Boutique

Pour avoir accès à la boutique,
clique sur le panier!

Bon shopping!






 

Partagez | .
 

 back to the ... past! [Olivia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




avatar
■ En ville depuis le : 30/08/2015
■ Messages : 114
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Propriétaire du Moonlight Circle et fait de l'import/export

■ Célébrité : Josh Holloway
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Leonard Sheppard

Message(#) Sujet: back to the ... past! [Olivia] Lun 23 Mai - 19:35:49

D’accord, embrassé sa femme alors qu’il ne l’avait pas vu depuis cinq ans n’était pas sa meilleure idée. Tant pis. Elle lui avait manqué, elle voulait divorcée, il ne voulait pas et puis merde, c’était une impulsion. Il n’avait jamais cessé de l’aimer, mais s’il avait compris à sa visite à New York qu’elle oui. Il ne lui en voulait pas, elle lui avait dit après tout qu’il devait l’oublier. Il n’avait pas voulu y croire, n’avait pas oublié et n’avait jamais cessé d’espérer son retour. Il refusait de signer tant qu’elle ne lui aurait pas parlé en face. Si c’était sincèrement ce qu’elle voulait, il le ferait. Mais il ne signerait jamais sans qu’ils ne se soient parlé face à face avant. Il se recula lentement et la regarda.

-Désolé. Je n’aurais pas dû faire ça, mais j’avoue que ça fait cinq ans que j’en ai envie. Je n’ai … enfin, je n’ai pas pu me retenir. Toutes mes excuses.

C’était lamentable. Mais bon. Il lui devait au moins des excuses pour son impulsion. Après tout, si elle voulait divorcer peut-être qu’elle avait quelqu’un d’autre dans sa vie. Peut-être qu’elle voulait se remarier avec un autre homme, un homme qui n’était pas un loup, qui ne se transformait pas en animal. Un homme ordinaire. Cette constatation lui fit baisser les yeux au sol. Il n’avait jamais eu honte de ce qu’il était, mais sa condition lui avait fait perdre sa femme. Elle avait sans aucun doute eu peur de lui, ou alors elle n’avait pas supporté qu’il ne lui dise pas ce qu’il était. Il aurait dû le lui dire, mais il avait eu peur. Au final, il l’avait perdu.

-Je voulais que l’on discute sans les avocats. Ça fait cinq ans que je veux cette discussion face à face, je n’ai jamais pu l’avoir soit à cause de tes frères, soit … bref. Je veux que l’on discute tous les deux. Nous avons beaucoup de choses à nous dires avant que je décide si je signe ces fichus papiers ou pas.

Il croisa les bras sur sa poitrine et s’appuya au mur de la chambre. Il ferma les yeux un instant avant de secouer la tête.

-Jamais je n’aurais cru que nous en arriverions là. Jamais. Tu es la femme de ma vie. Ça n’a pas changé pour moi. Même si je sais que je t’ai perdu il y a longtemps. Par ma faute, ça ne fait aucun doute, mais j’aurais aimé avoir la chance de pouvoir te regagner.

Il ne l’accusait en rien. Il ne faisait qu’exposer les faits. Elle ne pouvait pas nier qu’elle ne lui avait jamais laissé le choix, qu’elle l’avait toujours repoussé. Il n’avait jamais eu la chance de se faire pardonner, de lui prouver qu’il l’aimait et l’aimerait toujours.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t170-olivia-true-love-stories-never-have-endings#2884
avatar


■ En ville depuis le : 30/08/2015
■ Messages : 63
■ J'ai : 30 ans
■ Boulot/Études : Traductrice

■ Célébrité : Kristen Bell
■ © Avatar : Athéna
■ © Signature : Moi... et les paroles d'une chanson d'Eric Lapointe
■ © Photo identité : Je l'ignore, désolée.

■ Multicomptes : Non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Olivia R. Sanford

Message(#) Sujet: Re: back to the ... past! [Olivia] Mar 24 Mai - 16:06:32

Dès qu'il s'écarta d'elle, Livia se leva brusquement et se croisa les bras sur la poitrine, le fixant du regard, attendant qu'il ouvre la bouche et parle. Sinon, comment? Comment Leonard avait-il su qu'elle était là? Qu'elle était tout simplement en ville? Olivia avait pris la peine de n'avertir personne de son passage à Houston pour justement éviter ce genre de fuite. Quelqu'un l'avait sans doute vue et avait eu la brillante idée d'avertir Len. Super! Elle voulait débarquer à son club ce soir-là et lui demander de signer les papiers. Elle voulait le prendre par surprise afin qu'il n'aie pas le temps de trop réfléchir à la question et voilà que tout était gâché à cause de quelqu'un qui avait la langue trop bien pendue. Génial, absolument génial. Et puis c'était quoi ce baiser? Après 5 ans de séparation, à quoi il jouait? Il n'avait peut-être pas pu résister comme il le disait, mais quand même... Il aurait dû être soulagé de la voir demander le divorce? Pourquoi est-ce qu'il s'entêtait? Elle lui avait offert une porte de sortie et il n'avait pas saisit sa chance. C'était le moment où jamais. Il était encore jeune, il était un bel homme. S'il se donnait la peine, il aurait trouvé une autre femme durant l'année. Une qui pourrait lui donner des enfants, contrairement à elle.

Au moins Len avait compris qu'il avait été... un peu vite en affaire en l'embrassant comme il l'avait fait. Livia le nierait s'il le demandait, mais elle n'avait pas détesté qu'il l'embrasse, au contraire, si elle s'écoutait, elle se jetterait dans ses bras pour recommencer. Pour la première fois en 5 ans, un baiser ne lui donnait pas la nausée. Parce que ce n'était pas faute d'avoir essayé de fréquenter d'autres hommes. Le problème, c'était qu'à chaque fois, elle avait eu l'impression de tromper son mari. Si elle voulait qu'il avance dans la vie, si elle voulait avancer et tourner la page - même si cette simple idée lui brisait le coeur, car elle était toujours amoureuse de lui - il fallait que Len accepte de divorcer. Elle pleurerait toutes les larmes de son corps, comme elle l'avait fait le soir où elle avait pris la décision de demander le divorce, mais au final, c'était pour lui qu'elle le faisait. Elle lui rendait sa liberté. Liberté qu'il ne semblait pas vouloir retrouver. C'était à ne rien y comprendre.

Et maintenant, il voulait discuter sans les avocats? Il n'avait pas à s'en faire, elle ne lui demanderais pas un sou. Ce qu'il avait gagné était à lui et Livia n'avait pas la prétention de vouloir sa part comme la loi le lui permettait. Cependant, que venaient faire ses frères là-dedans? Sa décision de demander le divorce, elle ne leur en avait pas parlé. Olivia n'y comprenait rien et ça ne l'amusait pas du tout. Selon Len, ils avaient des tas de choses dont ils devaient discuter avant qu'il n'envisage de signer ces fichus papiers. Oh, Livia se doutait bien de ce qui reviendrait sur le tapis, mais ça ne l'emballait pas d'en reparler. Elle avait fait son deuil des enfants, elle ne voulait pas rouvrir cette blessure à nouveau, ça faisait trop mal. La femme de sa vie? Sacrée femme d'une vie, après avoir tenté de lui parler à quelques reprises au téléphone, il avait renoncé. Il n'était même pas venu la rejoindre à New York! Et la regagner? Elle lui rendait sa liberté et lui voulait se retrouver enchaîné à elle? Il ne tournait vraiment pas rond! Elle rêvait de reprendre la vie commune avec lui, mais c'était trop tard. Ce n'était pas un service à lui rendre. Parce que la question des enfants se poserait de nouveau. Sans compter le secret qu'il s'était plu à garder durant toutes ces années.

- Len... Arrête. Ne rends pas les choses plus difficiles qu'elles ne le sont déjà. Par pitié.

Olivia baissa les yeux et fixa le bout de ses orteils avec intérêt. Elle sentait les larmes lui monter aux yeux et elle ne voulait pleurer devant lui. Elle devait se montrer forte et ne pas céder à la tentation que Len représentait. Ça serait trop facile. Trop agréable. Et trop douloureux par la suite. Non, hors de question.

__________________________________


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 30/08/2015
■ Messages : 114
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Propriétaire du Moonlight Circle et fait de l'import/export

■ Célébrité : Josh Holloway
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Leonard Sheppard

Message(#) Sujet: Re: back to the ... past! [Olivia] Mer 25 Mai - 17:37:58

-Difficile.

C’était le terme qu’elle avait utilisé, ne pas rendre les choses plus difficile, elle implorait sa pitié. C’était presque risible, oui, il aurait pu rire s’il n’avait pas aussi mal. Elle lui demandait à lui de ne pas rendre les choses plus difficile qu’elle n’était à ce moment. Il eut un soupire de lassitude. Il croisa les bras sur la poitrine avant de regarder la jeune femme. Elle, elle fuyait son regard en regardant le plancher. Non. Il ne pouvait pas la laisser faire. Impossible. Elle devait comprendre, elle devait le regarder dans les yeux pendant qu’il dirait ce que lui avait trouvé difficile dans tout ça. Il s’approcha doucement de la jeune femme à nouveau et prit doucement le menton d’Olivia dans le creux de sa main, l’obligeant à le regarder.

-Ce n’est pas plus difficile à ce moment-ci pour moi que ça ne l’a été avant. Ça fait cinq ans que je souffre, donc aujourd’hui ne fait pas différent.

Il rapprocha son visage de celui de sa femme. Lorsqu’il parla, sa voix était douce et si basse, que s’il n’avait pas été aussi près, elle aurait dû tendre l’oreille pour l’entendre.

-Tous les jours Livia, tous les jours pendant les trois premiers mois j’ai tenté de te contacter. Rien.

Il lâcha le menton de la jeune femme avant de se reculer lentement. Il devait garder son calme, premièrement pour ne pas se transformer partiellement sous le coup de l’émotion, mais aussi car il ne voulait pas qu’ils finissent par crier et ne plus se comprendre. Il voulait qu’elle puisse enfin sa version des faits.

-Tes frères m’ont toujours empêché de te parler, de te voir et la dernière fois, ils ont fait en sorte que je comprenne bien que tu n’étais plus libre.

Il secoua la tête à nouveau. Il avait failli mourir en voyant sa femme avec cet homme, l’avait vu l’embrasser. Il avait dû fuir rapidement, il était tellement en colère que ses deux mains s’étaient transformées. Il s’était caché dans une ruelle et avait eu de la chance que personne ne le voie. Il était reparti le cœur brisé. Il était rentré chez lui et avait cessé toutes tentatives d’entrer en contacte avec elle. Olivia avait fait une croix sur lui, lui, il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas faire une croix sur elle ainsi. Il lui avait dit qu’elle était la femme de sa vie, c’était vrai, ce l’était toujours.

-Tu me demandes de ne pas rendre ça plus difficile, mais toi? Toi tu m’as rendu ça plus que difficile pendant cinq ans, alors je crois que j’ai le droit de te demander de m’écouter pour une fois. Je t’aime, je t’ai toujours aimé et comme je te l’ai dit, je t’aimerai toujours.

Il restait calme, encore et toujours. Son ton, sa voix, même son visage. Il réussissait à parler calmement. Il aurait pu se féliciter. Il n’aurait jamais cru en être capable. D’accord, il avait été impulsif au début et avait été stupide en l’embrassant, mais il n’avait pas pu résister. Il eut un soupire.

-Et pour ma condition, j’aurais dû te le dire. J’avais peur de te voir fuir… comme tu l’as fait d’ailleurs. C’est ma faute, j’aurais dû te le dire depuis si longtemps.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t170-olivia-true-love-stories-never-have-endings#2884
avatar


■ En ville depuis le : 30/08/2015
■ Messages : 63
■ J'ai : 30 ans
■ Boulot/Études : Traductrice

■ Célébrité : Kristen Bell
■ © Avatar : Athéna
■ © Signature : Moi... et les paroles d'une chanson d'Eric Lapointe
■ © Photo identité : Je l'ignore, désolée.

■ Multicomptes : Non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Olivia R. Sanford

Message(#) Sujet: Re: back to the ... past! [Olivia] Jeu 26 Mai - 15:37:16

De tout ce que Leonard avait pu dire, la seule chose qu'elle retenait, c'était que ses frères avaient fait en sorte qu'il comprenne qu'elle n'était plus libre. Mais de quoi parlait-il? Plus libre? Les seules fois où elle était sortie avec un homme, la soirée avait tourné au vinaigre parce que la seule chose qu'elle pouvait faire, c'était se sentir coupable parce qu'elle avait l'impression de tromper son mari! Ses frères? Qu'avaient-ils à voir avec toute cette histoire? Tout ce qu'ils savaient, c'était qu'elle avait quitté Len parce qu'elle était stérile et qu'elle voulait lui donner une chance de refaire sa vie avec une femme qui pourrait lui donner des enfants. Rien. Elle ne leur avait pas parlé de ce qu'elle avait vu cette fameuse nuit. L'empêcher de lui parler? De la voir? Venant de David, c'était révoltant, mais pas trop surprenant. Il n'avait jamais accepté que sa soeur épouse le fils de l'homme qui avait faillit la tuer. Quant à Mark... ça ne lui ressemblait pas. Ou bien David avait réussi à le convaincre de faire le tampon entre Len et Livia ou bien... ou bien Olivia ne sait pas plus quoi en penser.

- Mais qu'est-ce que mes frères ont à voir dans notre séparation, bon sang? s'exclama Olivia, perdue. David, je peux comprendre, il a jamais accepté notre mariage, mais Mark? De toute manière, la question n'est pas là!

Bon, elle retenait aussi qu'il avait dit qu'il l'aimait et l'aimerait toujours. Sentiment tout à fait partagé, mais Livia se devait de le garder pour elle. Si elle voulait divorcer, c'était pour libérer Len d'elle. Lui avouer qu'elle était toujours folle de lui ferait tout le contraire. Alors autant se faire. Elle retenait également qu'il disait qu'il aurait dû lui dire pour sa condition de... de quoi au juste? Il se transformait en loup. Était-il ce qu'on appelait un loup-garou? Complètement ridicule. C'était dans les livres, dans les films et les séries télévisées. Dans le vrai monde, ça n'existait pas. Certes, elle avait vu son mari se transformer sous ses yeux, mais il devait y avoir une explication logique derrière ça. Ce qu'elle n'acceptait cependant pas, c'était qu'il dise que c'était cette histoire qui lui avait fait prendre la fuite. Non, ce n'était pas pour cette raison qu’Olivia était partie. Ça y avait contribué, mais ce n'était pas juste pour ça. Tout était lié aux enfants qu'elle ne pourrait jamais avoir, ne l'avait-il pas encore compris?

- Peu importe ce que tu es, ça n'a rien à voir avec le fait que je suis partie. Ça y a contribué, mais ce n'est pas que pour ça que je suis partie. soupira la jeune femme en se laissant tomber sur le lit derrière elle. Je ne suis pas idiote, Len. Je me doute bien que tu dois... te reproduire? On sait tous les deux que je suis stérile. Tu es intelligent, fais le calcul, tu vas tout comprendre par toi-même. souffla Livia en fermant les yeux.

Elle ne pouvait pas y croire. Ils étaient encore entrain de parler de ça. Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il signe ces papiers et voilà qu'ils revenaient sur ce sujet douloureux qui avait tout détruit. Pourquoi Leonard lui imposait-il un tel cauchemar? S'il y avait quelqu'un qui savait comment elle se sentait à cause de ça, c'était bien lui. Pourquoi lui faire revivre ce calvaire? Surtout quand il prétendait toujours l'aimer.

__________________________________


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 30/08/2015
■ Messages : 114
■ J'ai : 40 ans
■ Boulot/Études : Propriétaire du Moonlight Circle et fait de l'import/export

■ Célébrité : Josh Holloway
■ © Avatar : Athena
■ © Photo identité : Athena

■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Leonard Sheppard

Message(#) Sujet: Re: back to the ... past! [Olivia] Jeu 26 Mai - 19:43:54

Oh il était bien d’accord de laisser les frères en dehors de ça. David avait bien entendu était le pire, mais Mark avait aussi eu son mot à dire dans la situation. Peu importe, mais ce fût les propos de la jeune femme qui le firent sourciller. Ce qu’il était, selon elle, n’était pas la seule raison pour laquelle elle était partie. Il eut un rire dédaigneux. Ses propos en eux-mêmes parlaient pour elle.

-Me reproduire? Alors c’est pour ça que tu es partie, pour que je puisse me « reproduire ».

Il avait mimé les guillemets en disant le terme reproduire. Elle parlait de lui comme d’un animal maintenant. Mais ce n’était pas la raison pour laquelle, elle était partie. Il se passa la main au visage et secoua la tête.

-La seule femme qui m’est donné envie d’être père, c’est toi. Sans toi, je n’en veux pas. Tu n’as jamais compris à quel point je t’aime je crois. C’est surtout ça la raison principale de ton départ. Tu n’as jamais pu accepter de ne pouvoir avoir d’enfants et tu as cru que tu me priverais de quelque chose. Alors tu es partie. Mais c’est de toi que tu m’as privée. Je n’avais besoin de rien d’autre dans ma vie et tu m’en as privée.

Encore une fois, il se passa la main au visage.

-Ne va pas croire que je n’aurais pas été heureux d’être père. Ce n’est pas ce que je veux dire. Avoir un enfant de toi aurait été une grande joie. Ce que je veux dire, c’est que de t’avoir dans ma vie me comblait, ne pas avoir d’enfants n’était pas un frein pour moi. Ce l’était pour toi. J’acceptais ce qui se passait, je t’aime que tu puisses avoir des enfants ou non, je t’aime pour ce que tu es. Dans le moindre de ses détails.

Il la regarda dans les yeux.

-Mais tu as sous-estimé ce que tu représentais pour moi et tu es partie parce que tu croyais que je ne pourrais plus t’aimer parce que je ne pouvais me « reproduire » avec toi.

Il fit une grimace.

-Me reproduire, sérieusement Livia? Tu ne pouvais pas utiliser un terme moins… bestial? Je me sens comme un animal. D’accord, j’en suis un. Mais on ne m’avait jamais réduit à ça avant aujourd’hui.

Il secoua la tête.

-Je suis né loup. Mon père, ma mère et ma sœur étaient aussi des loups. Je n’ai pas choisi ma condition, mais c’est ainsi. Je suis le chef de ma meute, membre du conseil métamorphe. Je me change en animal assez souvent, en fait, je peux me changer partiellement quand je veux.

Il le lui prouva en changeant sa main, faisant en sorte qu’elle puisse bien voir le phénomène.

-Je sais qu’il est trop tard. Mais maintenant tu sais tout. Pour tes frères… si tu ne sais pas, tant pis. De toute façon comme tu l’as dis, ça n’a pas d’importance maintenant. Mais comme ses détails ne semblent pas important pour toi, ce ne sera pas important non plus si je ne signe pas tes papiers.

Il redonna forme humaine à sa main et haussa les épaules de façon nonchalante, pourtant, il avait l’impression de porter le poids du monde sur ses épaules en ce moment.

-Tu peux reprendre ton avion et retourner faire ta vie à New York. Hors de question que je signe. Tu veux abandonner, fais-le. Moi non.

Il se dirigea vers la porte de la chambre.
Revenir en haut Aller en bas




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t170-olivia-true-love-stories-never-have-endings#2884
avatar


■ En ville depuis le : 30/08/2015
■ Messages : 63
■ J'ai : 30 ans
■ Boulot/Études : Traductrice

■ Célébrité : Kristen Bell
■ © Avatar : Athéna
■ © Signature : Moi... et les paroles d'une chanson d'Eric Lapointe
■ © Photo identité : Je l'ignore, désolée.

■ Multicomptes : Non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Olivia R. Sanford

Message(#) Sujet: Re: back to the ... past! [Olivia] Jeu 26 Mai - 21:41:34

Olivia était restée là, silencieuse, tentant de garder son calme pendant qu'il vidait son sac. Ce n'était pas facile de ne pas s'emporter et de ne pas avoir envie de rétorquer qu'il avait lui aussi ses torts dans toute l'affaire. Livia était bien prête à admettre qu'elle avait fait des erreurs de parcours, qu'elle s'était peut-être mal exprimée, qu'elle avait peut-être été maladroite en parlant de "reproduction" et tout ce qu'il voulait, mais Len poussait le bouchon un peu trop loin. Il était peut-être en colère, mais ça ne l'autorisait pas à lui parler comme il était entrain de le faire. Sa femme pouvait en prendre, mais il savait également qu'elles étaient ses limites et il les avait franchit en toute connaissance de cause. Elle avait peut-être été obnubilée par cette histoire de stérilité, mais à sa défense, il savait à quel point elle s'était sentie... inutile. Avoir des enfants était un rêve qu'ils avaient partagé depuis le début de leur histoire, alors apprendre qu'elle ne pourrait probablement jamais en avoir, ça l'avait réduite à... rien. Lui mieux que quiconque aurait dû comprendre à quel point elle se sentait misérable, inutile. Bonne à rien.

Et maintenant, il osait parler de son secret comme si c'était ce qui l'avait poussée à partir. Il avait un de ces culots. Ça y était pour quelque chose, mais c'était tellement mineur en comparaison du reste. L'entendre lui dire que toute sa famille se transformait en loup comme lui, lui fit un choc. Elle n'avait pas réfléchi plus loin, mais elle devait reconnaitre que c'était logique. Il était chef de meute par-dessus le marché. Encore un secret qu'il avait gardé? Probablement. Le pire, ce fut de le voir transformer sa main. Elle vit une patte effilée, des griffes... c'est avec peine qu'elle retint le frisson qui lui parcourut l'échine. Livia n'avait pas peur de son mari, mais elle prenait conscience de tout ce qui les avait séparés. Même quand ils étaient ensembles, ils ne l'étaient pas réellement. Pas quand il avait un tel secret.

Ce n'est que lorsqu'elle le vit se diriger vers la porte en disant qu'il ne signerait pas les papiers qu'elle lui emboîta le pas, la colère prenant le dessus. Olivia avait tenté de garder son calme, se disant que se fâcher ne l'aiderait en rien à essayer de convaincre Len de signer la demande de divorce, qu'il ne ferait que se braquer un peu plus contre l'idée, mais ses bonnes résolutions ne firent pas long feu.

- Parce que là, tu vas me reprocher d'être maladroite, de ne rien savoir concernant ta condition? Je te rappelle Sheppard que c'est toi qui a gardé ton putain de secret durant tout ce temps! s'exclama-t-elle en se plaçant entre la porte et son mari.

Elle le foudroya du regard et serra les dents. Il lui avait dit de reprendre son avion, qu'elle avait abandonné. C'était facile à dire quand on savait qu'il n'avait pas tenu plus d'un petit mois. C'était dire combien il aimait et tenait à sa femme! Il n'avait même pas fait l'effort de venir la voir, de discuter avec elle. En presque cinq ans. Il pouvait bien parler.

- Tu m'aimes, c'est fou! Tellement que tu ne t'es même pas pointé à New York pour venir me parler! Tu as arrêté les coups de fil au bout d'un mois. Et c'est moi que tu accuses? Tu as du culot, Sheppard.

Elle se retourna et ouvrit la porte avant de se retourner vers lui.

- Prends le temps de réfléchir et dans trois ou quatre jours, on en rediscutera.

Livia le regarda franchir la porte et elle se retint de la claquer derrière lui.

__________________________________


deux fois la même histoire
Parce qu'on ne peut effacer tout ce qui brûle nos mémoires, parce que le temps va passer et parce que tout nous sépare. Même si on veut s'aimer, même si on veut y croire, on ne peut jamais recommencer deux fois la même histoire.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: back to the ... past! [Olivia]

Revenir en haut Aller en bas
back to the ... past! [Olivia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» looking back over the past ~ cj
» back in the past (arthur)
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Olivia Kerner (Poufsouffle)
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Terrain de Jeux :: Archives des RP

-