Boutique

Pour avoir accès à la boutique,
clique sur le panier!

Bon shopping!






 

Partagez | .
 

 Dazed and confused ▬ Kal + Lily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t254-lily-blackwell-all-you-have-is-your-fire-and-the-place-you-need-to-reachhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t267-lily-b-come-on-come-on-put-your-hand-into-the-fire
avatar


■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 513
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : psychologue spécialisée en criminologie

■ Célébrité : Meghan Ory
■ © Avatar : aqualune
■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Elena Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Sam 28 Mai - 22:03:32

« Allez, cette fois c’était vraiment le dernier. » Je reposai mon verre vide sur la table en bois puis enfilai ma veste tout en attrapant mon sac à main. « A demain les gars ! » Je pris congé de mes collègues avant de me diriger vers la sortie du pub. Il faisait doux et l’on pouvait apercevoir quelques étoiles dans le ciel. Mon appartement se trouvait à vingt minutes de marche de là, à peine le temps de laisser l’air frais éclaircir mes idées quelque peu embrumées par l’alcool. Nous avions eu une rude journée, nous avions tous eu besoin d’oublier. L’action avait au moins le mérite de me distraire de mes obsessions. J’enfonçai mes écouteurs dans mes oreilles et lançai un album de Led Zeppelin avant de me mettre en route. J’aimais marcher seule dans la nuit, j’avais toujours trouvé cela grisant. J’avais l’impression de parcourir un monde à part, de découvrir une facette intime de la ville, de communier avec elle d’une manière privilégiée.

Puis vint cette sensation archaïque, cette alarme qui résonnait dans tout mon être. Je jetai un regard discret autour de moi et derrière mon épaule. La rue semblait déserte mais j’avais l’impression d’être suivie, épiée. Il m’arrivait bien trop fréquemment à mon goût d’avoir cette désagréable intuition depuis que j’avais lu les derniers mots de mon père qui semblait convaincu que j'étais en danger. Je tentais de me persuader que c’était de la paranoïa. J’avais néanmoins commencé à porter mon arme de service sur moi en dehors de mes heures de travail alors que je préférais auparavant la laisser dans mon casier. J’étais moins sereine, davantage sur le qui-vive. J’avais d’ailleurs retiré mes écouteurs et posé ma main sur le manche de mon Glock 19, redoublant d’attention.

J’étais à mi-chemin. Toujours, cette sensation. J’accélérai la cadence de mes pas. Je savais me défendre, je n’étais pas du genre à fuir un combat mais ne pas avoir le contrôle de la situation, ne pas voir ou du moins percevoir clairement l’ennemi m’angoissait. Encore fallait-il qu’il existe. Je sentis soudain un courant d’air derrière ma nuque. Je dégainai mon arme et me retournai brusquement. Personne. Je me rapprochai du mur, restant immobile et aux aguets quelques secondes. Rien. Je pris une grande inspiration. Les histoires de mon père me montaient à la tête et l’alcool n’arrangeait probablement rien. John était mort il y a deux mois. Si ses anciens ennemis me considéraient réellement comme une cible, ils auraient tenté quelque chose il y a bien longtemps déjà. Il fallait que je me reprenne. Je rangeai mon Glock 19 et repris ma route.

Alors que je tournais au coin d’une rue, un homme grand et longiligne portant un imperméable gris fit irruption devant moi. Il me fixait sans bouger, un discret rictus dessiné sur ses lèvres. « Poussez-vous s’il vous plait. » Aucune réaction. Lasse de parlementer, je tentai de contourner l’individu. Il fit un pas sur le côté, me suivant sur la chaussée et continuant de me bloquer le passage. Je fronçai les sourcils, sortant à nouveau mon arme que je chargeai dans la foulée, interpellant l’homme d’une voix ferme. « Police de Chicago. Je vous demande de libérer le passage. » L’inconnu continuait de me fixer de ses yeux clairs. Je pris soudain conscience de la sensation de malaise qui commençait à s’emparer de moi. J’avais froid, mes oreilles bourdonnaient, ma vision s’obscurcissait, ma respiration s’intensifiait. J’avais l’impression de partir, comme si j’allais m’évanouir d’un instant à l’autre. J’étais envahie par une sensation de peur que je ne comprenais pas, qui ne me ressemblait pas mais qui me pétrifiait. L’homme enserra soudain mon cou de ses deux mains et commença à m’étrangler tout en me plaquant contre le mur, faisant preuve d’une force surhumaine. Je ne parvenais pas à me dégager, à vrai dire j’arrivais à peine à bouger. J'appuyai sur la gâchette de mon pistolet, visant son abdomen mais il dévia mon bras avec une rapidité inouïe. Le coup partit je ne sais où et mon Glock tomba à terre. Sans un mot, il se reconcentra sur sa funeste tâche. Je sentais ses doigts appuyer sur mon cartilage. Quant à moi, je ne pouvais que fixer ses yeux bleus en laissant la vie s’échapper doucement de mon corps dans la passivité la plus totale.

__________________________________




All these visions in my head. Should've gone to bed before the water shed. Some are live and some are dead. Makes no difference when they're in your head, head. Keep the door, open a crack. So I can see them when they attack. Some are white and some are black. Makes no difference when they're on your back.


Dernière édition par Lisa Blackwell le Dim 19 Juin - 9:45:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 30/11/2014
■ Messages : 767
■ J'ai : 35 ans
■ Boulot/Études : Médecin légiste

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Kaleb Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Lun 30 Mai - 19:56:41

Kaleb était un homme occupé ces derniers temps. Il n’y avait pas à dire. Il aurait fallu qu’il puisse se séparer en deux. Heureusement, il pouvait compter sur son frère pour assurer ses arrières et veiller au grain avec lui. Kal avait deux jeunes femmes à surveiller, les enjeux n’étaient pas les mêmes, l’une était en en danger à cause de son père et l’autre à cause de son obstination à trouver le coupable d’une enquête. Il veillait sur Lisa depuis longtemps. Elle ne le savait pas bien sur, il ne fallait pas qu’elle sache. Son père avait été tué, sans aucun doute a cause de ses recherches, celles-ci ne plaisaient pas à tous. Il veillait à ce que ceux qui avait mis aux jours du père ne touche pas à sa fille. Lisa aussi était une entêtée, John aurait dû le savoir et ne pas faire parvenir ce message à sa fille. Mais il avait tenté de lui faire savoir ce qui s’était passé, il avait mis sa fille dans la ligne de mires de ceux qui avaient mis fin à ses jours. Kaleb était donc là en tant qu’ombre ce soir. Il appréciait la jeune policière et il ne souhaitait pas qu’il lui arrive quelque chose. Il l’avait regardé fêter avec ses collègues, quitter le bar. Maintenant, il était resté un peu en retrait pour éviter qu’elle ne se sente suivie, mais il faillit arriver trop tard. Le vampire avait la jeune femme à la gorge et celle-ci semblait être presque bleue. Kaleb fonça droit vers l’autre, l’emportant très loin de la jeune femme. Kal fit une chose qu’il faisait rarement, il tua le vampire en lui arrachant la tête. Le corps de l’intrus vola en poussière dans la nuit. Kaleb revient vers Lisa qui reprenait son souffle. Il lui releva le menton et la regarda dans les yeux. Il prit contrôle de son esprit. Il détestait ça, mais il n’avait pas le choix. Il modifia un peu l’attaque, faisant en sorte qu’elle se souvienne des yeux bleus, c’était un détail sans importance, mais elle devait oublier qu’elle n’avait pas pu réagir. Il implanta dans sa tête qu’elle avait été prise par surprise par un homme qui semblait banal et gentil, il l’avait attaqué sans raison apparente. L’homme l’avait d’abord désarmé avant de l’étrangler et Kaleb était débarqué faisant fuir l’intrus. Ce serait la version dont elle se souviendrait. Il relâcha son emprise et examina le cou de la jeune femme.

-Est-ce que ça va Lisa? Respire lentement d’accord.

Il lui caressa les cheveux pour tenter de l’apaiser. Il fallait qu’elle soit calme et qu’elle ne bouge pas trop. S’il avait un carcan sous la main, il le lui enfilerait.

-Il faut que tu ailles à l’hôpital et on doit appeler la police. Tu veux que je prévienne quelqu’un en particulier au poste?

Il ne connaissait pas le vampire qui avait attaqué la jeune femme, il semblait jeune. Pourquoi avait-il attaqué ainsi? Il ne devait même pas connaitre Lisa. Kaleb ne comprenait pas. Cet homme semblait tout droit sortit de l’armée, il était balaise. Seules les années de pratique et l’inexpérience du nouveau vampire avait permis à Kal d’avoir le dessus. Il lui fallait prévenir Raffael et Thomas au plus vite. N’importe quel vampire devenait suspect maintenant. Ce ne serait pas une partie de plaisir. Il espérait presque que la jeune femme désire appeler le Lieutenant Wright, sachant que Raffael était avec elle ce soir. Enfin, avec elle… façon de parler puisqu’elle ne savait pas que Raff était là.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t254-lily-blackwell-all-you-have-is-your-fire-and-the-place-you-need-to-reachhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t267-lily-b-come-on-come-on-put-your-hand-into-the-fire
avatar


■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 513
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : psychologue spécialisée en criminologie

■ Célébrité : Meghan Ory
■ © Avatar : aqualune
■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Elena Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Mar 31 Mai - 19:00:12

J’avais presque perdu tout contact avec la réalité lorsque, brusquement, mes voies aériennes se libérèrent. Je pris plusieurs bruyantes inspirations, cherchant à tâtons le mur afin de m’y appuyer pour ne pas chuter. Je me sentais terriblement faible, comme si toute mon énergie vitale avait été subtilisée. Mes oreilles bourdonnaient et ma vision était encore troublée par quelques nappes sombres et autres mouches lumineuses qui flottaient devant mes yeux. Je tenais mon cou endolori d’une main tremblante, tentant de contrôler ma respiration qui demeurait saccadée, laborieuse et douloureuse. Où était passé mon assaillant ? J’avais dû perdre connaissance, rien qu’un instant. Je n’y comprenais rien. Appuyée lourdement contre le mur, je vacillais encore quelque peu et mon état de conscience était fluctuant. Le fait que je sois encore debout relevait du miracle. Alors que je reprenais peu à peu mes esprits, je sentis qu’on touchait mon visage. J’ouvris les yeux et reconnus Kaleb Birmingham. Mes souvenirs refirent surface, je me rappelais vaguement que mon agresseur avait fui en le voyant débarquer mais que faisait-il à la base dans les parages ? Peut-être n’était-ce une heureuse coïncidence. Je n’avais guère la force d’y songer pour le moment.

Kaleb me demanda si j’allais bien. Je devais avoir l’air complètement sous le choc car il mettait tout en oeuvre pour tenter de me rassurer. Je hochai plusieurs fois la tête en guise de réponse. J’étais encore quelque peu confuse mais j’avais la présence d’esprit suffisante pour refuser de transformer ce petit incident en affaire d’état. Il me proposa d’aller à l’hôpital et d’appeler la police. Je lui fis part de ma désapprobation d’un signe de tête. « Ca va aller. Merci Kaleb.  N’oublie pas que je suis la police. » Ma voix était encore feutrée. J’esquissai un sourire, tentant de détendre l’atmosphère. En réalité, j’avais honte. Honte de ne pas avoir réussi à maîtriser un civil isolé dans la rue alors que j’étais entraînée, armée et aux aguets. Je n’avais pas envie que tout le commissariat soit au courant. Certains parlaient encore de l’affaire Cruz, nul besoin de leur donner davantage de grain à moudre. Par ailleurs, ce type aux yeux bleus s’était attaqué à moi, personnellement. Je savais que c’était une terrible idée mais je ressentais le besoin de m’en occuper seule, d’autant plus que cette agression était susceptible d’avoir un lien avec mon père. Je n’avais pas envie que d'autres aient la primeur de révélations susceptibles de salir son honneur, probablement.

Je lâchai le mur et fis quelques pas jusqu’à mon Glock 19 qui gisait toujours sur le trottoir. Alors que je me baissais pour le récupérer, je remarquai une douille qui brillait à la lumière d’un lampadaire plusieurs mètres plus loin. Je m’en approchai puis m’agenouillai pour la ramasser avant de me retourner vers Kaleb. « Est-ce que tu as vu ce qu’il s’est passé ? » Mes souvenirs étaient embrouillés, j’étais encore sous l’effet de l’alcool. Je me rappelais des yeux bleus de cet homme. Je me rappelais qu’il s’était subitement jeté sur moi et m’avait désarmé avant de commencer à m’étrangler. Comment s’y était-il pris ? Quand était parti le coup ? Je ne me rappelais pas l’avoir tenu en joue ni avoir chargé mon arme. Tout était bien trop flou. Je détestais le flou.

Je clignais des yeux de manière répétée. J’avais terriblement mal à la tête et la lumière vive du lampadaire m’éblouissait. Ma journée de travail du lendemain s’annonçait particulièrement difficile, d’autant plus que je m’imaginais déjà passer la nuit à me repasser le film des événements en boucle en me torturant l’esprit pour déterminer le niveau d’implication de mon père dans toute cette histoire. Et si cette attaque n’était que la première d’une longue série ? Et si j’étais réellement en danger ? J’avais besoin de réponses.

__________________________________




All these visions in my head. Should've gone to bed before the water shed. Some are live and some are dead. Makes no difference when they're in your head, head. Keep the door, open a crack. So I can see them when they attack. Some are white and some are black. Makes no difference when they're on your back.
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 30/11/2014
■ Messages : 767
■ J'ai : 35 ans
■ Boulot/Études : Médecin légiste

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Kaleb Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Mer 1 Juin - 10:33:25

Il détestait faire ça, il détestait jouer avec la mémoire des gens. Il avait toujours l’impression de prendre possession de quelque chose qui ne lui appartenait pas. Ce qui était le cas en fait. Il prenait un morceau de l’histoire de la jeune femme. Amy avait peut-être raison, peut-être qu’en laissant la vérité cachée il contribuait à mettre Lisa et Mackenzie en danger. Mais comment pouvait-il dire la vérité à ses deux femmes fonceuses et caractérielles? Comment prendraient-elles l’information? Elles pourraient devenir un danger pour lui, pour Raffael, pour Savannah, Thomas et pour elles mêmes aussi. Il ne voulait pas les mettre en danger, mais il ne voulait pas non plus voir ses proches chasser comme des animaux. Si les vampires étaient découverts, les métamorphes aussi pourraient être découverts. Les humains partiraient en chasses contre les deux races. Il avait l’impression d’avoir à choisir entre les humains et sa famille. Ce n’était pas un choix agréable, il vivait parmi les humains, travaillaient avec eux. Il ne voulait aucun mal à cette race. Il aimait vivre parmi eux. Il voulait simplement préserver sa famille des dangers que la vérité pourrait leur causer. Il devait maintenant se concentrer sur Lisa. Cette dernière ne voulait pas qu’il appelle la police, ni aller à l’hôpital. Elle manifesta son désaccord en bougeant la tête en signe de négation. Il la regarda. Elle tentait de sourire, seigneur comment pouvait-elle encore tenter d’être aussi forte alors qu’elle venait de passer près de mourir?

-Fais-moi plaisir alors, essaie au moins de ne pas trop bouger la tête en ce moment.

Il eut un soupire.

-Une radiographie serait aussi un bon moyen de savoir s’il ne t’a pas fait plus de dommage que tu ne le crois Lisa.

Elle était policière, il ne l’oubliait pas. Ils avaient à travailler ensemble. La jeune femme, même après ce qu’elle venait de subir, se retrouva dans le rôle où elle était le plus confortable. Celui de son métier. Le flic venait de reprendre le dessus et elle lui demandait s’il avait vu ce qui c’était produit. Il secoua la tête à son tour de façon négative.

-Non, je sortais de la boutique de Thomas un peu plus loin. Il devait faire l’inventaire et je suis venu l’aider. J’ai entendu un coup de feu et j’ai accouru. Il était en train de d’étrangler, quand il m’a vu il est parti. Il était très grand, au moins deux têtes de plus que toi. Il portait des vêtements foncés, il semblait avoir une capuche ou un bonnet foncé du moins.

Pour la description, c’était vrai. Il avait parlé du coup de feu car il avait vu le regard de la jeune femme, elle avait vu la douille. Lui, dans l’énervement l’avait omis dans son remaniement de l’histoire. Tant pis. Elle avait subit un traumatisme, elle pouvait avoir oublié des détails. Il approcha son visage du cou de la jeune femme. Il voyait très bien d’où il était, mais comme il faisait noir et qu’il était supposé être humain, il devait « jouer le jeu ». Il secoua la tête, désespéré.

-Tu devrais aller à l’hôpital. Cette marque est importante, elle enfle. Tu ne pourras pas la cacher demain de toute façon. Ta voix sera toujours rauque aussi, crois-moi.

Le vampire aurait pu lui broyer les vertèbres cervicales. Si l’autre n’avait pas eu envie de la voir mourir, Kaleb sera arrivé trop tard parce qu’il avait voulu lui laissé un peu d’espace. À quoi avait-il pensé en faisant ainsi? Il aurait pu lui coûter la vie. Il se sentait coupable de ne pas l’avoir protégé correctement. De plus, avec son travail, il ne pourrait veiller sur elle, ni sur Mackenzie toutes les nuits. Il ne savait pas quoi faire dans cette situation.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t254-lily-blackwell-all-you-have-is-your-fire-and-the-place-you-need-to-reachhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t267-lily-b-come-on-come-on-put-your-hand-into-the-fire
avatar


■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 513
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : psychologue spécialisée en criminologie

■ Célébrité : Meghan Ory
■ © Avatar : aqualune
■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Elena Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Mer 1 Juin - 19:13:08

Je me relevai, glissant la douille dans la poche de mon pantalon. Nul besoin qu’un justicier en herbe s’amuse à la ramener au poste de police le lendemain. J’écoutai les explications de Kaleb en fronçant les sourcils, imprimant la description de l’homme dans mon cerveau. Il ne m’avait donné aucun signe distinctif susceptible de l’identifier. Pas de tatouage, pas de piercing, pas de cicatrice, pas de tâche de naissance, pas d’exubérance vestimentaire. Je faisais confiance au médecin légiste concernant la description de l’individu, après tout c’était son métier. Si son regard avait croisé le moindre élément sortant de l’ordinaire, il l’aurait relevé. « Ok. Un mec blanc, grand avec les yeux bleus et des fringues foncées. Ca réduit la liste des suspects à 20 000. » Je soupirai légèrement, revenant sur mes pas pour me rapprocher de Kaleb. « Désolée, c’est pas contre toi. Merci de m'avoir aidée. » J’esquissai un sourire accompagné d’un regard quelque peu dépité. Mes questions restaient sans réponse. Je balayai les alentours du regard à la recherche d’une caméra de sécurité, sachant d’avance que c’était peine perdue dans une aussi petite rue. J’étais frustrée. Si le comment m’intriguait, c’était surtout le pourquoi qui m’obsédait. J’avais presque envie de passer mes nuits à traîner seule dans la ville afin de déterminer pour de bon si ma tête avait réellement été mise à prix. Si tel était le cas, faire l’appât était probablement le moyen le plus simple de mettre la main sur un suspect susceptible de cracher quelques informations.

J’en voulais à mon père. Pourquoi cette lettre si laconique ? Elle en disait trop et pas assez à la fois. Pourquoi ne m’avait-il pas laissé davantage d’informations, d’indices ? Je savais faire mon boulot mais j’avais besoin d’un minimum d’éléments, d’un point de départ, d’une piste à suivre, aussi minime soit-elle. Peut-être que j’avais laissé passer un détail, peut-être que John m’avait laissé davantage que ce bout de papier. Il était intelligent, il adorait les jeux de piste, c’était parfaitement son genre. Je n’étais néanmoins pas en état d’y réfléchir pour le moment même si mon cerveau semblait tenir à se mettre en ébullition. Il fallait que je me calme, je venais tout de même de subir une agression sauvage.

Kaleb semblait l’avoir bien mieux compris que moi. J’arquai un sourcil en écoutant avec une certaine distance les conclusions qu’il tira après avoir inspecté mon cou une seconde fois, insistant pour que j'accepte d'aller à l'hôpital. L’adrénaline était une molécule formidable. Je ne souffrais pas réellement, j’étais surtout engourdie. De légers fourmillements partaient de ma nuque et migraient de manière inconstante jusqu’aux extrémités de mes membres supérieurs. J’étais globalement faible, épuisée. J’avais l’impression de flotter, d’être enveloppée de coton. J’avais un peu froid. Quant à la douleur, décidément, je ne la ressentais pas. Je savais néanmoins que je ne chanterai pas le même refrain le lendemain lorsque les contusions auront eu le temps d’évoluer. A ce propos, le légiste marquait un point. J’allais avoir un mal fou à camoufler les stigmates de l’attaque le lendemain au travail. Je n’avais plus qu’à vider mon dressing à la recherche d’un col roulé.

« J’ai juste envie de rentrer chez moi. » Je soupirai discrètement, haussant légèrement les épaules en esquissant un sourire pincé. J’étais probablement plus atteinte que ce que je tentais de faire croire, aux autres et à moi-même. Ce n’était pas la première fois que je faisais l’objet de violences physiques, bien évidemment. Néanmoins, habituellement, j’essuyais des coups dans le cadre de mon travail. Ma fonction de flic faisait bouclier, me protégeant en quelque sorte de la brutalité des attaques. Ce soir-là, j’avais été directement visée. Personnellement. Cela faisait toute la différence.

__________________________________




All these visions in my head. Should've gone to bed before the water shed. Some are live and some are dead. Makes no difference when they're in your head, head. Keep the door, open a crack. So I can see them when they attack. Some are white and some are black. Makes no difference when they're on your back.
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 30/11/2014
■ Messages : 767
■ J'ai : 35 ans
■ Boulot/Études : Médecin légiste

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Kaleb Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Ven 3 Juin - 19:05:06

Il ne pouvait pas en vouloir à la jeune femme d’être en colère. Il ne lui avait rien donné de concluant. Mais en même temps, il n’avait pas menti à ce sujet. Il ne connaissait pas le suspect, n’avait rien remarqué de bien spectaculaire. Même lorsqu’il l’avait décapité, il n’avait rien vu qui aurait pu donner un indice potable à la jeune femme. Il est vrai qu’il avait agi très rapidement, il n’avait laissé aucune chance à cet être de recommencer ce qu’il venait de tenter sur Lisa. Il n’avait aucune information non plus. Il avait perdu de précieux renseignement, mais tant pis. Il ferait en sorte de trouver la vérité autrement. Il tapota amicalement l’épaule de la jeune femme.

-Ne t’excuse pas. Tu viens d’être agressée, c’est normal que tu sois en colère et que tu es envie de trouver qui a fait ça.

Elle le remerciait de l’avoir aidé. Si elle savait, si seulement elle savait qu’il faisait partie du problème d’une certaine façon, elle ne le remercierait pas. La jeune femme ne voulait pas aller à l’hôpital, il espérait seulement qu’elle ne le regretterait pas trop et qu’elle ne souffrirait pas trop de ses blessures. Elle indiqua qu’elle n’avait qu’une envie et c’était de rentrer chez elle. Il connaissait ce mécanisme de défense, elle avait envie de renter pour panser ses blessures et pouvoir évacuer l’émotion qu’elle venait de vivre. Elle savait qu’elle était visée par cette attaque, il en avait la certitude. Ce n’était pas une mauvaise chose en soi. Elle aurait peur et serait sans doute plus prudent. Il aurait aimé avoir le pouvoir de lire dans les pensées, pour savoir ce qu’elle projetait de faire. Elle n’était pas du genre à abandonner, pas même après la frousse qu’elle venait d’avoir.

-Je vais te ramener et ça, ce n’est pas négociable jeune fille.

Non, il était hors de question qu’il la laisse rentrer seule. Ce vampire n’était peut-être pas seul, il y en avait peut-être d’autre tapis dans l’ombre à attendre qu’il se sépare d’elle pour attaquer de nouveau. Il lui sembla entendre un grondement derrière lui. Il se retourna. Il n’y avait rien. Était-ce son imagination qui lui jouait des tours ou une autre bête tentait de s’en prendre à la jeune femme? Ou peut-être que cette présence grondante avait simplement voulu signifier qu’elle était là à Kaleb. Il ne savait pas, mais il ramena son attention sur la jeune femme. Il attendit qu’elle soit un peu plus calme, si elle le pouvait. Ses nerfs avaient été bien éprouvés cette nuit. Heureusement qu’elle était solide.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t254-lily-blackwell-all-you-have-is-your-fire-and-the-place-you-need-to-reachhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t267-lily-b-come-on-come-on-put-your-hand-into-the-fire
avatar


■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 513
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : psychologue spécialisée en criminologie

■ Célébrité : Meghan Ory
■ © Avatar : aqualune
■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Elena Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Sam 11 Juin - 17:41:56

Je hochai la tête. Kaleb pouvait me raccompagner, je n’allais pas négocier sur ce point. Je n’allais pas cracher sur quelques minutes à avoir l’impression d’être en sécurité sans regarder constamment derrière mon épaule. J’avais néanmoins envie d’être seule avec moi-même, mes émotions, mes réactions, ma faiblesse peut-être. Ce n’était pas la première fois que je ressentais cela. J’ignorais si j’avais envie de pleurer, de crier ou de balancer mon poing dans un mur mais je sentais que cette énergie me consumait de l’intérieur, il fallait que je m’en débarrasse, que je l’expulse ou que je l’étouffe loin du regard d’autrui. Je ne souhaitais que rentrer chez moi, me verser un grand verre de vin, prendre un comprimé peut-être et plonger dans un profond sommeil. Probablement me réveillerais—je en sursaut au beau milieu de la nuit, tourmentée par des rêves remuant tout ce que les événements du jours étaient susceptibles de faire remonter à la surface. Cela faisait bien longtemps que mon sommeil était perturbé. Je donnais le change, parfois moins bien que je le pensais, parfois mieux. Je parvenais quoi qu’il en soit à me lever chaque jour et à faire mon boulot, la plupart du temps un sourire aux lèvres. C’était tout ce que j’attendais de moi-même pour le lendemain matin.

Je commençai à marcher en direction de mon appartement. J’avais parcouru ce chemin des milliers de fois mais il me paraissait moins familier qu’à l’accoutumée. Le décor revêtait un voile d’étrangeté. Je préférais ne pas y prêter attention. L’alcool commençait à retomber, l’anesthésie de l’ivresse avec. Peut-être était-ce l’adrénaline qui se dissipait, probablement un mélange des deux. Quoi qu’il en soit, la douleur se réveillait doucement, sourde et lancinante. Il fallait que je change de sujet. Je me tournai vers Kaleb en plissant les yeux. « Alors, des cas intéressants ces derniers temps ? » Mon interlocuteur savait très bien quel genre de macchabées m’intéressait. Tous les légistes des environs avaient mon numéro de téléphone personnel.

J’avais réussi à me faire prendre à mon propre jeu de diversion. J’oubliais la douleur, me laissant une fois encore happer par la spirale infernale de cette enquête interminable. Je repensais à la soeur de Will, je repensais à cet homme, je repensais aux Moths. Il y avait mon père, bien évidemment. La camionnette retrouvée en bas de l’immeuble appartenait aux Uptown Moths mais le type identifié sur la vidéosurveillance de l’entrepôt où avaient été dérobés plusieurs dizaines de milliers de dollars de matériel médical n’était autre que le deuxième cadavre retrouvé dans l’appartement calciné. Que faisaient-ils ensemble ? Qui pouvait en vouloir autant à John et à ce type ? L’une des victimes n’était-elle qu’un simple dommage collatéral ? Si oui, laquelle ? Le message de mon père me laissait croire qu’il était bel et bien une cible. Comme moi, désormais. Je replaçai ma veste sur mes épaules. Kaleb n’était pas le légiste le plus loquace du secteur, je me demandais parfois s’il n’oubliait pas de décrocher son téléphone. Après tout, si toutes ces péripéties me permettaient de glaner quelques informations, je n’aurais pas complètement perdu ma soirée.

__________________________________




All these visions in my head. Should've gone to bed before the water shed. Some are live and some are dead. Makes no difference when they're in your head, head. Keep the door, open a crack. So I can see them when they attack. Some are white and some are black. Makes no difference when they're on your back.
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 30/11/2014
■ Messages : 767
■ J'ai : 35 ans
■ Boulot/Études : Médecin légiste

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Kaleb Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Dim 12 Juin - 19:57:44

La jeune femme devait être fichtrement sonnée, ou alors elle avait peur de représailles, Kaleb ne se souvenait pas de l’avoir vu accepté un ordre sans broncher. Encore moins un ordre qui consistait à lui « retirer » son indépendance selon elle. Il marcha à ses côtés. Elle demandait bientôt s’il avait eu des cas intéressants. Il savait de quoi elle parlait bien sur, elle avait prévenu à peu près chacun des légistes. Elle se plaignait souvent qu’il était le seul à ne pas l’appelé. Il répondait généralement qu’il était le seul pauvre légiste à rien n’avoir qu’elle ne connaissait pas et rien qui ne sortait de l’ordinaire. Il regarda la jeune femme. Elle cherchait trop, elle voulait trop savoir. Comme sa collègue d’ailleurs. Qu’allait-il bien pouvoir faire de ses deux jeunes femmes? Il ne pouvait les protéger de leur propre curiosité. Ou entêtement dans les deux cas présents.

-Le seul cas intéressant que j’ai eu tu le connais déjà. C’est celui qui a atterri dans la benne à ordure derrière le poste de police. Celui que le Lieutenant Wright à découvert.

Il eut un petit sourire en coin.

-Je ne crois pas qu’il ait de secret pour toi. Tu dois avoir lu les rapports de Wright, les miens, les témoins. Je suis sur que ce cadavre ne peut rien te cacher à ce moment.

Il était à peu près sur qu’elle avait déjà tout vérifié. Elle devait même avoir visionné en boucle les fameuses caméras. Il se doutait que le lieutenant avait déjà inscrit ce qu’il avait dit pour les trous dans le cou du mort. Si oui, Lisa devait savoir que cette mort avait, sans aucun doute pour lui, un lien avec la mort de John. En fait, il sentait que tout était relié. Ce vampire tentait de faire passer le meurtre sur le dos des métamorphes en déchiquetant la victime, comme l’aurait fait un animal. Mais Kal n’avait pas été dupe. La jeune femme ne le serait surement pas non plus.

-Qu’est-ce que tu cherches Lisa? Si tu me dis ce que tu veux précisément, j’aurais sans aucun doute plus d’appel à loger. Mais là, je ne sais pas. Je veux bien t’aider, mais quel est ton but dans tout ça?

Bon, il prenait un risque en posant cette question, peut-être aussi ne lui faisait-elle pas assez confiance pour tout lui dire. Il ne savait pas. Mais il avait besoin de savoir ce qu’elle savait à ce moment-ci, s’il ne prenait pas cette chance, il ne saurait rien. Il avait déjà dû jouer avec son esprit pour modifier les détails de l’attaque, jamais il ne pourrait le faire pour lui soutirer des informations. Il détestait faire ça. Il aurait aimé ne pas avoir ce pouvoir, mais en même temps, bien utilisé, il pouvait servir. Ce qui le tourmentait, c’était que certains vampires l’utilisaient seulement pour le plaisir. Lui, il ne pouvait pas. Raffael non plus d’ailleurs. Les deux frères détestaient ça. Alors comme un humain, il allait à la pêche aux informations. En espérant qu’elle voudrait bien s’ouvrir d’elle-même sur les informations qu’elle possédait.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t254-lily-blackwell-all-you-have-is-your-fire-and-the-place-you-need-to-reachhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t267-lily-b-come-on-come-on-put-your-hand-into-the-fire
avatar


■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 513
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : psychologue spécialisée en criminologie

■ Célébrité : Meghan Ory
■ © Avatar : aqualune
■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Elena Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Ven 17 Juin - 17:55:45

Kaleb m’évoqua l’affaire du malchanceux retrouvé en pièces détachées dans une benne à ordures par Wright. L’affaire avait bien évidemment déjà fait le tour du commissariat. J’avais parcouru le dossier d’un oeil quelque peu circonspect. Le type avait certes été vidé de son sang et présentait des plaies punctiformes profondes en regard des carotides mais il avait également été littéralement déchiqueté et servi sur un plateau à la police, comme si l’auteur du meurtre souhaitait attirer les autorités dans un petit jeu malsain. Le cas était quelque peu limite, j’hésitais à le faire rentrer dans mes critères. Le cinglé en question avait vraisemblablement agi par plaisir pervers tandis que les crimes qui avaient attiré mon attention jusqu’à présent semblaient plutôt perpétrés par des individus discrets et intégrés dans des tableaux bien plus complexes, ce qui m’avait d’ailleurs mené à évoquer l’existence d’un ou de plusieurs réseaux. Il y avait bien eu plusieurs affaires de la sorte qui avaient réussi à éveiller ma curiosité sans parfaitement coller à ce que je recherchais. Ne sachant trop quoi en penser, j’avais tout référencé dans une pochette qui traînait dans un tiroir.

Je sentais ma tête bourdonner, je tentais de marcher droit malgré une désagréable sensation vertigineuse. J’avais du mal à me concentrer, mes pensées filaient. Kaleb me fit redescendre sur terre et m’obligea à me ressaisir lorsqu’il me demanda quel était mon but. « Mon but dans tout ça ? » Je fronçai légèrement les sourcils. J’avais le sentiment qu’il n’attendait pas qu’une simple réponse de flic à légiste, qu’il me demandait cela comme s’il s’agissait d'une affaire personnelle. Certes, c’était le cas mais je n’aimais pas que tout le monde le sache et me le rappelle. Cette histoire me tenait à coeur mais pas uniquement parce que j’étais directement impliquée. J’estimais que mon enquête était légitime, mon intuition me criait que c’était le cas. Je replaçai ma mèche qui virevoltait soulevée par la brise derrière mon oreille.

« Ecoute, j’ai plusieurs dizaines d’affaires non résolues impliquant des victimes complètement vidées de leur sang malgré des blessures minimes, souvent punctiformes, en regard des vaisseaux du cou ou des bras. Certains cadavres portent d’autres traces d’agression, certains sont quasiment intacts. Les modes opératoires sont vraiment trop différents, c’est ce qui me fait douter de la thèse du tueur en série fan de Dracula. Ce qui m’intrigue en tant que détective de l’antigang, c’est que certains dossiers semblent liés à des histoires de trafic de matériel médical ou de produits biologiques humains. » J’évoquais bien évidemment cette maudite nuit de patrouille où j’avais trouvé un réfrigérateur rempli de poches de sang. Mon témoignage initial n’apparaissait plus dans un aucun rapport, mes supérieurs hiérarchiques ayant jugé que j’avais affabulé suite au fort probable traumatisme crânien dont j’avais été victime ce soir là. J’étais néanmoins certaine de ce que j’avais pu voir et le fait que la jeune femme du Shamrock qui m’avait menée jusqu’à cette maison ait été retrouvée morte dans le Bayou avec près de trois litres de sang en moins dans son système circulatoire ne pouvait pas être une coïncidence. J’ignorais si Kaleb était au courant de cette histoire, je travaillais dans un autre district à l’époque. Je ne m’épanchais guère sur cet épisode de ma vie mais je savais que d’autres s’en chargeaient pour moi. J’avais tout de même subi une mise à pied, ce genre d’événement dans la carrière d’un flic suscite facilement les ragots. Je croisai les bras. « J’ai un ou deux gangs en ligne de mire mais je t’avoue que je patauge un peu. » Et c’était un bel euphémisme.

__________________________________




All these visions in my head. Should've gone to bed before the water shed. Some are live and some are dead. Makes no difference when they're in your head, head. Keep the door, open a crack. So I can see them when they attack. Some are white and some are black. Makes no difference when they're on your back.
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 30/11/2014
■ Messages : 767
■ J'ai : 35 ans
■ Boulot/Études : Médecin légiste

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Kaleb Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Dim 19 Juin - 9:31:55

Il écouta la jeune femme raconter son histoire, il n’y avait pas à dire, celle-ci était toute prête à être racontée. Il faillit soupirer en l’entendant. Des victimes vidées de leur sang, un imitateur de Dracula, la possibilité du trafic de matériaux médicaux et compagnie. Elle avait un ou deux « gangs » dans sa ligne de mire. Oui, il pouvait d’or et déjà dire qu’elle était sur une piste plus sérieuse qu’il le pensait, mais elle ne lui donnait pas les détails dont il avait besoin. Il ramena la jeune femme vers lui en la tirant doucement par le coude. C’était la deuxième fois qu’il le faisait et Lisa était soit trop sonnée pour s’en rendre compte, soit elle était trop concentrée sur son « problème ». Il doutait qu’elle aille bien. Il l’obligea à s’arrêter de marcher, il voulait qu’elle le regarde dans les yeux pour évaluer les dommages que l’autre avait causés.

-Le cadavre de la benne portait ce genre de marque, le déchiquetage à probablement servi à les cacher, mais je les ai trouvé quand même. J’ai donné l’information à Wright, ensuite, on a réfléchit à qui pouvait savoir comment fonctionnait ce genre de matériel, il y en a beaucoup Lisa. On a même fait le tour des taxidermistes du coin.

Tout était vrai dans ce qu’il venait de dire. Il ne pouvait pas lui mentir sur ce qu’il avait dit au Lieutenant, après tout, elle l’avait consigné dans son rapport. Il aurait tellement aimé pouvait faire plus, pouvoir leur dire, à toutes les deux, de cesser de pousser dans leurs enquêtes, que c’était dangereux, qu’elles se mettaient à dos des gens contre qui elles ne pouvaient se protéger. Le regard de Lisa semblait devenir vitreux, elle avait plus de difficulté à rester stable sur ses pieds aussi. L’hôpital n’était plus une option, mais une obligation. Il devait tenter une dernière fois de la convaincre, sinon il aurait encore à jouer dans sa tête pour qu’elle accepte de le laisser la conduire là-bas.

-Écoutes, je comprends ton besoin de trouver ceux ou celles qui font ça, mais tu n’y arriveras pas si tu meurs des conséquences de ton attaque d’accord.

D’accord, il y allait fort en lui présentant ainsi, mais c’était quand même la vérité. Une commotion cérébrale ou une hémorragie intracrânienne pouvaient tuer un patient, alors que celui-ci croyait aller bien. Il pouvait y avoir tellement autre chose aussi. Non, elle devait aller se faire soigner, et maintenant.

-Je t’ai évité deux fois de tomber dans la rue, je t’ai prise par le bras et tiré vers moi deux fois Lisa. L’as-tu seulement sentie? Est-ce que tu es capable de me dire que tu t’en es aperçu de façon honnête et sans faire la fille forte qui n’a pas besoin de soin?

Il eut un soupire.

-Si tu ne le fais pas pour toi, fais-le pour moi.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t254-lily-blackwell-all-you-have-is-your-fire-and-the-place-you-need-to-reachhttp://risenfromthedead.forum-canada.com/t267-lily-b-come-on-come-on-put-your-hand-into-the-fire
avatar


■ En ville depuis le : 07/06/2015
■ Messages : 513
■ J'ai : 28 ans
■ Boulot/Études : psychologue spécialisée en criminologie

■ Célébrité : Meghan Ory
■ © Avatar : aqualune
■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Elena Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Dim 19 Juin - 18:42:40

Je m’efforçais de rester concentrée sur les propos du légiste. Il s’était arrêté et me fixait dans les yeux, je me demandais ce qu’il y cherchait. Ce n’était pas comme si je tentais de cacher des informations ou des émotions subtiles, complexes et dignes d’intérêt à l’instant présent. A vrai dire, la seule chose que je ressentais était un terrible mal de crâne qui me donnait envie de m’éclater la tête contre le mur. Je devais fournir un effort non négligeable pour parvenir à connecter deux neurones. Il n’empêche que j’étais tout de même perplexe. « Pourquoi jeter des morceaux de corps juste sous le nez de la police quand on cherche à dissimuler quelque chose ? Ca n’a pas de sens. » A moins que le coupable soit effectivement un psychopathe tordu et, dans ce cas, cette affaire n’avait probablement pas de lien avec les autres. Toute cette histoire allait véritablement finir par faire exploser mon cerveau.

J’allais me remettre en marche mais Kaleb ne semblait pas de cet avis. Je n’avais pas besoin de fixer ses yeux pour remarquer son inquiétude. Je compris rapidement ce qu’il avait derrière la tête. Ces fichus médecins, toujours à analyser jusqu’au moindre petit détail insignifiant et à voir des signes partout. Je me mordis l’intérieur de la joue et penchai la tête, attendant son petit discours qui ne tarda pas à arriver. J’écarquillai les yeux lorsqu’il évoqua l’éventualité que je succombe des suites de la petite agression que je venais de subir. J’étais flic tout de même, j’essuyais des coups quasiment toutes les semaines et j’avais encaissé mille fois pire. J’allais répliquer en lui sommant d’arrêter d’exagérer et de se remettre en route mais il poursuivit, me demandant si j’avais remarqué qu’il m’avait empêchée de partir dans le décor à deux reprises.

Je fronçai les sourcils, quelque peu perturbée. Non, je n’avais rien remarqué. J’étais probablement bien trop concentrée sur le flux de mes pensées et distraite par ce fichu mal de tête. Certes, je ne marchais pas droit. Qui marche droit avec quatre verres dans le nez et à peine plus de vingt heures de sommeil en une semaine ? J’étais probablement déjà dans le même état quelques minutes plus tôt, je n’aurais jamais laissé un inconnu me surprendre de la sorte si j’avais été en pleine possession de mes moyens. Kaleb m’exhortait à nouveau à le laisser m’emmener à l’hôpital. Je soupirai. « Qu’est-ce que tu racontes Birmingham ? Je ne vais pas mourir, je vais bien, je suis juste un peu secouée… et légèrement bourrée. » Je grimaçai légèrement puis esquissai un sourire. Je mettais clairement tous mes symptômes sur le dos de l’alcool. Je n’allais tout de même pas aller à l’hôpital pour quelques verres de trop.

Je sentis soudain un violent haut-le-coeur me secouer l’estomac. Je mis ma main sur ma bouche et me précipitai vers une poubelle au coin de la rue. Je retenais mes cheveux derrière ma tête tandis que je vomissais violemment par dessus un vieux journal et une peau de banane. Une fois l’affaire terminée, je restai quelques secondes appuyée contre la poubelle, grimaçant de dégoût et de douleur, douleur que j’avais réveillée en pressant mes phalanges contre mon occiput, comme si j’avais titillé une zone contuse. Une vague d’adrénaline me traversa. Je n'étais pas suffisamment ivre pour vomir ainsi et c'était probablement une ecchymose voire un hématome que je sentais sous mes doigts. Le légiste avait peut-être raison d’être inquiet, tout laissait penser que j'avais subi un traumatisme crânien. Je n’en avais aucun souvenir, je me rappelais simplement de la strangulation. Je détestais cette sensation, celle de réaliser que votre mémoire vous échappe, que quelques secondes, minutes, heures de votre propre vie ne vous appartiennent plus. Je lançai un regard que j’aurais voulu bien plus neutre à Kaleb. « Ok, on va aux urgences. Juste au cas où. »

__________________________________




All these visions in my head. Should've gone to bed before the water shed. Some are live and some are dead. Makes no difference when they're in your head, head. Keep the door, open a crack. So I can see them when they attack. Some are white and some are black. Makes no difference when they're on your back.
Revenir en haut Aller en bas




avatar


■ En ville depuis le : 30/11/2014
■ Messages : 767
■ J'ai : 35 ans
■ Boulot/Études : Médecin légiste

■ Célébrité : Jason Momoa
■ © Avatar : Athena
■ © Signature : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Multicomptes : non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Kaleb Birmingham


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily Sam 25 Juin - 19:58:03

La question de Lisa avait beaucoup de sens, pourquoi mettre une souris en dessous du nez du chat? Parce que pendant que le chat s’amuse avec la souris, il n’est pas occupé à chercher qui le lui a lancé. Voilà pourquoi. Ce vampire donnait de la viande fraîche aux flics pour éviter qu’on ne le cherche lui. Il voulait mettre les métamorphes en avant, c’était clair pour Kaleb. C’était même prendre trop évident. Il devait bien savoir que le légiste de cette ville était un vampire. Ou alors, il ne le savait pas et avait cela pensant que personne ne découvrirait ce qu’il faisait.

-Il est probablement imbu de lui-même et pense qu’il ne se fera pas prendre. Il joue avec les policiers selon moi.

Mais ce n’était pas ce qui l’inquiétait le plus en ce moment. L’état de Lisa se détériorait, c’était évident pour le légiste. Elle n’avait pas conscience de son état et s’était le plus grave. Elle le lui prouva en lui répondant qu’elle était seulement secouée et bourrée. C’était ce qu’elle voulait croire. Puis, il vit presque toute couleur disparaître de son visage alors qu’elle se précipitait vers une poubelle du coin de la rue. Elle eut la présence d’esprit de retenir ses cheveux, c’était au moins une bonne nouvelle, elle avait conservée certains réflexe malgré la commotion. S’il l’amenait rapidement à l’hôpital, elle n’aurait peut-être pas de séquelles. Kaleb s’approcha doucement de la jeune femme pour ne pas l’effrayer, mais aussi pour lui permettre de garder une certaine dignité. Elle était orgueilleuse, il n’y avait pas à dire. Elle était courageuse, ça aussi, il n’y avait pas à dire. Le vampire attendit qu’elle parle ou dise quelque chose. Il soupira de soulagement lorsqu’elle consentit enfin à ce qu’il l’amène à l’hôpital. Elle allait aux urgences, juste au cas où disait-elle, mais il savait qu’elle en avait vraiment besoin.

-D’accord, juste au cas où.

Il avait envie de hurler qu’enfin elle comprenait, mais ce n’était pas nécessaire et ce n’aurait fait que braquer la jeune femme. Il s’approcha d’elle lentement et passa sa main sous son menton. Il connaissait un moyen rapide et efficace et très rapidement de la transporter, mais il devait malheureusement faire en sorte qu’elle ne s’en souvienne pas. Il la regarda dans les yeux.

-Maintenant, j’ai besoin que tu dormes ma petite Lisa.

Il avait murmuré ses propos en prenant le contrôle de son esprit. Elle s’affaissa dans ses bras, il la souleva comme si elle était une plume, l’amena dans un endroit à l’abri des regards et se dématérialisa. C’était encore la façon la plus rapide de lui faire voir le médecin. Il ne le faisait pas souvent, transporter des humains avec lui de cette façon. Mais le cas était urgent et il savait exactement où reparaître pour que personne ne les voient. En plus de quatre cent ans, il l’avait peut-être fait une dizaine de fois tout au plus et chaque fois, il s’agissait d’urgence. Il fit en sorte qu’elle ne se souvienne que de façon très floue l’attaque, encore plus que ce qu’il avait donné au début, plus de flou de leur conversation. Elle se souviendrait du trou noir, elle penserait à une perte de conscience. Il détestait faire ceci, mais elle était flic, il avait besoin de temps pour régler cette histoire et moins elle en saurait mieux elle se porterait. Elle se mettait en danger tous les jours, il fallait qu’elle ralentisse.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Dazed and confused ▬ Kal + Lily

Revenir en haut Aller en bas
Dazed and confused ▬ Kal + Lily
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Alvéole De Lily-Miel...
» Lily Black
» Un nouveau matin en douceur. [Lily-Ana Banger]
» [Octobre] Byul Tiger Lily
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Terrain de Jeux :: Archives des RP

-