Boutique

Pour avoir accès à la boutique,
clique sur le panier!

Bon shopping!






 

Partagez | .
 

 We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage




http://risenfromthedead.forum-canada.com/t260-and-now-i-m-just-trying-to-change-the-world-one-sequin-at-a-time-lady-gaga#4397
avatar
■ En ville depuis le : 09/07/2015
■ Messages : 88
■ J'ai : 25 ans
■ Boulot/Études : designer de mode

■ Célébrité : Emily Kinney
■ © Avatar : Shiya
■ Multicomptes : Non
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Arizona Warren


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Mar 25 Aoû - 22:29:02

Lincoln semblait penser que son idée était mauvaise, car il venait de dire qu’ils feraient mieux de ne plus l’écouter jusqu’à ce que le feu soit éteint. Mais il avait peut-être raison concernant l’oxygène. Les portes du container allaient empêcher le feu de se propager. Ça serait brûlant, mais s’ils trouvaient quelque chose, un bout de bois, pour les aider à fermer les portes sans se brûler, le feu ne pourrait pas vraiment aller plus loin. Et sans oxygène, il n’aurait pas le choix de finir par s’éteindre. Ça vaudrait quand même le coup d’essayer si jamais la farine ne fonctionnait pas. Parce qu’au stade où ils en étaient, ils n’avaient plus beaucoup d’options. Un pompier leur aurait été vraiment utile sur ce coup-là. Si jamais il y en avait un qui avait envie de se joindre à leur groupe, Taylor voterait pour lui. Et forcerait Josh à voter pour lui également si d’aventure il lui prenait l’envie d’être contre l’idée.

Elle allait donc faire part de son avis sur la question quand elle réalisa que Lincoln était parti de son côté. Il avait dû avoir un éclair de génie et était parti pour voir si son idée pouvait se réaliser. Au stade où ils en étaient, ils n’avaient rien à perdre après tout.

- Ce n’est peut-être pas aussi bête qu’il le disait. Si la farine ne fonctionne pas, on peut toujours essayer de refermer les portes.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 08/12/2014
■ Messages : 256
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Jack


Feuille de personnage
mes relations... en bref!:
Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Dim 30 Aoû - 16:20:59

Allez les loulous! C’est l’heure de changer vos petites vies ennuyeuses! Le temps de changer les choses. Et oui, on s’amuse et on passe à autre chose! Voyons voir comment vous vous débrouiller en changeant de coéquipiers. Oui, oui petites larves. Quelques-uns d’entre vous changez d’équipe! Attention, regardez bien où vous êtes situé, parce que si vous vous fourvoyez, je devrai encore réparer vos bêtises! Bon, comme je suis le maître du jeu, je décide que Lincoln aura son moment de gloire. Alors il vient de sauver les autres. Eh oui, un jour idiot et la tête de turque des autres et le lendemain, il sauve la mise avec un simple extincteur. Ironique non? Alors laissons-le profiter de son petit quart d’heure de gloire. Après tout, tout le monde sait que ça risque de ne pas se reproduire, hein?!

Nikolaï a été un méchant, méchant sexiste, il rentre auprès de sa copine, la queue entre les jambes. Il a besoin d’elle pour le mener à la baguette. Stasia devra le tenir en laisse, il aurait besoin de cours de dressage autant que le chien de Lincoln. A votre place, je crois que je m’informerais pour un tarif de groupe!

Will est allé chercher Kaleb, car sa femme est tombée de haut. Espérons qu’il n’aura pas trop de difficulté à la sortir du trou, sinon il devra l’enterrer.

Sierra en a eu marre de la guéguerre des Birmingham. Elle les a plantés là et est partie rejoindre son chéri après que Will soit venu chercher Kal. Elle a quand même eu tout son temps pour leur dire à quel point elle les trouvait ridicules et qu’ils devraient arrêter de se prendre la tête. En arrivant auprès de son nouveau groupe et de son chéri, elle a quand même veillé à informer Raffael et Willow de la situation dans laquelle se trouvait Mac, mais que Kaleb était à ses côtés. Ce n’est quand même pas le moment de faire paniquer tout le monde!

Raffael et Hunter ont décidé de leur côté, de laisser le groupe entre les mains de Niko, Linc et Andrew. Raffael veut être auprès de sa famille, Hunter n’en peut plus d’être loin de sa précieuse princesse, alors nos deux hommes ont rejoint le reste de la famille. Après tout, quand on est frappé par un coup dur, on a envie d’être avec ceux que l’on aime. Pas vrai mes vermines chéries?

Et la petite Tay? Eh bien, ne se sentant pas en sécurité en l’absence de Raffael et Hunter, elle choisit d’aller rejoindre Joshua et de prêter main forte au groupe en recherche de solution pour sortir Mac de sa fâcheuse position. Car même si Niko a mis un harnais sur Amy, la petite n’est pas descendu, sa sœur refuse qu’elle le fasse. C’est qu’elle est têtue cette femme quand même! Kaleb a droit à une toute minuscule dose de mon respect. Il faut le faire pour supporter sa sniper de femme!

Et qu’y a-t-il dans ce container à la porte explosive? Rien. Une simple bonbonne de propane oubliée là. Elle fui et a explosé lorsqu’une minuscule étincelle a été faite lors de l’ouverture de la porte. Décevant pas vrai? Tout ça pour quoi? Juste ça? Ça vous apprendra à vous mêler de mes affaires, bande de rigolos! Laissez les drames aux professionnels quand vous ne savez pas dans quoi vous vous embarquez!

Alors voilà vermisseaux! Et n’oubliez pas, je vous surveilles et viendrai remettre mon nez dans vos affaires si vous me décevez à nouveau!

Parce que je sais que vous n’êtes pas tous très très malins, je vous remets ici votre tout nouveau groupe. Non, je ne fournis pas le GPS, la carte ou la boussole. Je ne vais quand même pas vous tenir la main, hein!


Participants & Nouvel Ordre de post.

• Lincoln C. Foster
• Nikolaï Sianovich
• Andrew Larson
• Sierra Hamilton
• Anastasia Z. Kamenski


Have fun!




__________________________________

Merci de ne pas envoyer de MP sur ce compte!
Privilégiez le Staff, accessible sur l'index du forum!
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 03/07/2015
■ Messages : 395
■ J'ai : 34 ans
■ Boulot/Études : Photographe de scène de crime

■ Célébrité : Hugh Dancy
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Lincoln C. Foster

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Lun 31 Aoû - 12:08:52

De retour auprès du conteneur, je me dirigeai immédiatement au-devant des autres. Ma carrière de pompier amateur allait prendre son envol. Une bonne giclée de la bombonne dégotée sur ce rafiot et les flammes disparurent. Bien que les dernières phrases puissent paraître héroïques, il n’en était rien de tel. J’avais lu les instructions en vitesse avant de revenir à la course vers mes camarades (on pointe ce truc-là et on appuie ici…) et je tremblais comme une feuille tandis que j’aspergeais l’ensemble du conteneur. Une rapide inspection à l’intérieur me confirma deux choses : le danger de finir carbonisé était écarté et toute ma théorie de mafia et de marché noir n’était pas en meilleur état que le contenu de cette caisse. La coupable gisait sur le sol, une miniature bombonne de propane qui servait à alimenter les réchauds de camping. À vrai dire, ce conteneur nous aurait été plus que pratique s’il n’avait pas grillé jusqu’à la moelle. Tentes, sacs de couchage, glacières, tapis de sol, brûleur au gaz… « Je crois qu’on peut marquer celui-là comme complètement inutile maintenant », dis-je en me retournant vers les autres pour découvrir que le groupe avait changé du tout au tout.

Hunter et Raffael étaient disparus. J’en savais assez peu sur eux, mais mon instinct me soufflait qu’ils étaient partis protéger leurs belles. Cela ne me confortait guère. C’était ces deux-là les guerriers de notre groupe. Disons qu’un photographe et un professeur de littérature n’ont pas nécessairement le même bagage qu’un ancien militaire… Parlant d’Andrew, ce dernier avait été rejoint par Sissi, un autre membre envers qui je pouvais avoir confiance à en croire notre seule et unique rencontre. Taylor avait fui et j’étais satisfait qu’elle l’ait fait. Pas qu’elle ait été désagréable durant l’exploration, mais disons que je préférais la voir rejoindre Joshua que l’inverse. Pour finir, un autre petit nouveau s’était greffé à nous. Nicolas? Un truc du genre. Un autre habitant de l’hôtel selon ce que j’en savais. Mes préjugés envers les mâles de ce groupe n’étaient pas favorables. Je les considérais tous comme des machos fous de la gâchette, ne perdant aucune occasion d’essayer de prouver la taille de leur engin.

Super, j’étais devenu la cinquième roue du carrosse, coincé entre deux clans déjà formés. De toute façon, vers qui irais-tu? Jane et Will ont plus de chance de t’enfermer dans un conteneur grouillant de zombies que de t’accueillir à bras ouverts. Je me ressaisis. Nous avions fait face à une explosion sans finir en poulets rôtis, nous pourrions assurément survivre aux prochaines fouilles. Andrew avait déjà ouvert les cinq prochains caissons pour nous, sans en faire sortir de rôdeur qui plus est. « Et si vous nous racontiez ce qui se passe chez les autres groupes tandis qu’on continue le boulot? », proposai-je à Sierra et Nicolas. En effet, tous ces changements d’effectifs n’avaient rien pour me rassurer. Y avait-il la baston dans toutes les équipes du navire?

HS : Qu’est-ce que je disais sur mon incapacité à respecter le nombre de lignes ? x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Lun 31 Aoû - 21:17:59

Après avoir fait un vrai fou de lui, il avait décidé d’aller retrouver Stasia. Elle était son point d’ancrage et il en avait plus que besoin à ce moment. De toute façon, il ne pouvait rien faire pour Mac et Will était allé chercher Kaleb. Il se retrouva dans le groupe de sa belle avec deux étrangers et l’autre qui avait tenté de s’introduire dans l’hôtel. Lorsque celui-ci ouvrit la bouche pour demander ce qui se passait dans les autres groupes en les regardant lui et une jeune femme qui arrivait aussi d’un autre groupe, il eut un petit rire ironique.

-Et bien, disons que votre incendie semble banal selon les merde que nous avons eu. Disons seulement qu’on a eu droit à un container remplit d’immigrant zombie, un idiot machiste en ma personne et  une chute dans la cale. Magistrale.

Il eut un petit sourire en coin envers Lincoln.

-Dire que je pensais que vous étiez idiot dû à votre entrer dans l’hôtel. Je peux dire que je n’ai pas fait grande impression aujourd’hui moi non plus. Merde, je ne comprends pas même pas pourquoi j’ai été aussi stupide.

Il secoua la tête.

-Mais bon, avançons. J’ai hâte de quitter ce navire, c’est un tas d’ennuis garanti cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Lun 31 Aoû - 21:54:52

Lincoln avait pu trouver un extincteur. Merveilleux. Le feu était chose du passé. Il fût surpris de voir Sierra arriver, mais après le message qu’elle transmit, il ne comprit. Il comprit aussi qu’il s’était passé autre chose car elle semblait contrariée. Il posa ses lèvres sur la tempe de la jeune femme en un geste réconfortant avant d’écouter l’homme raconté ce qui s’était passé dans son groupe. Bon, le fait qu’il ait été idiot ne l’intéressait pas pour deux sous, mais la chute de la jeune femme le troublait. C’aurait pu être Sierra. Cette idée le fit presque frémir, mais il se retient.

-Bah, j’ai ouvert quelques containers que nous n’avons pas eu le temps d’examiné, trop occupé à chercher comment éteindre l’incendie.

Il adressa un sourire à Linc.

-Heureusement que tu ais trouvé cet extincteur.

Il prit le sac avec les bombes de peinture, marqua le container de la couleur des trucs inutile avant de se rendre à l’un de ceux qu’il avait ouvert pour trouver la farine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Lun 31 Aoû - 22:26:45

Sierra était très, très contente de retrouver Andrew. Ce n’était pas tant la séparation qui lui avait pesée – quoiqu’ils fussent toujours ensembles normalement – mais la tension entre les Birmingham. Ça l’avait mise à bout. Comment pouvaient-ils se prendre la tête ainsi pour des futilités? N’auraient-ils pas dû être heureux d’être encore en vie? Mieux! Ils devraient être heureux d’être encore tous ensembles! Tellement de gens se retrouvaient seuls, tellement de gens avaient perdu leurs familles… pourquoi se prenaient-ils donc autant la tête? Ils étaient ridicules et elle le leur avait clairement fait comprendre. Ils avaient perdu du temps à cause de leur guéguerre puérile. On aurait dit des gamins de 5 ans!

Néanmoins, Sissi était contente de retrouver Andrew. Eux qui avaient pour habitude d’éviter de se séparer le plus possible, elle était ravie de le voir avec tous ces morceaux. S’il avait fallu que son homme lui revienne avec des pièces en moins, ç’aurait bardé pour les membres de son groupe. A les entendre, de leur côté non plus ça n’avait pas été une partie de plaisir. Une chute dans la cale, un incendie…

- Vous ne vous êtes pas ennuyés ici non plus. Des trouvailles intéressantes? interrogea-t-elle en emboitant le pas à Andrew jusqu’au prochain container.

Tant qu’à se tourner les pouces et ne pas pouvoir venir en aide à la femme qui était tombée, autant se rendre utile en continuant les fouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Mar 1 Sep - 20:14:55

Cette excursion qui aurait dû être une excursion de routine tournait lentement, mais sûrement au cauchemar. Il y avait trop de monde sur ce maudit bateau, voilà une autre raison de préférer les groupes restreints. Plus il y avait de monde, plus ça prenait de nourriture, d’eau. Plus il y avait de monde sur ce bateau, plus les risques grimpaient. Plus il y avait de monde, moins le butin récolté serait conséquent. Anastasia n’était pas du genre à être égoïste, mais le monde dans lequel ils évoluaient avait bien changé et elle avait dû suivre la cadence. Désormais, c’était chacun pour soi et ceux qui ne l’avaient pas compris seraient les premiers à y rester.

Et maintenant, c’était son homme qui lui revenait et il avait l’air tout penaud. Ajouté à ça, les commentaires qu’il venait de faire au sujet de ce qui s’était passé dans son groupe, Stasia compris immédiatement que Niko n’était pas dans son assiette. Si elle ne l’interrogea pas pour qu’il s’explique davantage, elle le regarda de façon à lui faire comprendre qu’il devrait s’expliquer éventuellement. Il avait cependant raison sur un point, ils devraient bouger pour quitter ce maudit bateau plus rapidement.

- Avant que l’explosion nous envoie tous dans les airs, on a eu le temps de trouver des boîtes de conserve. répondit Stasia à la question de la jeune femme qui venait de rejoindre son groupe.

C’était à se demander pourquoi ils s’étaient cassé la tête pour former des groupes si tout le monde en changeait quand bon leur semblait.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 03/07/2015
■ Messages : 395
■ J'ai : 34 ans
■ Boulot/Études : Photographe de scène de crime

■ Célébrité : Hugh Dancy
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Lincoln C. Foster

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Mar 1 Sep - 20:43:58

J’étais prêt à laisser sa chance au coureur, mais disons que la première impression n’avantageait aucunement celui qui disait avoir gravement merdé dans son ancien groupe. J’en avais marre qu’on me ramène toujours le bourbier de l’hôtel en pleine figure comme si j’en étais l’unique responsable. Que ces paranos de l’hôtel assument leurs mauvaises décisions pour une fois. Ce n’est pas ça qui manquait. Ce type n’aurait plus à regretter de ne pas avoir été présent ce jour-là, j’allais lui servir tout ce qu’il avait raté sur un plateau d’argent.

Lincoln, souviens-toi de tes belles intentions. Oui, j’avais promis de changer mon comportement et mes répliques brevetées Lincoln faisaient partie du problème. J’aurais voulu rétorquer qu’il fallait bien un idiot pour en reconnaître un autre, mais je réussi à contrer les mots qui menaçaient de surgir trop vite. Sa phrase ne me visait pas particulièrement après tout, il cherchait uniquement à se faire pardonner les actions commises dans son ancien groupe. Bonnes intentions, mais mauvais interlocuteurs. En même temps, je me doutais que le traitement qu’Amy et Mackenzie avaient réservé à sa misogynie devait lui avoir coupé l’envie de se frotter à elles de nouveau…

Je lui répondis par le même sourire en coin histoire de garder les relations cordiales et je me concentrai plutôt surtout sur Andrew et Sierra. « Une chance surtout que j’ai réussi à pointer le bec dans la bonne direction », répliquai-je à l’homme sur le ton de la blague avant de me tourner vers sa compagne, dont la question avait été répondue par Anastasia. « Et dans ton groupe Sissi? Meilleur pêche que les clandestins à l’arrière? » demandai-je tandis que nous nous dirigions vers le prochain conteneur. Une réserve de Dom Perignon, souhaitai-je en croisant les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Mer 2 Sep - 20:17:19

Une explosion, une chute, sa mauvaise humeur contre ses deux jeunes femmes et tout ce qui leur tombait sur la tête. Non, décidément ce fichu bateau était une vraie de vraie plaie. Il secoua la tête et se pinça l’arrête du nez en écoutant les commentaires des autres. L’homme avec le chien ne semblait pas heureux de les voir Stasia et lui, mais bon, Niko ne pouvait pas lui en vouloir, après tout, Josh lui avait pointé son arme sur la tempe. Il secoua la tête en l’entendant dire qu’au moins il avait visé correctement. Ils ouvrirent un autre container, il entra et fouilla un peu. Il soupira.

-Des livres, des stupides livres.

Il sortit.

-Au prochain.

Il ouvrit le prochain container quand il entendit un grand craquement. Il cherchait d’où provenait le bruit.

-Mais qu’est-ce que…

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’un grand fracas s’en suivit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Mer 2 Sep - 20:46:52

Un container de livres, c’était génial pour lui mais pour les autres ça ne servait à rien. De toute façon, même lui ne pourrait pas en prendre. Ce serait prendre la place de quelque chose d’utile. Donc, il n’avait plus qu’à oublier tous ses trucs. Niko ouvrait le prochain container, Andrew venait de passer près de Lincoln, il lui donna une tape amical dans le dos, lui offrant un sourire. Il offrit aussi un sourire à sa chérie lorsqu’il entendit un bruit. Niko s’arrêta au beau milieu de sa phrase alors qu’un autre bruit plus fort se fit entendre. Andrew se retourna vers la provenance de ce son. Il vit la grue, il vit Lincoln dans la mire, lui aussi y était, mais il poussa d’abord Lincoln pour lui éviter le pire mais lui se prit la grue. Il se sentit soulever de terre. Tout se passa si vite, il se retrouva suspendu au-dessus de l’eau, retenu par une grue qui s’était effondrée. Allait-elle tenir le coup? Il bougea très légèrement et la grue bougea de façon très inquiétante.

-Ok, je crois que je suis dans la merde là. Vous avez une brillante idée?
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Jeu 3 Sep - 18:51:19

- Des bibelots, du matériel électronique, des piles, des lampes de poches et des rôdeurs. Ah! On a aussi trouvé des armes, des fournitures de pharmacies et des vêtements. répondit Sierra à la question que lui avait posé Lincoln.

Finalement, malgré son groupe qui aimait se quereller pour des conneries, ils avaient quand même fait de belles découvertes. Si la charmante famille n’avait pas été aussi occupée à se bouffer le nez sans arrêt, ils auraient sans doute eu le temps d’ouvrir davantage de containers et ils auraient peut-être trouvé plus de matériel utile. Ça serait à recommencer. Ils n’auraient pas assez d’une journée avec tous les contretemps, imprévus et discussions stériles qu’ils avaient.

Quand Nikolaï déclara qu’il y avait des livres dans un container, Sissi pris un aérosol et l’inscrivit sur le container. Pour le moment, ils n’avaient pas la place de trimballer des livres, mais elle savait que son professeur préféré était cruellement en manque de lecture. Bientôt, ils feraient une petite razzia là-dedans, histoire de contenter son homme. Après tout, s’il se sacrifiait pour qu’elle puisse se dégourdir les jambes, elle pouvait bien l’aider à renouer avec son passe-temps préféré.

Elle venait à peine de terminer d’inscrire le mot «livres» sur la porte du container quand elle entendit un bruit et se retourna. Sissi n’eut le temps de rien faire et voilà maintenant que son homme se balançait au-dessus de l’eau. Plusieurs mètres au-dessus de l’eau. Eh merde!

- Accroche-toi et surtout ne bouge pas! cria-t-elle en se précipitant vers la rambarde, histoire d’analyser rapidement la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Jeu 3 Sep - 20:38:45

Pourquoi n’était-elle pas restée au lit ce matin-là? Pourquoi avait-elle tant tenu à accompagner James, Niko, Ally, Taylor et Josh? Rien n’allait bien, tout tournait au cauchemar. Mackenzie qui tombait dans un trou et voilà qu’un type nommé Andrew se balançait dans le vide. Il venait de bouger, à peine, et la structure de la grue avait émis un grincement inquiétant. Ça voulait dire que personne ne pourrait grimper sur le bras de la machine pour essayer d’envoyer un cordage quelconque à Andrew afin de pouvoir le remonter. Elle n’était tellement pas formattée pour réagir et trouver des solutions dans des moments pareils! Ils ne pouvaient pas grimper ailleurs en espérant atteindre Andrew. C’est en voyant les autres grues que Stasia eut une idée.

- Vous croyez que si on se sert d’une autre des grues pour retenir le bras de celle d’Andrew, ça pourrait le stabiliser et nous permettre de grimper pour aller l’attacher lui et le ramener?

Elle ignorait si c’était possible, voire même si c’était quelque chose qu’ils pourraient faire, mais pour l’instant, c’était la seule idée qu’elle avait.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 03/07/2015
■ Messages : 395
■ J'ai : 34 ans
■ Boulot/Études : Photographe de scène de crime

■ Célébrité : Hugh Dancy
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Lincoln C. Foster

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Jeu 3 Sep - 21:39:45

Anastasia venait d’émettre une idée plutôt ingénieuse compte-tenu de nos moyens limités. Une autre grue pourrait aider à stabiliser cette structure précaire. Il y avait toutefois le problème de savoir la manier. Je n’osais me porter volontaire pour opérer cette machinerie, me sachant capable de faire pire que bien. Si je venais à causer la mort d’Andrew, celui qui m’avait évité de me retrouver dans sa position actuelle… Une chose était sûre, cette chute salvatrice m’avait également rendu inapte à toute entreprise acrobatique de sauvetage. En effet, ayant été pris par surprise, j’avais heurté durement le sol. Je ne pensais pas avoir subi de fracture, mais j’étais sûrement mûr pour une bonne douzaine de nouvelles ecchymoses.

« J’aime bien l’idée de la grue, mais je ne me sens pas capable de la piloter sans faire chavirer Andrew du même coup. » Je préférais le leur faire savoir. Néanmoins, il fallait absolument stabiliser la structure de notre mieux avant d’entamer quoi que ce soit. Jamais trois personnes armées de cordes ne pourraient retenir tout cet enchevêtrement de métal… L’énorme machine au loin était notre unique solution. « Si quelqu’un se propose pour actionner la grue, il faudra le ou la guider à distance pour éviter un autre drame. »

Je me dirigeai vers le conteneur suivant celui empli de livres. Rien d’utile pour nous. Uniquement des biens pour nourrissons : berceaux, vêtements et jouets. Celui d’après n’était guère mieux avec tous ses boulons, vis et écrous. Une seconde… Je retournai dans le conteneur spécial maternité et farfouillai quelques instants. Je revins ensuite vers les autres, trouvaille en main. « Un moniteur pour bébé. Nous pourrons guider le conducteur de la grue à partir du sol. Enfin, seulement si l’un d’entre vous possède des piles… »  En effet, rien n’était jamais facile à Houston.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Ven 4 Sep - 20:44:23

Autre chose, Andrew se balançait doucement les pieds dans le vide. La chute lui serait mortelle sans aucun doute s’il tombait à l’eau. La hauteur ne lui laisserait que peu de chance de survie.  Il ne pouvait pas l’atteindre en passant par-dessus la rambarde. Il évalua la situation, Stasia parlait d’utilisé une autre grue pour rendre plus sur celle qui s’était brisée et avait emporté Andrew. Lincoln quand a lui affirmait ne pas pouvoir conduire la grue. Il se rendit tout de même utile en trouvant un émetteur pour enfant dans les boîtes. Nikolaï regarda la grue.

-Ok, occupez-vous de trouvez des piles et de m’apporter l’un des émetteurs, je vais voir si je peux faire fonctionner la grue la plus près.

Il partit sans attendre la réponse des autres. Ils devaient faire vite, Andrew ne tiendrait pas éternellement. Il n’était pas pour aider son prochain, sachant que ce même prochain se battrait pour le même morceau de pain dans un avenir rapproché, mais en embarquant sur ce paquebot, il avait accepté les termes et la survie de ceux qui fouillait l’endroit. Alors il devait aider cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Dim 6 Sep - 17:43:53

-Sissi, mon amour, merci pour tous ses jours d’entraînement que tu m’as forcé à faire.

Oh oui, il le pensait vraiment. Pendant que les autres semblaient débattre de ce qu’ils allaient faire pour le sortir de là, lui se maintenait dans les airs avec la seule force de ses bras. Il espérait sincèrement que les autres feraient vite car il ne tiendrait pas des heures ainsi. Il regrettait presque que le costaud de l’hôpital soit parti, il aurait pu au moins aider à maintenir la grue en place pendant que lui travaillerait pour regagner le bord.

-T’en fait pas, je ne bouge pas chérie. Je n’ai pas apporté mon maillot de bain, donc la trempette ne fait pas partit de mes envies.

S’il n’avait pas eu peur de mourir dû à la hauteur de la chute, sans doute aurait-il tenté le coup. Mais là, c’était physiquement impossible selon de survivre à ça. Surtout, il ne savait pas la profondeur de l’eau à cet endroit. Le paquebot semblait échoué, alors il ne pouvait pas y avoir très profond partout autour. Ses mains commençaient à lui faire mal. Il espérait que les autres trouve une idée vraiment très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Mer 9 Sep - 15:52:29

Sierra fronça les sourcils au commentaire que fit Andrew. Lui qui avait râlé parce qu’elle l’avait forcé à s’entraîner et à courir avec elle, voilà qu’il la remerciait? Il s’était forcément pris un coup sur la tête, il n’y avait pas d’autres explications possibles. La jeune femme leva les yeux au ciel quand Andrew se mis à faire le malin, parlant de son maillot de bain qu’il avait oublié et que la trempette ne lui faisait pas envie. Sissi ne prêtait pas trop attention à ce qui se passait autour d’elle ni aux suggestions qui fusaient. Tout ce qu’elle avait à l’esprit, c’était que son homme était entrain de se balancer dangereusement dans le vide. S’il fallait qu’il perde sa poigne sur la grue, il tomberait à l’eau… et cette chute pourrait lui être fatale. La jeune femme ne sortit de sa torpeur que quand elle entendit quelqu’un – elle ne savait même pas qui avait parlé – parler de piles. Des piles! Oui! Ils en avaient vu des tas dans un des premiers containers qu’ils avaient ouverts! Elle savait où il se situait et pourrait aller le chercher, mais elle refusait de quitter Andrew des yeux.

- Il y avait des piles dans un des containers qu’on a ouverts! On avait la section centrale et on a commencé par la gauche. Il est marqué en vert. répondit rapidement la jeune femme avant de se rappeler que Jane avait fait un plan. Merde! Jane avait fait un plan et avait tout marqué!

Que quelqu’un se dévoue pour courir là-bas, Sierra allait rester auprès d’Andrew jusqu’à ce qu’il soit revenu sur le plancher des vaches. Ou sur celui du bateau d’abord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Mer 9 Sep - 16:22:33

Nikolaï venait d’avoir une idée brillante. Utiliser les émetteurs pour bébés faciliterait sans doute les choses. Ne manquait plus que les piles. Heureusement, Sierra semblait savoir où il pourrait y en avoir, c’était déjà ça de pris. Par-contre, il était plus qu’évident que la jeune femme ne souhaitait pas quitter son petit ami. Si ç’avait été Niko qui aurait été là à se balancer dans le vide, Anastasia n’aurait pas souhaité le quitter non plus. Pas en sachant que ça pourrait être les derniers moments qu’elle pourrait peut-être passer avec lui. Alors cette fois-ci, elle se dévoua. Après avoir écouté les explications de la jeune femme, Stasia se mis à courir en direction des containers dans la section indiquée du bateau. Heureusement, la croix verte était immense, alors Stasia ne la chercha pas longtemps. Armée de son couteau, elle coupa les attaches de plastiques et entra rapidement dans le container en le fouillant rapidement avec l’aide du faisceau de sa lampe de poche. La jeune femme ne mis pas trop de temps à mettre la main sur les piles, elles étaient dans un carton, placées bien en évidences. Ne sachant pas trop si elles seraient encore bonnes, elle en attrapa quelques paquets et les fourra dans son sac à bandoulières avant de ressortir du container et de repartir au galop. Son absence n’avait duré que quelques minutes, mais ç’aurait pu être suffisant pour qu’Andrew se retrouve à l’eau.

- Voilà les piles. souffla-t-elle en les sortant de son sac et en les tendant à Lincoln. J’en ai pris plus que pas assez. ajouta-t-elle avant de tenter de reprendre son souffle.
Revenir en haut Aller en bas




avatar
■ En ville depuis le : 03/07/2015
■ Messages : 395
■ J'ai : 34 ans
■ Boulot/Études : Photographe de scène de crime

■ Célébrité : Hugh Dancy
■ © Avatar : Sandy
■ Libre pour un rp? :
  • Oui


Lincoln C. Foster

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Mer 9 Sep - 17:49:02

Les piles en main, j'eu à me débattre avec les emballages de plastiques. Mes doigts tremblaient sous la pression, ainsi je me servis de mon couteau pour me simplifier la tâche. Une fois les batteries en place, je testai rapidement les moniteurs et repérai celui qui émettait. Je le donnai à Anastasia et accouru vers Nikolaï dans la grue. « Nous te dirons quand tu seras aligné au-dessus du bras brisé. Essaie de descendre le câble le plus lentement possible. Une fois à la bonne hauteur, nous nous chargerons de sécuriser la structure d’Andrew avec le crochet. » Je lui remis son récepteur et refis le chemin inverse, espérant retrouver Andrew dans la même position que tout à l’heure.

Cette course avait réveillé les douleurs de ma chute dans plusieurs régions de mon corps. Tandis que je soufflais, je sentis la nervosité s’emparer de mes capacités mentales. Stabiliser cet amoncellement de métal prendrait du temps et nous devions ensuite trouver un moyen de remonter Andrew par la suite. Pourrait-il continuer à se tenir ainsi par la seule force de ses bras? Comment pourrions-nous réussir à lui remettre les pieds sur le pont?  Et le fait qu’aucun d’entre nous n’avait de formation de grutier… Une étape à la fois Lincoln. Je me forçai à apaiser mes réflexions. Perdre mon calme était le meilleur moyen de faire une erreur fatale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Jeu 10 Sep - 20:12:59

Il venait d’atteindre la cabine de la grue, il monta dedans. Bon,  aucune surprise jusque là et comme ils étaient sur un bateau, les clés étaient sur le contact. Ils avaient de la chance sur ce coup. Il démarra la grue, regarda les leviers, enregistra toutes les informations possible. Il allait faire un essai lorsqu’il vit Lincoln courir vers lui. Il écouta les explications de l’homme et hocha la tête pour lui confirmer qu’il avait bien compris le plan et le suivrait. Après le départ de Linc, il manœuvra les leviers pour voir s’il y arrivait. D’accord, il allait y arriver, il le fallait. Il prit l’émetteur en main.

-C’est bon je commence à bouger la grue.

Il posa l’appareil près de lui pour bien entendre et se prépara. Il fit bouger le bras doucement, très doucement et l’amena au dessus de celui au bout duquel se balançait Andrew. Il n’aurait pas droit à une deuxième chance, il devait faire vite, mais bien aussi. Il ne pouvait pas faire ça de façon trop pressé. Il respira un bon coup avant de commencer à faire descendre le crochet comme Lincoln le lui avait dit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité




Invité

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean. Sam 12 Sep - 10:12:39

Il avait jeté quelques coups d’œil à Sissi, mais il ne voulait plus le faire. Il avait besoin de toute sa concentration et de voir l’inquiétude dans le visage de cette femme qu’il aimait par-dessus tout lui faisait craindre le pire, mais lui indiquait aussi qu’il était dans une très mauvaise posture et qu’il pouvait y rester. Il s’agrippait de toutes ses forces, les bras et les mains lui faisaient mal. Il savait que bientôt, les muscles de ses bras se mettraient à frémir et tressauter. Ils devaient faire vite, qu’ils le sortent de là au plus vite. Il vit le bras d’une autre grue avancer. Le mouvement était mécanique, il respira. C’était quelqu’un qui le manœuvrait et non pas un autre qui tombait. Il n’était pas très croyant, mais il se surprit à prier. Prier pour que la personne qui conduisait cette grue est l’œil juste et puisse l’aider. Il regarda sa jolie brunette et lui fit un sourire encourageant. Il allait tenir, ça allait aller.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean.

Revenir en haut Aller en bas
We are imprisoned in the realm of life, like a sailor on his tiny boat, on an infinite ocean.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
Réponse Rapide
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Terrain de Jeux :: Archives des RP

-