




Invité

Message(#) Sujet: I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells] Dim 12 Juin - 14:31:02

₪۩۞۩Amy Wright₪۩۞۩₪
I've stayed in one place for too long...

"I forget my reasons."



J'avais sûrement une excellente raison de vouloir soudainement aller me saouler dans une boîte de nuit que je ne côtoyais presque jamais. Quand on habitait à Manchester, j'avais toutes les bonnes raisons de sortir dans un pub pour une pinte de bière avec Eun-Sun, mon amie coréenne, beaucoup moins depuis.

Mais les boîtes de nuit d'ici avaient la classe quand même. On m'avait vaguement parlé de celle-ci et je me souvenais qu'elle avait suscité mon intérêt à une époque où j'avais beaucoup d'amis. J'y étais venue une fois avec Anthony, mais il n'avait pas trop aimé l'ambiance, alors j'y étais retournée avec d'autres personnes où j'avais bien apprécié. Mais sans plus. J'habitais aussi assez loin pour m'amuser à faire autant de kilomètres. Et c'était dangereux. Cependant, pour une raison due à mon côté impulsif, je me retrouvais ici.

J'étais affalée sur un tabouret, fixant mon liquide ambré d'un œil et observant la foule qui se mouvait au rythme de la musique de l'autre. Je n'étais pas vraiment d'humeur festive quand Eun-Sun n'était pas là et encore moins depuis qu'Antony était mort, mais même si je refusais de me l'avouer, faire la fête me manquait. Sortir avec mes rares amis qui aujourd'hui avaient disparus jusqu'à point d'heure, avoir les pieds douloureux et les jambes qui tremblent à force de danser et juste aimer la sensation d'être entourée, même par des inconnus.

J'avais essayé de retrouver cette sensation, mais ce soir était un échec. Je n'arrivais même pas à finir mon verre et je repoussais sans grande conviction les avances de mes voisins qui jouaient aux chaises musicales depuis trente minutes. Je n'étais pas quelqu'un de laid, mais il semblait qu'un verre suffisait à me rendre très attirante. Je ne comprenais pas pourquoi on venait dépenser des sommes astronomiques dans des boîtes de nuit pour se saouler. Je fixais mon verre et finis par conclure que je n'étais pas mieux.

J'abandonnais celui-ci, unique compagnon ce soir et attrapais mon sac. Je tirais sur ma jupe plissée marron pour la remettre en place et m'aventurais dans la foule qui se déhanchait. Jouant des coudes pour essayer de passer, j'heurtais un homme au près de qui je m'excusais et qui m'ignora royalement, trop occupé à lorgner le décolleté de sa cavalière en mini-jupe.  Finalement, je réussis à atteindre la porte et je posais ma main dessus.

Je m'arrêtais. Fixant ma main sur la poignée, je sentais la moiteur de l'air glisser sur ma peau et je restais immobile, la respiration coupée.

Qu'est-ce que je faisais ici ?

- Bon, tu fais quoi ? Tu sors ou tu bouges ?

Je sursautais et m'écartais vivement en regardant la femme qui venait de m'hurler dessus. Elle me passa sous le nez avec un mouvement d'agacement et je la regardais sortir. Je me retournais pour voir la piste. Une vague de panique me saisit et sans réfléchir, je me jetais entre les gens, les poussant avec force pour passer. Je ne savais pas bien où j'allais, ce que je devais faire, mais il fallait que je fasse quelque chose. Les gens pestaient, on essaya de m'attraper plus d'une fois et je continuais à avancer.

Le battement de la musique s'infiltrait dans mon crâne et la nausée qui me saisit me fit trébucher sur quelqu'un. Ma tête heurta le talon d'une femme et je sentis la douleur se répandre dans ma mâchoire. Le goût métallique envahit ma bouche et j'avalais le sang avant de péniblement me relever.

Qu'est-ce que je faisais ici ? Comment étais-je venue ? Est-ce que j'avais été drogué  ? Pourtant je n'avais pas la bouche pâteuse, pas les membres engourdis, mais je ne me souvenais pas. Bon sang ! Pourquoi j'étais seule ?

Je titubais jusqu'à des portes. Sans attendre je testais la poignée de quelques unes, mais elles étaient toutes verrouiller. Il fallait que je me calme, que je trouve un endroit, que je réfléchisse à ce qui venait de se passer. Que je puisse téléphoner, me souvenir, comprendre, faire quelque chose... Je sentais la peur étouffer ma gorge et l'adrénaline s'extirper par mon souffle saccadé alors que je cognais contre les murs. Finalement, une des portes s'ouvrit. Sans attendre, je m'engouffrais dedans et la claquais, le cœur au bord des lèvres. La pièce était un bureau et il y avait une femme.

Je la fixais une longue seconde, la douleur dans ma mâchoire me remontait dans tout mon crâne.

- Aidez-moi.

Ma voix s'était cassée avant même que je ne commence. Je gardais la bouche ouverte et repris.

- Aidez-moi, s'il vous plaît.

C'était beaucoup plus audible.  


Dernière édition par Sheyenne S. Wells le Mar 14 Juin - 4:34:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells] Lun 13 Juin - 20:20:41

Elle était dans le bureau de Raffael. Elle avait quelques difficulté à resté seule le soir depuis l’attaque de la bête. D’accord, l’attaque était survenu de jour, mais quand même. Au moins, dans cet endroit, pendant que Mac travaillait et que Hunter était on ne sait trop où, elle se sentait en sécurité. Raffael veillait sur elle. Elle était venue avec lui à la boîte, car elle ne pouvait pas rester chez elle, ni chez lui sans sa présence. Il devait travailler, une des serveuses n’était pas rentrée et une autre avait dû s’absenter. Il devait donc jouer les barmans de remplacement ce soir. Elle n’était pas très sociable, elle s’était donc installer avec un roman dans le bureau. Raffael lui avait demandé de n’ouvrir sous aucun prétexte à moins qu’il ne s’annonce. Bon, d’accord, elle n’avait pas écouté. Elle entendait des bruits dans le couloir, une personne semblait chercher une issue, du moins, elle entendait frapper sur les murs comme si quelqu’un cherchait à sortir de la bâtisse ou à trouver de l’aide. Elle ouvrit la porte et une jeune femme entra la bousculant presque, elle referma la porte rapidement. Amy n’était pas très rassurée. Elle regarda la jeune femme, celle-ci lui demanda de l’aide. Elle n’avait pas l’air blessée, mais elle semblait en grande détresse.

-D’accord, venez-vous asseoir.

Elle guida la jeune femme vers le fond du bureau où se trouvait un canapé. Elle fit asseoir la jeune femme et alla ensuite jusqu’au bureau. Elle ouvrit le tiroir et prit le stock de secours de Raff. Un verre et une bouteille de boisson forte. Elle posa le verre sur la surface du bureau, ouvrit la bouteille et en versa une dose dans le verre. Ensuite, elle alla vers la jeune femme et lui donna le verre. Elle approcha ensuite le fauteuil de son amoureux de la jeune femme et y prit place. Ainsi, Amy avait le dos à la porte, la jeune femme face à elle, elle pourrait agir rapidement si cette dernière se montrait finalement agressive. La jeune femme semblait un peu plus calme depuis qu’elle était isolée de la foule. Amy la regarda attentivement, elle semblait jeune, mais elle semblait tourmentée.

-Alors, dis-moi ce que je peux faire pour t’aider.

Elle ne savait pas trop quoi faire. Elle allait devoir improviser un peu. Mais avant, elle avait besoin que la jeune femme lui dise qu’elle était le problème.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells] Jeu 16 Juin - 12:46:37

Je pris place sur le canapé, mains tremblantes, genoux écrasés l'un contre l'autre, la mâchoire encore douloureuse.

Je fixais la jeune femme aux cheveux blonds qui me servit un verre. Elle tira son fauteuil pour se mettre entre la porte et moi et je me retenais de me ronger les ongles. Elle semblait un peu plus âgée que moi, mais de peu. Était-elle la propriétaire de la boîte ? Travaillait-elle juste ici ? Que faisait-elle ? J'essayais de me calmer, de penser à autre chose, de me raisonner un temps soit peu.

- Alors, dis-moi ce que je peux faire pour t’aider.

Sa voix était douce et marquée de l'envie profonde de me venir en aide. Mais alors que je pouvais enfin m'expliquer, les mots restèrent bloqués dans ma gorge. Je me penchais pour attraper le verre et en bus une gorgée qui me brûla. Passant ma main sur le front, je fermais une seconde les yeux avant de les rouvrir.

- J'ai oublié comment j'étais arrivée ici. J'étais chez moi, en train de dessiner et je reprends connaissance ici.  Il y a un trou de cinq heures dans ma vie.

Est-ce qu'on m'avait fait quelque chose ? Je portais les mêmes vêtements, je ne m'étais pas changée. Est-ce que j'avais quelque chose de prévu ? D'un mouvement un peu brusque, j'ouvris mon sac à main et sortis une partie de son contenu. Il y avait mon carnet qui ne me quittait jamais, mon calepin à dessin et mon agenda. Je posais les deux premiers sur la table et j'ouvris mon agenda. Parcourant les pages rapidement, je constatais que je n'avais rien d'écrit. Je jetais l'agenda sur le canapé d'un mouvement d'agacement.

Qu'est-ce que j'avais fait ?

- Je dessinais, je m'en souviens. J'avais les mains pleines de fusain, mais elles sont propres maintenant... Je ne les ai pas nettoyé. Je ne sais pas... Je ne sais plus... Qu'est-ce qui s'est passé ?

Je sentis mes yeux embués sous la pression.

- Est-ce qu'on m'a fait quelque chose ? Qu'est-ce que je peux faire ?

Je levais les yeux vers la femme comme si elle avait toutes les réponses à mes questions. A vrai dire, à ce moment-là, j'espérais qu'elle allait trouvé une raison qui tienne la route, qu'elle allait sortir de son bureau un papier magique...

Je me passais la main dans les cheveux et reniflais légèrement, les larmes dévalant silencieusement mes joues. Je finis par sourire.

- Je suis désolée. Je débarque comme ça, sans politesse, ni rien. J'aurais pu toqué au moins.

J'essayais de reprendre contenance, mais j'avais un peu de mal à faire le tri dans mes idées.

- Je m'appelle Sheyenne Wells. Mais Shey, ça va très bien aussi.

Je repris une gorgée, me concentrant sur la femme en face de moi. Dans quoi j'avais encore mis les pieds ? Je devrais peut-être appeler la police, un des anciens collègues de Papa pourrait m'aider...

Je me mordis la lèvre. Hors de question, ça allait remonter jusqu'à ma mère et je n'avais pas envie d'être une excuse de plus pour ouvrir une nouvelle bouteille d'alcool. Il allait falloir que je trouve toute seule. Si seulement Anthony avait été là...
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells] Sam 18 Juin - 23:55:09

Wow, un trou de cinq heures dans sa vie, cette fille pouvait bien être complètement paniquée. Amy ne put s’empêcher de penser qu’un vampire lui avait pris un peu de sa mémoire, mais elle ne savait pas comment ça fonctionnait et les symptômes. Après tout, il n’y avait pas que les vampires qui pouvaient faire oublier. Elle se souvenait d’une fille en famille d’accueil, cette dernière avait eu un grave accident de voiture et elle n’avait pas de mémoire à court terme. Elle pouvait donc vous rencontrer et dix minutes plus tard ne pas se souvenir de vous. C’était comme une nouvelle rencontre à chaque fois pour elle. C’était pénible pour la pauvre fille, surtout qu’elle était changée de famille souvent. Les parents d’accueils trouvaient trop lourd de s’occuper d’elle. Amy regarda la jeune femme ouvrir son sac et mettre deux carnets sur la table près d’elle, l’un était un carnet de note et l’autre de dessin selon ce qu’elle constatait. La jeune femme sortie ce qui semblait être un agenda et le feuilleta. Elle ne semblait pas trouver ce qu’elle cherchait et jeta l’objet dans un geste rageur. Elle raconta ce qu’elle était en train de faire, de ce qu’elle se souvenait. Amy se sentait impuissante, elle ne savait pas trop quoi faire. Elle tendit une boîte de mouchoir en papier à la jeune femme, question qu’elle puisse essuyer les larmes qui roulaient sur ses joues. Elle se présenta comme était Sheyenne Wells. Ce nom lui disait quelque chose. Peut-être pour son travail ou quelque chose de ce genre. Après tout, elle disait être artiste, elle pouvait avoir travaillé sur un projet de page couverture ou d’image à publier. Elle ne savait pas trop.

-Je suis Amy, Amy Wright.

Elle regarda la jeune femme et indiquant le carnet de note elle demanda.

-Je peux Shey?

Elle ne savait pas si cela aiderait, mais pourquoi pas? La jeune femme pourrait avoir inscrit quelque chose. Jenny avait un carnet où elle inscrivait des trucs pour pouvoir les lires et avoir un semblant de mémoire. Amy regarda le carnet tentant de trouver une façon d’aider la jeune femme. Elle lu la première phrase. En effet, la jeune femme s’était inscrit des notes. Tant mieux. Elle regarda la jeune femme.

-Je crois que nous avons trouvé quelques réponses.

Elle sourit à la jeune femme et lu plus loin. Était-ce seulement pour aider la jeune femme où par curiosité? Elle ne savait pas trop.

-Il est inscrit ici que vous souffrez d’ictus amnésique. Vous pouvez perdre de grand bout, donc il vous manque cinq heures aujourd’hui dû à votre condition. On a trouvé la cause, c’est déjà bien. Il est aussi dit que vous pouvez oublier des choses sur le long terme.

Elle lu l’information inscrite avant de demander à la jeune femme.

-Est-ce que vous vous souvenez du métier de votre père?

Elle avait la réponse sous les yeux, elle n’attendit pas la réponse et continua sa lecture. Les points notés, ceux que Shey ne devait pas oublier lui fit froncer les sourcils. Elle connaissait l’existence des vampires et des métamorphes selon ce qu’il était écrit. Il était aussi noté que son frère était mort, un suicide apparemment. Elle referma le carnet et le tendit à la jeune femme.

-Je suis désolée, j’aurai dû arrêter là. Il y a des informations difficiles dans votre carnet. Je vous laisse le choix de les lires par vous-même, ou alors je peux vous répéter ce que j’ai lu.

L’idée que la jeune femme soit en danger car elle connaissait la vérité et surtout parce qu’elle n’arrivait pas à se souvenir en tout temps qu’elle avait cette information inquiétait grandement Amy. Elle se demandait si elle ne devait pas prévenir Raffael de la situation.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells] Jeu 23 Juin - 16:19:47

Je pris les mouchoirs que me tendait Amy. J'essayais de ne pas laisser échapper un sanglot, mais pleurer faisait du bien. Je me mouchais alors, essuyais mon visage et décidais de reprendre un peu contenance. C'était vraiment embarrassant, mais j'étais un peu trop chambouler pour le moment pour vraiment en avoir quelque chose à faire.

Je réfléchissais à ce qu'il y avait bien pu se passer encore une fois. Mais cette fois-ci, des idées plus sombres me venaient à l'esprit. Je finis par secouer la tête, il ne servait à rien de me faire paniquer encore plus. La jeune femme attrapa mon carnet et me demanda l'autorisation. Je ne voyais pas trop ce qu'elle pouvait y trouver, je le gardais surtout pour noter d'histoires ou d'idées de croquis. J'attrapais mon carnet de croquis pour l'ouvrir à la dernière page. J'avais achevé mon dessin représentant une hirondelle posée à la fenêtre d'un chalet. Je ne me souvenais pas de l'avoir terminé...

- Je crois que nous avons trouvé quelques réponses.

Je sursautais et posais mon carnet de croquis. Elle m'expliquait ce qu'il y avait de noté dans une tirade simple et rapide. Je restais un moment interdite sur ce qu'elle venait de me dire. Est-ce que ce n'était pas plutôt l'ébauche d'une de mes histoires ? Mais la femme en face de moi ne semblait pas stupide et je me doutais bien qu'elle devait savoir faire la part des choses.

Je fermais les yeux.

Rappelle-toi, Shey. Rappelle-toi. Ictus amnésique.

Je ne savais pas, je ne comprenais pas. Je perdais la mémoire, alors ? Comme ça, soudainement ? Alors... c'était normal ? Je pouvais oublier ma vie, parfois, simplement ? Je m'arrêtais net. Cela voulait dire que ce n'était pas la première fois. Et ce n'était sûrement pas la première fois non plus que je me faisais cette réflexion. Combien de fois avais-je pensé à ça ?

Amy m'interrompit une nouvelle fois en me demandant le métier de mon père. J'étais assez surprise par la question, mais je répondis qu'il avait été dans la police. C'était le genre de chose que je pouvais oublier ?

- ... Il y a des informations difficiles dans votre carnet. Je vous laisse le choix de les lires par vous-même, ou alors je peux vous répéter ce que j’ai lu.

Je la dévisageais. Des choses difficiles ? Que voulait-elle dire par là ? J'ai fait quelque chose de mal ? M'a-t-on fait du mal ? Soudainement, le carnet qu'elle me tendait semblait être le conte le plus noir que j'allais devoir lire. Qu'est-ce qui pouvait bien être écrit ? Je n'avais qu'à tendre la main et apprendre par moi-même. Mais j'avais l'impression que c'était faux, ce n'était pas possible. J'étais amnésique, et le plus frustrant était de savoir ce que j'avais pu oublier.

- Pouvez-vous me le dire, s'il vous plaît ? Demandais-je doucement en attrapant le carnet.

“La curiosité, malgré tous ses attraits, Coûte souvent bien des regrets.” J'espérais que Charles Perrault aurait tort, cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 26/04/2015
■ Messages : 233
■ J'ai : 24 ans
■ Boulot/Études : Éditrice

■ Célébrité : Jennifer Lawrence
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Amy Wright


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells] Sam 25 Juin - 23:10:30

-Votre père était bien policier.

La jeune femme qui lui faisait face semblait beaucoup plus jeune que son âge lorsqu’elle lui demanda de lui dire ce qu’elle avait lu dans son carnet. La jeune femme hocha la tête. Elle pouvait comprendre que Sheyenne soit déjà traumatisée et préférait ne pas affronter seule les informations inscrites dans cet aide-mémoire qu’elle gardait avec elle. Amy frotta ses mains ensemble, comme si elle avait froid et avait besoin de les réchauffer. Elle regarda la jeune femme.

-Je suis désolée, il est dit que votre frère est décédé. Il se serait enlevé la vie quand il a découvert « le monde de la nuit ».

Elle se racla la gorge. Le monde de la nuit. Il ne pouvait s’agir que des vampires, mais en quoi cette information avait poussé ce jeune homme au suicide? Avait-il rencontré un vampire mauvais qui avait fait en sorte qu’il n’avait plus voulu vivre? Ou alors ce même vampire pouvait l’avoir forcé à sauter? Les idées fusaient dans sa tête. Elle devait continuer.

-Il est aussi inscrit que les histoires de votre Granny sur les loups-garous et les vampires sont vrais et que votre amnésie vous mets en danger. Vous devez faire attention à vous.

Elle aurait pu ne rien lui dire à ce sujet, mais il était écrit noir sur blanc. Comment pouvait-elle ne pas le mentionner? La jeune femme avait accès à ses informations de toute façon. Ce qu’elle se demandait, c’était comme elle avait connu ces informations. Elle-même, qui sortait avec un vampire, n’en avait appris que peu et depuis peu sur les vampires et savaient depuis encore moins longtemps pour les humains se transformant en animaux.

-Écoutez, je … je peux peut-être vous mettre en contact avec quelqu’un qui peut vous aider. Si vous êtes en danger, il faut que vous puissiez vous protégez comme la menace qui pèse sur vous.

Elle n’était pas sur qu’elle faisait la bonne chose, mais elle ne pouvait pas non plus mettre la pauvre fille dehors sans s’assurer qu’elle irait bien et qu’elle serait en sécurité. Impossible. Raffael pourrait sans aucun doute faire quelque chose, peut-être l’aider à savoir ce qui l’avait mis en danger, voir comment il pourrait la protéger contre cette menace et contre elle-même aussi. Elle oubliait des choses, son frère était mort et elle l’oubliait. C’était quelque chose d’incompréhensible pour Amy, mais elle n’était pas médecin et ne pouvait comprendre ce genre de traumatisme ou état en cas, elle ne comprenait pas. Mais elle pouvait faire en sorte de l’aider d’une certaine façon.

__________________________________

The enemy is anybody who's going to get you killed, no matter which side he is on.

Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells] Lun 4 Juil - 5:09:22

Mon frère était mort, je le savais, il s'était suicidé. Mais... Le monde de la nuit ? Les histoires de Granny ? Mais qu'est-ce que...

J'ouvris le carnet, comme pour être sûre que ce n'était pas une mauvaise blague. Mais alors que je relisais ce que venait de me dire Amy, je ne pus que constater que j'avais bel et bien écrit ça. Ce n'était pas une blague, ce n'était pas un mensonge. Des choses se baladaient la nuit et elles avaient participer indirectement à la mort de mon frère. Ou directement, qu'en sais-je. Mais... Pour écrire tout ça, cela veut dire que je peux oublier la mort de mon frère ? Je regardais les différents points de la liste. J'étais capable d'oublier que des vampires et des loups-garou existaient, alors je pouvais tout oublier. J'étais donc réellement tout le temps en danger. Ma faiblesse n'était pas due que à ma nature humaine, mais encore plus à ce que j'étais au final. Je fixais mes mains, elles tremblaient toujours.

- Écoutez, je … je peux peut-être vous mettre en contact avec quelqu’un qui peut vous aider. Si vous êtes en danger, il faut que vous puissiez vous protégez comme la menace qui pèse sur vous.

Quelqu'un qui pouvait m'aider ? Quelqu'un... Quelqu'un de ce monde ? Je pris ma tête entre les mains.

- Que voulez-vous dire ? Qui est cette personne ? Comment puis-je me protéger face à une menace que je connais à peine ?

J'étais méfiante. Ou plutôt terrifiée. J'étais partagée entre dire oui, découvrir ce qu'on avait à me dire, ce que cette femme que je connaissais depuis dix minutes pouvait m'apprendre, mais d'un autre côté, j'étais tellement... faible. J'étais perdue entre faire confiance, au risque qu'elle soit une de ces personnes ou alors prendre mes jambes à mon cou et m'enfermer dans mon appartement.

Je passais ma main dans les cheveux, hésitante. Pourquoi Antony n'était pas là ? Pourquoi est-ce que tout ça existait ? Pourquoi tout était si compliqué ?

- Je ne sais pas. Vous comprenez, je... Je ne sais rien et je ne sais pas à qui faire confiance. Je n'ai pas d'ami, pas de vraie famille, alors comment pourrais-je faire la différence entre vous et une potentielle menace ?
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells]

Revenir en haut Aller en bas
I've stayed in this one place for too long [Amy Wright - Shey Wells]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Terrain de Jeux :: Archives des RP

-